La dame a la licorne

CHEVALIER, TRACY

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/03/05
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Désireux d'orner les murs de sa nouvelle demeure parisienne, le noble Jean Le Viste commande une série de six tapisseries à Nicolas des Innocents, miniaturiste renommé à la cour du roi de France, Charles VIII. Surpris d'avoir été choisi pour un travail si éloigné de sa spécialité, l'artiste accepte néanmoins après avoir entrevu la fille de Jean
Le Viste dont il s'éprend. La passion entrâinera Nicolas dans le labyrinthe de relations délicates entre maris et femmes, parents et enfants, amants et servantes. En élucidant le mystère d'un chef-d'oeuvre magique, Tracy Chevalier ressuscite un univers de passion et de désirs dans une France où le Moyen Âge s'apprête à épouser la Renaissance.
7 personnes en parlent

Un très beau livre. Tracy Chevalier écrit d'une façon sublime. On est plongé dans l'histoire, on aime les personnages, et on suit leurs "aventures" comme si on y était. J'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, ça change de ce qu'on peut lire ailleurs ... Lady K

LadyK
19/10/10
 

Avec Le récital des anges et La vierge en bleu, Tracy Chevalier m'avait jusqu'ici régalée de sa plume. C'est avec un plaisir fou que je me suis d'ailleurs lancée dans ce troisième roman de l'auteur. J'ai cependant très vite compris que je n'allais pas autant l'apprécier que les précédents.L'histoire prend ici place au Moyen Age, alors que la Renaissance commence à pointer le bout de son nez. Ce n'est pas une période historique qui m'emballe plus que ça. Mais j'étais après tout tout à fait ouverte à une belle découverte. Néanmoins, cette période historique a été selon moi dès les premières pages sous exploitée. Ce qui fait le charme des romans de Tracy Chevalier, c'est la capacité de l'auteur à créer une atmosphère, à nous plonger dans la vie de personnages éloignés de nous temporellement et/ou spatialement. Malheureusement, je n'ai pas été transportée dans ce cas-là. En effet, l'auteur met l'accent sur l'explication de l'intrigue et l'introduction des (trop?) nombreux personnages. Mais on n'a pas l'impression qu'ils font partis d'un cadre très particulier. (Bon, à part pour le "mon seigneur et maître" ^^) Il n'y avais pas cette ambiance prenante et pesante qui nous tient aux trippes pendant toute la lecture.J'ajouterai qu'en plus d'avoir loupé l'aspect historique du roman, l'intrigue amoureuse n'a pas été non plus transcendante. J'avais parfois l'impression de me retrouver dans un roman harlequin, où tout ce qui se passe dans l'histoire, c'est un homme et une femme qui se rencontre et tombent amoureux. Si la partie autour de Nicolas des Innocents passe encore, je suis passée par dessus les passages consacrés à Georges de La Chapelle et ses proches. Il y avait un déséquilibre entre les deux histoires, l'une prenant le pas sur l'autre.J'ai quand même su apprécier les efforts de l'auteur pour rendre le texte dans un style assez moyenâgeux tout en restant compréhensible. Elle est vraiment douée pour écrire. C'est la mise en contexte et l'intrigue de fond qui lui ont fait défaut pour ce roman. Selon moi, La dame à la licorne ne vaut pas ses autres livres !

kllouche
27/10/14
 

"L'heure des livres" comité de lecture On apprend plein de choses dans ce roman bien romancé et bien documenté ! J'ai beaucoup aimé. (Annie)

Vous avez remarqué que j'avais beaucoup aimé La jeune fille à la perle, du même auteur. Je me suis donc mise en quête d'autres bouquins qu'elle a écrits et j'ai trouvé La Dame à la licorne. Reprenant le principe qui est celui d'imaginer l'histoire d'une oeuvre d'art, Tracy Chevalier nous raconte ici celle des célèbres tapisseries représentant La Dame à la licorne.A la fin du XVe siècle, Nicolas des Innocents, habituéà confectionner des blasons, se voit commander des tapisseries de grande envergure pour le noble Jean le Viste. Elles seront au nombre de cinq et seront tissées à Bruxelles, très connue à l'époque pour ses tapisseries.A travers le livre, on suit la confection des tapisseries mais aussi ce que vivent les différents personnages. En effet, ce sont les points de vue des différents personnages qui sont narrés, ce qui est très intéressant car l'évolution des tapisseries se fait à travers leur regard et leurs vies.Encore un petit bijou de Tracy Chevalier, dévoré en deux-trois jours. J'aime beaucoup le style de cette auteur(e?) qui réussit toujours à trouver le petit plus qui va nous embarquer.

Chiwi
11/10/13
 

Ce roman historique nous dévoile les pourquois présumés d’une célèbre tapisserie. Le style est sobre, mais on s’y fait vite pour découvrir qu’il s’agit en fait d’une histoire à plusieurs voix (désolée, je n’ai pas compté). Les personnages se relaient pour nous narrer les origines de la tapisserie et les aventures que cela a occasionnées pour tous ceux qui gravitaient autour : la famille qui en a passé commande, l’artiste qui l’a dessinée et la famille qui l’a tissée…Au passage, on retrouve - un peu - le mode de vie du moyen-âge, des techniques de tissage, et des rapports humains entre Parisiens et Bruxellois (rien à voir avec les films de Dany Boon). La « petite histoire » étant bien sûr à mes yeux la plus intéressante, car on suit l’artiste, véritable séducteur et les conséquences de ses actes.A recommander donc pour les fans du genre (pas forcément adorateurs de tapisserie), capables de s’accrocher plus de trois pages pour entrer dans l’histoire ! Pomfresh

Pomfresh
27/01/12
 

Un roman très bien écrit et qui nous parle d'une famille de tapissiers au Moyen Age. J'ai apprécié suivre ces personnages, et j'avoue que le personnage de Nicolas m'a particulièrement mis les nerfs à rude épreuve! Il est irritant dans toutes ses manières, se prendre à se point au sérieux et se croire si attirant, ce n'est pas forcément la meilleure manière de se faire aimer, encore mois par le lecteur.En dépit de cela, j'ai apprécié lire ce livre!

seriephile
21/10/11
 

C'est le premier roman de cette jeune auteur que je lis, mais je vous rassure tout de suite, j'ai prévu de lire La Jeune Fille à la Perle.Comment décrire exactement et sans fausses notes ce que j'ai pensé de ce livre : quelques personnages attachants (La famille de la Chapelle en général et leur apprentis, par certains côtés aussi Geneviève de Nanterre), une ambiance moyenâgeuse très bien retranscrite autant dans le décor que dans les dialogues ou dans les idées. Mais le personnage principal, Nicolas des Innocents, je vous le dis, m'a irrité, fait rire de temps en temps néanmoins, mais il m'a énervé dans l'ensemble : je n'aime pas du tout les hommes trop sûrs de leur pouvoir de séduction !!!C'est malgré tout un bon roman et j'aime par dessous tout le fait de chercher à décrypter les secrets et l'histoire d'une œuvre, d'émettre des hypothèses et par la suite de laisser son imagination faire le travail...

feedoll
18/09/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie