La dame blanche

BOBIN, CHRISTIAN

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/11/07
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« Derrière la porte fermée à clé de sa chambre, Emily écrit des textes dont la grâce saccadée n'a d'égale que celle des proses cristallines de Rimbaud. Comme une couturière céleste, elle regroupe ses poèmes par paquets de vingt, puis elle les coud et les rassemble en cahiers qu'elle enterre dans un tiroir. "Disparaître est un mieux." À la même
époque où elle revêt sa robe blanche, Rimbaud, avec la négligence furieuse de la jeunesse, abandonne son livre féerique dans la cave d'un imprimeur et fuit vers l'Orient hébété. Sous le soleil clouté d'Arabie et dans la chambre interdite d'Amherst, les deux ascétiques amants de la beauté travaillent à se faire oublier. » Christian Bobin.
5 personnes en parlent

La dame blanche La dame blanche...Emily Dickinson..vit presque cloîtrée et cache ses poèmes. Elle a une vie sociale singulière, et pourtant riche.Ses poèmes sont aussi doux et lumineux que le texte de Christian Bobin qui évoque la vie de la poétesse américaine. L'auteur semble ne faire qu'un avec Emily tant il nous fait découvrir avec talent les méandres de l'âme torturée de la jeune femme.Le talent de l'une et l'autre sont particulièrement mis en valeur grâce à cette collection "L'un et l'autre" de Gallimard.

beraud@archimed.fr
13/12/15
 

Après une impression un peu mitigée suite à ma lecture d’Une petite robe de fête de Christian Bobin, je me suis malgré tout empressé de lire La dame blanche du même auteur.A travers cette évocation de la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson, en effet, il est plus question ici d’évocation que de biographie, Christian Bobin parvient à nous transporter et à nous donner envie d’en découvrir davantage sur elle et sur son œuvre. Ce n’est sans doute pas un hasard si après avoir fini cette lecture, je suis allé chercher d’autres informations sur Emily Dickinson et si je me suis surpris à avoir envie de découvrir sa poésie alors que je n’en suis pas particulièrement amateur en général.La plume de l’auteur à travers son lyrisme habituel crée une atmosphère propice à la rêverie, à l’imaginaire. Emily Dickinson m’est apparue comme une créature un peu éthérée, vêtue de sa longue robe blanche, glissant sur le sol, touchant à peine terre telle une apparition, un spectre plein de bonté, de tendresse et de bienveillance envers son prochain. Elle semble portée, habitée par une sorte de folie douce. Le terme de folie douce est peut-être un peu fort mais me semble tout à fait adapté aux impressions qui se dégage de ce texte.En conclusion, si vous avez envie de passer un moment à part fait de douceur, de poésie et de vous laisser baigner dans une certaine forme de magie, partez à la découverte de ces quelques petits moments de la vie de la grande Emily…

manUB
25/07/14

« La Dame Blanche », biographie subjective, est un livre lumineux à travers lequel Christian Bobin trace un portrait d'Emily Dickinson.Cette poétesse fondatrice de la poésie américaine vécut en recluse au sein de sa maison familiale, et consacra sa vie au jardinage, au piano et à la poésie, ne sortant jamais de l'enceinte de son jardin. Aucun des textes qu'elle écrivit ne fut publié de son vivant, comme si cette amoureuse de la beauté avait cherché à se faire oublier, transcendée par ce que son âme touchait de la vie.Entre l'écrivain et son modèle, tous deux solitaires, un lien fort et intime s'installe et le texte plein de passion brosse par petites touches pleines de grâce la vie si simple d'Emily, cette « sainte du banale ». La plume de l'écrivain, sensible et aérienne, tente de comprendre avec une grâce intuitive l'isolement et la douceur d'une femme qui était « si ardemment présente à elle-même », qui affrontait par la beauté de ses poèmes le rien, le banal et la solitude, pour arracher le « bandeau que la vie met sur les yeux des vivants » .« La Dame Blanche », en capturant l'éphémère de la vie d'Emily Dickinson, est un véritable hymne contemporain à la poésie, que seul un écrivain comme Christian Bobin pouvait écrire.

Loudev
03/04/14
 

Ce livre vous invite dans le monde reclus d'Emily Dickinson et nous donne quelques clés pour mieux apprécier ses poèmes sibyllins. On a envie de mieux connaitre cette dame blanche. A lire et relire sans modération.

LauraBrown
16/06/11
 

Bien plus qu'une biographie d'Emily Dickinson, ce court livre est une évocation subjective et personnelle de la petite fille, la femme, le poète qu'elle fut. Christian Bobin nous prend doucement par la main et nous accompagne sur le chemin bordé de pissenlits menant à la fuyante et insaisissable Emily. La rencontre est brève mais belle et en appelle d'autres...Un livre qui laisse une étrange impression de transparence.

Marianne33
21/09/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 11.90 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition