La bandera

MAC ORLAN, PIERRE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 28/05/31
LES NOTES :

à partir de
17,80 €

SYNOPSIS :

«J'ai souvent pensé à toi, sale fumier que tu es... Je pressentais qu'une nuit ou un jour quelconque, tu me lâcherais à la face les sales preuves que tu n'es qu'une bourrique. Cette nuit est arrivée maintenant. Je t'ai raconté tout ce que j'avais à te dire : c'est moi, moi, Filieth, l'assassin de Leboeuf, à Rouen... Que vas-tu
faire ?... Allez... parle ! Lucas se tenait immobile, à quelques mètres de Pierre Gilieth. Quand celui-ci eut fini de parler, il se fit un grand silence. Les poules d'eau, craintives, bruissaient dans les roseaux. Au loin, vers Dar Saboun, on entendait les légionnaires qui chantaient en choeur : Trianera, Trianera.»
1 personne en parle

Le mythe légionnaireSi en France nous connaissons particulièrement notre Légion Etrangère, nous oublions souvent que l'Espagne a sa propre Légion constituée de Tercios et de Banderas.Ce roman de Pierre Mac Orlan nous retrace le parcours d'hommes se rejoignant dans la très catholique Légion espagnole au cours de l'entre deux guerres. On oublie trop souvent que cette période fut très guerrière au Maroc et particulièrement dans le Rif. Les insurrections se succédèrent sans répit entre sur les frontières du Maroc français et du Maroc espagnol. La France tout comme l'Espagne durent déployer des forces considérables pour mettre fin aux révoltes.MacOrlan nous restitue une histoire d'hommes et de femmes pris dans l'engrenage de la vie au Maroc des années 30.Très bien écrit par un MacOrlan au fait de son sujet, ce petit roman nous restitue bien agréablement valeurs, mythes et besoin d'aventures de ses contemporains des années 30.A retrouver sur mon blog: http://www.bir-hacheim.com

birhacheim
16/03/09
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.29 kg