Caverne (la)

SARAMAGO, JOSE

EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 05/09/03
LES NOTES :

à partir de
7,70 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Cipriano algor est potier. Il vit avec sa fille marta et son gendre marçal dans un petit village non loin d'un gigantesque centre commercial. lorsque le centre fait savoir à cipriano algor que l'on ne veut plus de sa vaisselle en terre cuite, pour le potier le monde s'écroule. il ne lui restera plus alors qu'à essayer de sauver par l'imagination et la rébellion, un monde en voie
de disparition, rongé par un autre qui grandit et se multiplie, comme dans un jeu de miroirs où l'illusion trompeuse ne connaît pas de limites. Avec l'aveuglement et tous les noms, la caverne forme un triptyque dans lequel josé saramago nous livre sa vision d'un monde courant au désastre en même temps que son attachement profond aux valeurs universelles de l'humanisme.
2 personnes en parlent

Avec L'Aveuglement et Tous les noms,La Caverne forme un triptyque dans lequel José Saramago nous livre sa vision d'un monde courant au désastre en même temps que son attachement profond aux valeurs universelles de l'humanisme.Moi j'adore cet auteur, un peu difficile à rentrer dans ses oeuvres car son écriture est spéciale, peu de paragraphes, pas de dialogue et peu de chapitres. C'est donc très touffu, mais ses réflexions sur l'être humain et ses sentiments sont tellement profonds, cela vaut bien un BHL !

toutatys
18/03/13
 

Troisième et dernier volet du triptyque thématique commencé avec "L’aveuglement "et poursuivi avec "Tous les noms", "La caverne" est une histoire particulièrement symbolique. Mais, bien que le fond soit intéressant, la forme m’a vraiment pesé. J’ai beau apprécié le style tortueux et les longues phrases de Saramago, ce roman m’a paru indigeste. Trop de digressions sans fin (et parfois sans grand intérêt) finissent par noyer l’intrigue et rebuter. Pourtant Saramago semble se régaler à créer des correspondances entre le monde ancien et le monde actuel, entre des figurines en argile et des humains déboussolés par la perte de sens de l’univers. Il nous entraîne dans une critique du monde consumériste bien vue et sans clichés. Si l’on s’en tient au fond, on ne peut qu’applaudir car il est sans conteste brillant. Mais la forme, dans sa lourdeur, vient gâcher l’histoire.

mycupoftea
20/09/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.20 kg
  • Langage original : PORTUGAIS
  • Traducteur : GENEVIEVE LEIBRICH