livre la couturiere
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 01/05/09
LES NOTES :

à partir de
21,40 €

SYNOPSIS :

Au Brésil dans les années 1920 les orphelines couturières, Emilia et Luzia Dos Santos, sont séparées par le destin.
Alors qu'Emilia fait un mariage malheureux avec l'héritier d'une riche famille de Recife, Luzia

est enlevée par des bandits mercenaires s'attaquant aux propriétaires terriens.
Bientôt Luzia se rallie à ses ravisseurs et défend la cause des paysans pauvres du Sertao. Premier roman.
 

6 personnes en parlent

Quel beau roman ! Frances Pontes Peebles signe, pour un premier roman,une belle réussite. Le Brésil des années 20-30 est parfaitement restitué. La grande sécheresse, les cangaçeiros, fameux bandits un peu à l’exemple d’un Zorro, la différence du niveau de vie entre les gens vivant à l’intérieur et ceux vivant sur les côtes. Ici, chaque chapitre raconte la vie d’une des 2 sœurs alternativement et de leurs destinées, à l’opposé. Pas de niaiserie ici, les 2 sœurs sont lucides et vraies, il est si facile de se sentir proche d’elles.A toutes celles qui ont aimé « Fleur de Neige » de Lisa See ou qui aiment les romans d’Isabel Allende, La Couturière est « faite » pour vous .

nymeria
09/02/11
 

A travers ces deux femmes, ce sont deux aspects totalement différents du Brésil des années 30 qui nous sont donnés à comprendre, celui des villes et celui des cangaceiros, au fil d'une intrigue qui ne laisse pas reprendre haleine; la société en mutation, les repères bouleversés, la situation sociale des femmes , la lutte pour le droit de vote des femmes, avec deux personnages féminins forts qui marquent les esprits, ces deux sœurs qui luttent, chacune à leur manière.

eimelle
29/10/12
 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, c'est une lecture qui m'a captivé. De la première à la dernière pages les chapitres se succèdentsans jamais de temps mort, c'est une des force de ce livre mais c'est aussi à l'origine de ma seule toute petite déception. Je quittaiscertains chapitres à regret, j'aurais tellement voulu que quelques uns se poursuivent quelques pages de plus.J'adore ces grands romans foisonnant, aux personnages attachants, bien écrits et qui nous emmène au cœur d'un pays et de son histoire.Une magnifique lecture

Lacazavent
01/06/12
 

Ce roman est superbe. Après avoir lu beaucoup de fantasy, science-fiction et autres romans young adults, j’étais contente de retrouver un bon roman contemporain. C’est un pavé – 850 pages – mais les évènements s’enchaînent et on tourne les pages avec avidités. On a ici un vrai roman épique qui se passe au Brésil à la fin des années 20 jusqu’au milieu des années 30. En sept ans, il s’en passe des choses…Sur fond de politique locale, on suit donc Emilia et Luzia, deux jeunes filles de milieu modeste qui ont été élevées par leur tante et qui sont couturières. Dans ce roman, on commence par la fin. Le prologue se passe en 1935 et on sait déjà que les deux sœurs ont été séparées pendant longtemps et que tout ne s’est pas bien fini. On alterne le point de vue d’Emilia et celui de Luzia.Très vite, Luzia part avec les cangaceiros – les bandits – mener une vie de hors la loi. En fait, on en apprend beaucoup sur le système « politique » de l’époque, le pays était en fait dirigé par des colonels qui offraient leur protection aux gens mais qui s’affrontaient entre eux de manière assez violente. Les cangaceiros faisaient en quelque sorte partie du système en offrant occasionnellement leur protection aussi. Au départ, j’avais hâte d’arriver aux passages qui parlaient de Luzia et de sa vie dans la brousse mais au final, la vie d’Emilia à Recife est devenue tout aussi intéressante. Alors qu’Emilia est l’aînée et est celle qui rêve d’intégrer la bonne société et pense que la vie est comme dans les magazines, Luzia est beaucoup plus réaliste et en quelques sortes pessimistes. Lorsqu’elle rencontre le Faucon, elle n’a finalement aucune hésitation à le suivre. Dans ce roman, il y a très peu d’amour. Ou alors de l’amour mais pas au sens romantique du terme. L’amour qu’il y a entre le Faucon et Luzia est sauvage, brut et au final aussi politique car le Faucon utilise Luzia pour asseoir son autorité. Du côté d’Emilia, il n’y aura aucun amour romantique et on s’en rend vite compte.J’ai été fascinée par cette société brésilienne et cette histoire qui aurait pu se passer il n’y a pas si longtemps. Je n’ai jamais été au Brésil mais ce livre m’a fait littéralement voyager. J’ai été subjuguée par le mode de vie des cangaceiros mais aussi par celui de la bonne société de Recife. J’ai un peu été déboussolée par certains mots en portugais qui ne sont pas traduits – je ne parle pas non plus un mot d’espagnol alors ça n’a pas aidé – mais sinon l’écriture était fluide et le roman agréable à lire. Le livre ne représente que sept années, mais il se passe tellement de choses ! Le seul petit reproche serait quelques longueurs à la fin du roman, notamment quand il y a la sécheresse et que la vie des cangaceiros ne semble être qu’attaques, pillages et violence.A la fin du roman, il est précisé que tous les personnages sont imaginés par l’auteur mais les faits historiques sont réels. Je m’étais justement posé la question…J’ai apprécié d’avoir à la fin un vrai épilogue qui ne nous laisse pas sur notre faim ! Je le recommande donc à ceux qui aiment les romans historiques , les fresques qui s’étalent sur des pages et des pages… Mais aussi à ceux qui ont envie de connaître plus le Brésil et de voyager dans un autre monde.

Latetedansleslivres
23/10/13
 

Emilia et Luzia sont deux sœurs qui ont grandi ensemble mais que le destin et surtout l'enlèvement de Luzia va séparer. Luzia va devenir une femme de tête mais de quelle tête? Tandis que Emilia qui a toujours souhaité briller en société verra peut être une partie de son rêve réalisé.Un livre brillant, ou transparait la force de caractère des personnages. MurielDMR

Muriel72
22/06/13
 

Un très beau roman ample comme le Brésil dont il raconte un pan d'histoire.Je l'ai lu lors de sa sortie en 2009 et en ai gardé un excellent souvenir. On vibre avec ces 2 sœurs que le destin va séparer et qui vont vivre de manière diamétralement opposée. Quelques longueurs ne nuisent pas au rythme et à la fluidité. Iana

Iana
29/10/12
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.20 cm
  • Poids : 0.68 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : MARTINE LEROY-BATTISTELLI

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition