livre la croute
EDITEUR : PERE CASTOR
DATE DE PARUTION : 16/03/09
LES NOTES :

à partir de
10,50 €

SYNOPSIS :

Quand une maman meurt, rien n'est plus comme avant. On continue à vivre, à jouer, à respirer. Comment faire alors pour ne pas
l'oublier ? On cherche son odeur, on entend sa voix, on voudrait toujours les garder avec soi, comme quand elle était là...
7 personnes en parlent

Un bel album qui raconte le parcours d'un enfant qui a perdu sa mère. Un jour il tombe et entend la voix de sa maman. Il arrache alors la croute à chaque fois qu'elle se forme, pour l'entendre à nouveau. petit à petit la blessure va se refermer.

Alexandraaa
03/01/11
 

Un album extrèment poignant, avec une sensibilité folle, qui traite le thème du deuil avec énormément de finesse... Attention je ne dis pas que c'est un album médicament, loin de là.... je suis même contre donner des livres sur un thème à des jeunes parce que c'est ce qu'ils vivent... mais par contre peut être que cela est un bon moyen de parler du deuil, dans des situations moins dramatiques.J'ai passé un temps fou devant cet album, pour des raisons très personnelles, et vraiment il est fabuleux, à mon goût... alors il est officiellement mon coup de coeur album 2009 :)

herisson08
17/08/10
 

la croûte Un petit garçon vient de perdre sa mère, il vit seul avec son papa et nous raconte, au jour le jour, tout ce qu’il ressent et ce qui se passe dans sa tête… Il passe par tous les états : tour à tour en colère, révolté contre l’injustice, attristé, nostalgique… La seule chose dont il soit sûr, c’est que lui et son père vont devoir apprendre à vivre sans sa maman et, pour cela, qu’il va lui falloir se montrer patient avec papa…Une très belle histoire sur un sujet des plus difficiles à traiter…

beraud@archimed.fr
13/12/15
 

Cet enfant est furieux contre sa mère : elle vient de l'abandonner.Elle est morte cette nuit. Elle était malade, se savait condamnée, elle a essayé de préparer son petit garçon, mais comment croire à l'impensable, à l'inacceptable ?"Hier, maman souriait en tout petit dans son lit.Elle me disait qu'elle m'aimerait toute sa viemais qu'elle était trop fatiguée,que son corps ne savait plus la porteret qu'elle allait partir pour toujours.Je lui ai dit qu'elle n'avait qu'à revenir après,quand elle serait reposée, que je l'attendrais..."Superbe album qui noue la gorge et pique les yeux dès la seconde page. Terriblement émouvant parce que l'évocation du deuil y est sobre et tellement juste. La colère, le chagrin, le déni, les petits gestes du quotidien qui manquent, la peur d'oublier, la douleur des autres qu'on peut apaiser parfois, si jeune et si malheureux soit-on, la petite voix de l'absent qui accompagne et encourage, le retour timide du sourire et de minuscules instants de bonheur...On peut s'étonner a priori que l'album soit rouge (texte et graphisme) et non pas noir. On comprend vite : rouge comme la colère, comme la douleur, comme le sang qui coule d'une plaie, comme la vie qui reprend le dessus.Les illustrations d'Olivier Tallec sont aussi éloquentes que le texte, douces et poignantes. Petit garçon prostré, furieux, malheureux. Petit bonhomme tellement courageux au milieu d'un grand espace, trop grand pour lui sans sa maman, trop plein de vide et de souffrance./!\ Attention, la couverture est trompeuse. L'album ne me semble pas destiné aux enfants de moins de huit ans, non pas à cause de son sujet, mais par la manière dont il est traité. Le texte est fourni, dense, pas si simple. Et la vue d'un adulte bouleversé par cette lecture risquerait d'effrayer les plus jeunes. Mieux vaut commencer à parler du deuil avec les tout-petits de manière plus légère. Canel

Canel
26/07/14
 

Un bel album sensible & touchant sur la mort d'un proche abordé avec simplicité & franchise. On y suit un petit garçon qui perd sa maman et qui doit cohabiter seul avec son père et reprendre ses marques. Repères chamboulés, manque, tristesse, autant de sentiments et d'états d'âme qui vont transformer sa vie. Et pourtant, elle continue... A lire avec des petits!

deedoux
17/08/12
 

la croûte Un petit garçon vient de perdre sa mère, il vit seul avec son papa et nous raconte, au jour le jour, tout ce qu’il ressent et ce qui se passe dans sa tête… Il passe par tous les états : tour à tour en colère, révolté contre l’injustice, attristé, nostalgique… La seule chose dont il soit sûr, c’est que lui et son père vont devoir apprendre à vivre sans sa maman et, pour cela, qu’il va lui falloir se montrer patient avec papa…Une très belle histoire sur un sujet des plus difficiles à traiter…

Quoi de plus terrible pour un enfant que de perdre sa maman ? Avec son père, notre petit bonhomme fait face comme il peut, mais la vie bien sûr n'est plus pareille sans elle. Il ferme bien les fenêtres malgré la chaleur, pour garder le plus longtemps possible son odeur à l'intérieur. Et puis un jour il tombe et s'écorche le genou. Il saigne et il entend la voix rassurante de sa maman. Alors dès qu'une croûte se forme, il la gratte, parce que tant que le sang sera là, il gardera la voix de sa maman. Mais la vie continue, même si c'est injuste. Sa grand-mère saura trouver les mots, bien sûr qu'il n'oubliera jamais sa maman, et il laissera la croûte cicatriser sans s'en rendre compte....Un très bel album, très sensible et tout en douceur, sur le deuil et le cheminement à faire. Les illustrations d'Olivier Tallec sont sublimes, portées essentiellement par le rouge (du sang, de la colère), et quelques tons pastels. Un album précieux sur la douleur de perdre sa maman. C'est triste bien sûr, mais malgré tout une pointe d'humour transparaît, avec au bout, une lueur d'espoir, parce que la vie continue, toujours.

Jdhelene
01/03/10
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 19.50 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie