La ceinture

ABODEHMAN, AHMED

livre la ceinture
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/03/00
LES NOTES :

à partir de
15,25 €

SYNOPSIS :

" nous sommes, à ma connaissance, la seule tribu au monde qui descende du ciel. Nous vivons dans une région montagneuse, et le ciel fait partie des montagnes. chez nous, la pluie ne tombe pas, elle monte [. ]. ma mère m'a raconté qu'à ses origines notre village était une chanson, qu'il était unique comme le soleil et la lune. les mots auxquels les gens donnent une dimension poétique s'envolent tels des
papillons ; certains, plus colorés et plus beaux, le font avec plus de légèreté. Et comme notre village est sûrement le plus proche du ciel, ces mots poétiques y trouvent le meilleur endroit pour se montrer et illuminer la terre. "nous sommes tous des poètes, disait ma mère, les arbres, les plantes, les fleurs, les rochers, l'eau. si tu écoutes bien les choses, tu peux les entendre chanter. " ".
1 personne en parle

Ahmed Abodehman est né en 1949 dans le village d'Alkhalaf, dans la tribu des Kahtanis établie depuis des temps immémoriaux au creux des hautes montagnes de l’Assir en Arabie Saoudite. Après ses études à Ryad, il choisit de s’installer à Paris en 1982 où il exerce aujourd’hui la profession de journaliste : il dirige le bureau parisien du journal saoudien Al Riyadh.« Mais je suis là, parmi vous, à Paris, à l’aube de l’an 2000 ! Qu’elle aventure pour moi qui ne connais pas même ma date de naissance ! Sans doute ne me voyez-vous pas, car je m’efforce d’être comme vous, gris, indifférent, pourtant je porte en moi mon village comme un feu inépuisable. »Dans ce premier roman autobiographique publié en 2000, Ahmed Abodehman décrit le tiraillement entre la tradition et l’attachement à ses racines et son intégration à d’autres cultures. Mais surtout l’auteur-poète nous livre un long et émouvant poème d’amour au monde qui l'a construit, celui de son village natal où les enfants naissent imprégnés de musique et de poésie. Il nous livre ce témoignage dans une langue où se mêle la fantaisie et les rêveries de l'enfance, une langue toute empreinte de fraîcheur, de tendresse et d'humour qui restitue la lente prise de conscience du narrateur de son identité et de sa personnalité dans un monde aux traditions millénaires qui se trouve confronté à l’irruption de la modernité par la construction, sur ordre du gouvernement, d'une école primaire. Face à ce défi lancé à sa tribu et plus largement au monde arabe, Ahmed Abodehman restitue la dimension poétique, culturelle et identitaire de son pays.Un joli récit auquel il manque toutefois encore un petit quelque chose de difficile à définir pour qu’il prenne réellement son envol.

Kara
14/01/09
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 11.80 cm
  • Poids : 0.17 kg