La derniere valse de mathilda

MCKINLEY-T

EDITEUR : ARCHIPEL
DATE DE PARUTION : 03/01/07
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une saga australienne devenue best-seller international 1923. À Churinga, dans la chaleur étouffante du bush australien, Mathilda, treize ans, enterre sa mère. Elle sait que désormais, face à son père, un homme cruel et égoïste, elle ne pourra compter que sur elle-même pour conserver ses terres... Cinquante ans plus tard, Jenny pleure la disparition tragique de son petit garçon et de son époux. Seul legs de ce dernier :
le domaine de Churinga. Sur place, Jenny trouve le journal intime de Mathilda, dont elle entreprend la lecture. Bien vite, elle découvre des similitudes entre leurs destinées et l'angoisse l'assaille : a-t-elle bien fait de venir s'installer ici ? Les toutes dernières pages du journal lui révèleront la terrible vérité de Churinga et le secret de sa naissance. Une étape nécessaire pour rencontrer de nouveau l'amour.
6 personnes en parlent

Dans la valse de Mathilda, on progresse ainsi entre deux vies peu communes : Mathilda et Jenny. L’auteure retranscrit à merveille la rudesse des lieux qu’elle soit climatique ou liée au travail de l’exploitation. L’outback est beau, magique, mais aussi sauvage et impitoyable à bien des niveaux. Tamara McKinley développe deux histoires que l’on suit en alternance, entremêlées plus intimement qu’on ne pourrait le croire. Ce roman se lit très facilement et tellement agréablement, qu’on passe largement sur le fait que ça sonne souvent mélo, qu’on tombe parfois dans le cliché et que les histoires de cœur ne sortent pas de l’ordinaire (et sont même un peu convenues). Que voulez-vous, la plume de Tamara McKinley est tellement plaisante ! Elle embarque le lecteur dans cette Australie sauvage et nature qu’on se laisse finalement prendre au jeu de cette lecture. Elle ménage le lecteur en instaurant un soupçon du suspens (le prélude est une bonne entrée en matière), donne envie de toujours plus tourner les pages et finit par nous toucher.................... Stéphanie Plaisir de Lire

Jenny vient de vivre une tragédie : elle a perdu son mari et son fils dans un accident de voiture. Avant de mourir son mari lui avait fait une surprise de taille : acheter une propriété d'élevage de moutons au fin fond de l'Australie. Elle en hérite et se demande ce qu'elle doit en faire. Pour prendre sa décision, elle décide de se rendre sur les lieux. D'étranges rumeurs circulent sur Churinga. Là-bas, Jenny va découvrir les journaux intimes de Mathilda, l'ancienne propriétaire des lieux. Mathilda a vécu plein de choses et Jenny va tout de suite se sentir très proche de cette femme au caractère assez fort. Les copines bloggeuses m'avaient énormément parlé de cette auteure et de l'ambiance qui découlent de ces bouquins, il me tardait donc de découvrir tout ça. J'ai profité d'une lecture commune pour sortir ce petit pavé de ma PAL ! Ce livre se déroule sur deux époques : celle de Jenny et celle de Mathilda. Grâce au prologue, nous découvrons tout d'abord le personnage de Mathilda à l'âge de quatorze ans. Sa mère vient de mourir, celle ci lui a laissé le domaine et son père Melvyn enrage de ne pouvoir revendre ces terres. Un épisode tragique va se déroulait et déterminera la personnalité de Mathilda : une femme qui ne se laissera plus jamais marché sur les pieds, une femme forte et déterminée pour sauver son domaine : Churinga !Puis nous faisons la connaissance de Jenny qui se retrouve propriétaire d'une station d'élevage de moutons dont elle ne connait rien du tout. Elle se demande pour quelles raisons son mari lui a légué ceci. Heureusement, sur place, elle fera la connaissance de Brett qui gère la station au quotidien. Il lui fera découvrir Churinga à sa manière et lui apprendra à aimer ce lieux si particulier. A côté de ça, Jenny va trouver les journaux intimes de Mathilda et à travers sa lecture, nous fera découvrir la vie passionnante mais dure de Mathilda. J'ai adoré ces flash-backs, j'ai aimé me retrouver avec Jenny à certains moments et repartir avec Mathilda dans d'autres. J'ai passé un agréable moment à découvrir l'univers et l'ambiance si particulière que souhaite nous transmettre l'auteure Tamara McKinley. On sent que la vie n'est pas facile : les conditions climatiques, la guerre qui approche, les rumeurs qui circulent, ... mais j'ai adoré la descriptions des lieux, j'avais l'impression d'y être ! Concernant l'histoire en elle-même, je me suis doutée dès le départ d'un lien qui pourrait exister entre Jenny et Mathilda même si je ne voyais pas lequel. J'ai du coup été bluffé par le dénouement au point de dire plusieurs fois "C'est pas vrai !" à voie haute ! J'aime être surprise et pour le coup c'est le cas ici ! Je comprends à présent l'engouement pour cette saga australienne et je ne peux que vous la recommander ! Bref, j'ai passé un très bon moment avec Jenny et Mathilda dans ce bush australien !

lizou59
23/07/14
 

Un très beau livre, où l’amour de la terre est très présent, une vie rude au fin fond de l’Australie, loin de tout et de tous. Un domaine : Churinga que nous découvrons sur plusieurs générations. Une exploitation tenue à bout de bras par des femmes, malgré les difficultés, les années de sécheresse, les incendies, elles ne lâchent rien, ne vendront pas cette terre si chère à leur cœur. On imagine ces immensités à perte de vue, les chevaux, les moutons, les semaines de tonte où le domaine s’anime. C’est Jenny qui nous fera découvrir cette terre, citadine, peintre, elle va devenir propriétaire de Churinga, cadeau d’anniversaire de son mari décédé, elle y va par curiosité et n’en partira plus, elle aussi sera envoûtée par ce lieu. Elle va trouver le journal intime de Mathilda et remonter le temps, comprendre l’histoire de cet endroit et s’en imprégner, il fera partie d’elle et ne pourra plus s’en détacher. L’amour est là aussi, même si cette rencontre avec cet homme nous réserve très peu de surprise (on devine d’avance ce qui va se passer entre eux), il n’en reste pas moins que ce livre est merveilleux, plein de mystères, d’abnégation, on prend un grand bord d’air. A lire, vous passerez un très bon moment. Nena

nena1
16/03/14
 

J'ai beaucoup beaucoup aimé ce livre même si pour en parler je n'emploierai pas le mot de chef d'œuvre. C'est une lecture simple, rapide, une lecture où les mots coulent tout seul vous emmenant presque malgré vous. Une lecture parfaite pour qui veut simplement se détendre. Cette saga est celle d'un domaine celui de Churinga, perdu au fin fond du bush australien, la maison de maître a vu se succéder les propriétaires chacun à leur tour envouté par la magie du lieux. La vie ne fut pas toujours rose pour tous malgré l'amour omniprésent, l'amour des hommes, l'amour du lieux, l'amour pour les animaux...Un bémol cependant, j'ai trouvé que l'intrigue et ses développements étaient par trop prévisibles. À lire juste pour le plaisir de passer un bon moment avec des personnages attachants.

Lacazavent
04/05/13
 

Originaire d’Australie, Tamara McKinley nous fait découvrir ce pays dur, à la beauté sauvage à travers les histoires de Mathilda et de Jenny.Années 20. La jeune Mathilda Thomas, quatorze ans, vient de perdre sa mère. Comment pourra-t-elle faire tourner l’exploitation de Churinga, face à son père alcoolique et violent, maintenant que son unique soutien a disparu ?Années 70. Jenny elle-aussi fait face à un deuil : son époux et son fils viennent de décéder. A son vingt-cinquième anniversaire, elle découvre que son mari lui a légué un étonnant présent d’anniversaire : l’exploitation de Churinga. Arrivée sur place, elle tombe sur les journaux intimes d’une adolescente, Mathilda Thomas. Churinga commence très rapidement à exercer une drôle d’influence sur la jeune femme.Parti à la découverte de l’Australie, le lecteur ne sera pas déçu, et lira l’alternance des récits avec un plaisir égal. Bon. D’un point de vue objectif, l’histoire est vraiment très prenante. Ça se lit très vite, le style de l’auteur étant fluide, et les personnages plutôt sympathiques. Mais elle est vraiment très tirée par les cheveux. Le lecteur, au début, relève quelques incohérences qui lui mettent la puce à l’oreille, l’informant qu’une révélation d’ampleur se trame. Mais il ne s’attend pas à de tels coups de théâtre, à une fin aussi étonnante.Récit dur, qui n’est pas destiné à ménager le lecteur (et encore moins les personnages), « La dernière valse de Mathilda » combine également une histoire d’amour, un magnifique portrait de la vie en Australie, du suspense, des secrets de famille, de l’action. En somme, un très bon cocktail qui en fera un très bon roman d’été. Je conseille.

wellreadkid
03/08/10
 

Très agréablement surprise par ce roman ! Je l'ai commencé pleine d'a-priori négatifs - mooui un best-seller de vacances à lire à la plage parce que l'on a pas envie de réfléchir - et si l'écriture simple ne m'a pas comblée en revanche j'ai littéralement été happée par l'histoire !! Jusqu'à en oublier de dormir à plus de 2h du mat', jusqu'à laisser échapper des "OOhhhh c'est pas possible" à voix largement haute sur les cinquante dernières pages qui m'ont réellement surprise !!! Bref, je le conseille au bout du compte :)

milkaa75
14/04/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.33 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CATHERINE LUDET

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition