La colline des chagrins

RANKIN-I

livre la colline des chagrins
EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 13/04/05
LES NOTES :

à partir de
21,90 €

SYNOPSIS :

Philippa Balfour, dite Flip, fille d'un puissant banquier d'affaires, a disparu. Apprenant qu'un cercueil en bois d'une vingtaine de centimètres, contenant une poupée en bois sculpté, a été retrouvé sur la propriété des Balfour, Rebus entame une enquête qui le conduit au musée historique de la ville, où sont exposés des cercueils identiques : datant de 1836, on les avait retrouvés sur une colline baptisée « Arthur's Seat », étymologiquement la colline des chagrins. De son côté, sa collègue Siobhan s'engage dans une quête qui va mettre sa vie en péril : Flip jouait
sur Internet à un jeu de devinettes dont l'initiateur, Quizmaster, semble lié à la disparition de l'étudiante. Quand le corps de cette dernière est découvert dans la nature, il s'agit pour le tandem d'établir un lien entre Quizmaster et d'autres meurtres comparables, certains vieux de quinze ans. Aux prises avec ses démons personnels, plus attiré que jamais par l'alcool et obsédé par sa retraite imminente, Rebus joue contre sa hiérarchie avec une obstination et un flair inégalés. Traduit de l'anglais par Daniel Lemoine Déjà publié : Du fond des ténèbres
2 personnes en parlent

Suite à la disparition de Flip Balfour, la fille d'un banquier d'Edimbourg, l'inspecteur Rankin se lance dans une enquête qui va l'entraîner tout à la fois dans le passé de la ville et dans la campagne écossaise, sur les traces d'un tueur au goût développé pour les énigmes.Un polar qui m'a laissé quelque peu déçu. En effet, l'intrigue n'a rien de bien originale et, assez rapidement, l'identité du meurtrier se laisse deviner. L'inspecteur Rebus a des aspects que je trouve agaçants car déjà trop souvent rencontrés parmi les personnages de polar.Toutefois, le côté historique est très intéressant et l'évocation de l'Ecosse m'a beaucoup plu.Un roman qui se lit donc avec plaisir pourvu de ne pas trop en attendre. Maltese

Maltese
06/02/09
 

Peut-être est-ce le fait de me représenter la ville, de comprendre la géographie des lieux décrits par Rankin, mais j'ai dévoré ce bouquin. L'enquête en elle-même est plutôt bien menée, elle explore plusieurs univers avec beaucoup de talent, Rankin mêlant extrêmement bien Histoire et fiction. Rebus m'a largement moins agacé que la dernière fois que nous nous étions rencontrés. Peut-être est-ce moi qui comprend mieux les atermoiements qu'il peut rencontrer, les obsessions qui peuvent être les siennes, peut-être est-il arrivé au bon moment tout simplement dans mes envies de lecture... Peut-être ai-je aussi apprécié de m'intéresser aux relations qu'il entretient avec ses collègues, autre versant très important de l'histoire...Car Rankin est loin de ne s'intéresser qu'à la disparition de la fille à papa. Il creuse les mécanismes à l’œuvre dans une équipe, la solidarité comme les coups de vache pour arriver le premier avec la solution de l'énigme. Et fait d’Édimbourg (et de ses alentours) un personnage à part entière dans son intrigue... Miss Alfie

MissAlfie
29/04/15
 

Format

  • Hauteur : 23.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.61 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ECOSSE)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition