La chambre d'albert camus

REJAULT, WILLIAM

livre la chambre d'albert camus
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 07/11/08
LES NOTES :

à partir de
5,80 €

SYNOPSIS :

une jeune enfant courageuse partie avant l'heure, al toilette quotidienne d'une star en fin de vie, un couple de personnes âgées, tendre et touchant, la maltraitance en maison de retraite. voici
ce que vous découvrirez dans le quotidien de ron l'infirmier : la vie. dans un style vif et poignant, william réjault nous offre un concentré de ce que la nature humaine fait de mieux. et de pire.
3 personnes en parlent

" Elle a un super souci, cette brave dame, elle a l'Alzheimer. C'est une maladie vraiment conne, qui est comme le Canada Dry. Tu as l'air d'être en pleine forme, tu parles comme si tu étais en pleine forme, tu marches partout, et tu peux même te promener dans la rue sans que personne ne s'en rende compte, mais c'est un leurre. A l'intérieur, c'est du gruyère, c'est du brouillard, c'est du vent dans de la solitude, avec une odeur de souffrance". Celui qui écrit ainsi c'est Ron l'infirmier. Il sait de quoi il parle car il a roulé sa bosse de service psychiatrique en service d'urgence,de poste libéral ou en hôpital, il a soigné des enfants, des vieillards, des riches -qui collectionnent les tableaux comme d'autres les ennuis -aux pauvres dont les fenêtres sont murées.C'est donc un tableau de l'Humanité qui nous est brossé ici, une humanité qui souffre de maladie, de solitude et surtout de la déshumanisation des soins de santé. Comment ne pas être révolté devant une infirmière libérale qui annonce tout d e go à un malade qu'elle ne le soignera plus car il n'est pas rentable ? Que dire devant ce maire qui refuse une tombe à une personne de la Maison d'Accueil Spécialisée en se justifiant ainsi :"Humainement, c'est pas possible" ? Heureusement ,il y a des ilots de tendresse,d'émotion, des moments où la connerie est battue en brèche, où l'infirmier se dit qu'il a été juste dans son approche, qu'on lui a donné le temps de faire son travail correctement, avec empathie.La chambre d'Albert Camus et autres nouvelles, comme autant de petites fenêtres ouvertes sur l'émotion. cathulu

cathulu
15/12/12
 

Tout y est pour que ce livre soit le plus vrai possible. Il n'y a pas de sentimentalisme ou de volonté de faire pleurer dans les chaumières. Non. Tout ce que Ron y écrit est vrai, cette impuissance face à une gamine condamnée, la difficulté d'annoncer un décès à un proche, l'odeur du clochard admis aux urgences, le silence sur les maltraitances dans les institutions, la lassitude de certains professionnels, le bonheur d'un moment partagé avec un malade... C'est la vie, c'est cru, c'est vrai... Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
28/02/11
 

Beau témoignage de la vie d un infirmier

macoeur
11/11/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Dans la même catégorie