Compagnie des spectres (la)

SALVAYRE, LYDIE

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 27/08/97
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La Compagnie des spectres. Deux femmes, la mère et la fille, vivent recluses dans un petit appartement. Survient, Maître Echinard, un huissier de justice chargé de procéder à l'inventaire de leurs biens avant saisie. Et c'est l'affolement. La mère, Rose, voit aussitôt dans cet intrus un milicien aux ordres de Darnand. C'est que pour elle le monde s'est arrêté en 43, l'Occupation dure encore, et Darnand, Pétain et les autres sont encore là. D'ailleurs elle leur parle, sans arrêt.
Et les insulte, abondamment. La fille, Louisiane, se bouche les oreilles. Les élucubrations de sa mère, ses éclats, ses fracas, les spectres avec lesquels elle discute jour et nuit, les injures jetées au Maréchal qu'elle appelle Putain, tout cela l'exaspère. Devant l'homme de loi impassible, les deux femmes vont se livrer à de furieux soliloques et tisser le récit, aussi hilarant que monstrueux, de leurs batailles et de leurs douleurs, de leur mémoire et de leur peur.
1 personne en parle

La qualité de ce roman est la justesse d'écriture aussi bien dans le style que dans les mots pour retranscrire la forme de folie au quotidien dont est victime Rose. Rupture de construction,monologue récurrent, onomatopée, débit rapide, insultes sont autant de procédés pour faire comprendre au lecteur le drame que vit la narratrice. En effet, cette dernière, du haut de ses dix-huit ans, subit au quotidien la folie de sa mère dont la vie s'est arrêtée en 1943, et qui depuis, croit que la France est toujours dirigée par la Maréchal Pétain.... L'arrivée dans leur appartement d'une tierce personne, en l'occurrence un huissier venu constaté la valeur de leurs biens, permet à la narratrice de se confier: comment garder goût à la vie quand les rôles mère-fille sont inversés aussi tôt? L'huissier devient alors le témoin muet, tantôt victime, tantôt juge impassible de ce duo d'enfer. Finalement cette écriture toute en fluidité,en rupture, et en folie, témoigne aussi bien de la violence de la période d'occupation,que de la difficulté de grandir quand l'un de ses parents ne joue plus son rôle de tuteur et de conseil. Du reste, la folie peut-elle être contaminante? vivi

vivicroqueusedelivres
19/02/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition