La caverne

DIATCHENKO-M+S

livre la caverne
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 04/03/09
LES NOTES :

à partir de
22,20 €

SYNOPSIS :

La Caverne est un lieu mystérieux que hantent la nuit, dans leurs songes, les habitants de cette ville située nulle part mais très semblable à l'une des nôtres. Dans cet univers onirique, transformés en animaux - prédateurs et proies -, ils s'affrontent cruellement jusqu'à la mort : la nature est impitoyable pour les faibles qu'elle élimine pour maintenir un équilibre salutaire. Au matin, on retrouve les cadavres de ceux qui sont ainsi morts dans leur sommeil. En revanche, ni agressivité ni cruauté dans un monde diurne tout à fait " normal " par ailleurs. Mais ces deux mondes, en apparence si distincts, ne sont pas étanches. Que se passe-t-il quand le monde de la Caverne et le monde réel se rencontrent ? Les possibilités donnent le vertige, surtout quand la victime reconnaît de jour son agresseur
nocturne. A partir de ce postulat, les auteurs nous entraînent avec beaucoup de verve et d'imagination dans les aventures de la jeune héroïne, Paula. Internée de force dans un hôpital psychiatrique, soumise à des tests éprouvants, enlevée, droguée, elle triomphe quand même grâce à sa joie de vivre, son énergie, sa force morale. Alternant des scènes du monde de la Caverne où la brutalité n'enlève rien à la grâce, et des scènes du monde réel pleines de fantaisie, de rebondissements et de suspense, les auteurs posent en filigrane des questions essentielles : le monde de la Caverne, répugnant mais utile, n'est-il pas préférable à notre monde souvent beaucoup plus meurtrier et bestial ? Ou plutôt le monde de la Caverne est-il si différent du nôtre et de celui de nos pulsions cachées ?
1 personne en parle

Depuis les Peggy Sue de mon enfance, je n'avais pas eu l'occasion de lire de nouveaux livres de l'univers fantastique. C'est donc avec quelques craintes que j'ai ouvert le livre La Caverne de Marina Diatchenko & Sergueï Diatchenko. Surtout que mon père, qui s'était une fois de plus précipité sur le livre pour le livre avant moi, avait conclut cette découverte par une simple (et énigmatique) "Bof".Cependant, je dois avouer que l'histoire nous à tous les deux bluffés. C'est assez incroyable d'être soi-même le jour et un animal sauvage la nuit. De se faire tuer dans un cauchemar et de ne pas se réveiller le lendemain matin... Non, que je n'en ai pas dormi de la nuit, mais c'est une idée que je trouve totalement traumatisante. Fantastique, même !L'histoire commence tout de suite, au début on, ne comprend pas vraiment ce qui se passe. Puis, on se fait aux règles du jeux et là, ça marche. On est tout de suite transporté dans un autre monde, différent. Le plus : des passages plus lents, nous permettent une meilleure compréhension de l'histoire. De faire "une pause".Les personnages sont très attachants. Même si j'ai trouvé, personnellement la jeune Pavla niaise, mais cela dit, l'histoire se base justement sur son caractère. Marina Diatchenko & Sergueï Diatchenko ont parfaitement écrit ce livre, on s'en rend compte quand on s'aperçoit qu'on se méfie de Raman : le lecteur se retrouver totalement dans la tête de la jeune femme.Par contre, et honte à moi, les noms russes m'ont totalement déstabilisé. J'ai eu du mal à me mettre en tête que Sava était un garçon. Je trouvais que ça sonnait de façon plutôt féminine.De même, le livre est long, pas forcément par son nombre de pages (508 - face au cinquième tome des aventures d'Harry Potter, ce n'est vraiment rien), mais il manque parfois d'un peu de dynamisme. Ça traine, mais en y réfléchissant, je ne vois pas ce qui aurait pu être enlevé. C'est un peu mou. Et les chapitres sont vraiment très très longs. Pas le moyen de se dire "Encore un chapitre et je vais me coucher.", quand on est fatigué, 50 pages, c'est 45 de trop, même si on est totalement pris par l'histoire.Mon père a été déçu par la fin. Moi, j'ai adoré, je n'aurais pas rêvé mieux. C'est une fin parfaite : à la fois attendue et inattendue, le livre se fini à la fois bien et mal. Ça change, et tant mieux !En bref, je ne suis pas déçue du tout par le livre La Caverne de Marina Diatchenko & Sergueï Diatchenko : beaucoup de suspense, d'amour et pas mal de peur aussi. Un monde qu'on ne connait pas et qu'on a envie de découvrir, mais pas de trop près non plus (j'aimerais bien vivre encore quelques décennies...). Une fin qui en est vraiment une, des personnages inoubliables et une histoire que je ne suis pas prête d'oublier !Qu'est ce que vous attendez pour le lire ?!

MademoiselleLuna
26/10/11
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.56 kg
  • Langage original : RUSSE
  • Traducteur : ANTOINETTE ROUBICHOU

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition