L'utopie ou la memoire du futur

DILAS-ROCHERIEUX Y.

livre l'utopie ou la memoire du futur
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 02/11/00
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
24,60 €

SYNOPSIS :

Quand au début du XVIe siècle Thomas More écrit son Utopia, apparaît pour la première fois la promesse d'une société parfaite. Utopie, cité juste et harmonieuse, n'existe nulle part, ou seulement dans l'esprit de son concepteur. Mais en la décrivant dans les moindres détails comme l'envers parfait de la société où il vit, un monde débarrassé de l'injustice et du mal, Thomas More crée un outil de critique sociale qu'aucun écrit théorique ne peut égaler. Cet ouvrage fait défiler d'innombrables utopies, méconnues pour beaucoup, et brosse le portrait de leurs auteurs. De Babeuf à Callenbach en passant par Fourier, Saint-Simon, Cabet, Godin, Faure, Duboin,
Calzadilla, tous ont fait de la cité imaginée un instrument pour mieux comprendre et juger la société réelle - et suggérer un avenir possible. Marx condamna ce recours à l'imagination, masquant le fait que les utopies, fondées sur l'idée du bonheur commun, ont rendu envisageable la société communiste. Les principaux protagonistes de la Révolution bolchevique, quant à eux, ont su utiliser le rêve d'une société idéale pour légitimer le crime et la terreur. Yolène Dilas-Rocherieux réhabilite ici la richesse critique et inventive de l'utopie, tout en soulignant ses dangers lorsqu'elle sert à justifier les idéologies et les politiques extrêmes.
1 personne en parle

C'est un texte très étonnant. Surtout quand on apprend qu'il a été écrit (publié) en 1516. Il est composé de deux parties plus ou moins intéressante. La première partie est en effet ennuyeuse, et sans d'études approfondies, d'aucun interêt pour la description de l'Utopie, qui est le principal sujet explicite. Mais la seconde partie, la description de l'île, est captivante, et curieuse. Personnellement, je ne pense pas que c'est un monde rêvé. Oui, c'est vrai, un monde sans argent serait sans doute plus heureux. Oui, c'est vrai, un monde où toutes les religions cohabiteraient, jusque dans les mêmes temples, serait sans doute plus "calme". Mais un monde où toutes persones sont habillées de la même façon, et habitent dans des maisons tout à fait identiques, un monde standardisé donc, me semble tout à fait inconcevable. Il n'y aurait personne de jaloux certes, mais aucune personnalité apparente serait présente sur les habitants, ce qui, à la longue, pourrait créer une atmosphère étrange, malsaine, voir même un sentiment de malaise. Je recommande donc ce livre, mais je laisse un grand bémol sur la première partie qui, pour moi, d'apparence, ne sert absolument à rien.

un flyer
01/07/14

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.10 cm
  • Poids : 0.51 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition