La comtesse sanglante

PENROSE, VALENTINE

livre la comtesse sanglante
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/03/84
LES NOTES :

à partir de
8,05 €

SYNOPSIS :

La France a eu Gilles de Rais, la Hongrie Erzsébet Bathory. Avec un grand talent d'écrivain, Valentine Penrose fait revivre cette histoire de sang, de mort et de délire. Son livre ne nous fait pas seulement pénétrer dans les sinistres chambres de torture où périrent peut-être plus de six cents jeunes filles. Il ne nous montre pas seulement les malheureuses, nues et torturées. Et nous n'assistons
pas seulement à ces hallucinantes scènes de démence au cours desquelles Erzsébet Bathory, aidée par de grimaçantes sorcières tortionnaires, hurle de volupté, tandis que sur ses épaules coule le sang encore chaud de ses jeunes et belles victimes. Valentine Penrose s'est penchée sur ce gouffre qu'est l'âme de son effroyable héroïne, sur cette âme obscure, tragique, possédée.
1 personne en parle

17ème siècle. Un château dans les Carpates. Une comtesse hongroise. Erzsébet Bathory, ou celle que l’on nomme aussi la "Dame sanglante", cache un mystère que nous ne parviendrons jamais à éclaircir. Cette femme au destin plus que sombre, n’a jamais cessé d’alimenter l’imaginaire des hommes et c’est sous l’apparence d’un vampire humain (bien réel celui-là) qu’elle commet les atrocités les plus barbares. C’est elle qui aurait réinstauré l’utilisation de la célèbre vierge de fer, que nombre de tortionnaires ont repris à leur compte (voir aussi l’imagerie qu’elle véhicule avec le groupe Iron Maiden qui s’est appelé ainsi en son hommage). Les chambres de torture dans lesquelles elle assassina quelques 600 jeunes filles sont la preuve de son esprit tortueux pourtant lucide. Si les gens se plaisent à la dépeindre comme un monstre tuant de sang froid (ce qui est avéré), on oublie souvent que c’était avant tout une femme qui aurait fait n’importe quoi pour conserver sa beauté. Cette quête de jouvence éternelle aurait vraisemblablement motivé ses crimes. Et certains pensent que ses crises d’hystérie incontrôlables auraient expliqué ses actes. Peut-être. Mais les recours qu’elle fit à la sorcellerie et les raffineries de son sadisme, ne sont sûrement pas la preuve d’un esprit malingre.Alcapone13

Alcapone
17/11/09
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition