La fabrique a bonheur

BURON, AURELIE

livre la fabrique a bonheur
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 12/10/06
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

C'est la rentrée du CM 1 et Andréa est de très mauvais poil. Pour commencer, la maîtresse l'a séparée de ses meilleurs amis, les Jojos, Johan et José, pour la coller à côté d'un nouveau qui parle comme un livre du Moyen Age et fait des baisemains. Comme si ça ne suffisait pas, le nouveau, qui s'appelle Joseph, veut que tout le monde l'appelle Jojo. Ça va pas, non ? ! pense Andréa. Les Jojos, c'est sa bande à elle : chasse gardée
! Et, pour finir, il faut remplir une fiche de renseignements et répéter encore une fois cette phrase qui la torture depuis quatre ans : Profession du père : mort. Mais, soudain, Andréa glisse un oeil sur la feuille de Joseph et y découvre quelque chose qui l'abasourdit. Et quand Joseph dit : " La sonnerie a retenti, il est temps d'aller te restaurer ", Andréa a très envie de le suivre. A la cantine, et même plus loin.
2 personnes en parlent

J'ai emprunté ce tout petit livre à la bibliothèque lors de l'un de mes passages du samedi, attirée par le titre puis par le résumé. Même si ce petit roman ne paye pas de mine, ce fut une magnifique découverte qui donne du baume au coeur et nous montre comment trouver notre fabrique à bonheur... Andréa est une petite fille qui refuse d'être une petite fille, elle s'habille à tous prix comme un garçon et se comporte comme un garçon aussi. La raison de cela se trouve dans la mort du père, raison que je vous laisse découvrir par vous-même tant elle est touchante. Ses amis sont sacrés, sa bande de potes uniquement des garçons alors quand une fille tente de s'incruster, Andréa refuse catégoriquement jusqu'au déclic final ... Cette petite histoire semble simplette de prime abord mais elle est terriblement touchante. Andréa fait tout pour se rapprocher de son père décédé, en faisant tout ce qu'il aurait aimé qu'elle fasse - à son propre avis. Certains passages qui parlent du père m'ont même mis quelques larmes à l'oeil. Le deuil d'Andréa n'est pas encore terminé malgré les quatre années passées (et le sera-t-il un jour réellement ?) et on la voit petit à petit avancer et enfin s'accepter elle-même en tant que petite fille. Elle découvre l'amitié pure et les sentiments amoureux. Le tout comme vous pouvez le comprendre est narré avec beaucoup de délicatesse et de tendresse, ce tout petit livre est un véritable bonbon à mettre entre les mains des enfants mais aussi des plus grands. Les personnages sont tous très mignons et Joseph, le nouveau Jojo, est très drôle dans son originalité. Même si on comprend vite les liens qui vont se tisser entre les personnages, voir leur évolution toute mignonne donne rapidement le sourire. Andréa pourrait paraitre en premier lieu comme une peste égoïste qui refuse le changement et l'évolution de son cercle d'amis mais c'est beaucoup plus profond que cela. Aurélie Buron réussit le tour de force de nous livrer une psychologie poussée du personnage d'Andréa avec simplicité et efficacité en seulement 59 pages ! Les autres personnages, même secondaire, sont terriblement attachants et livrent de petites morales discrètes qu'il est toujours bon de rappeler mais que je vous laisse découvrir.Comme je le disais plus haut, l'écriture d'Aurélie Buron, est simple mais efficace : elle ravira les enfants en quête de bonnes histoires passionnantes et simples à lire. Les pointes d'humour qui ponctuent le roman le rendent très tendre et je suis certaine qu'un lectorat même novice n'y restera pas insensible !En bref, un petit roman adorable que j'ai pris un grand plaisir à découvrir et que je conseillerais aux enfants en quête de lectures plus tard ! Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
27/05/15
 

Andréa a 9 ans et elle se préoccupe peu de son apparence comme les autres filles de la classe ; elle n’aime ni les jupes ni les coiffures sophistiquées et préfère jouer avec les garçons. Cela commence mal, son entrée au CM1 ! La maîtresse l'a séparée de ses meilleurs amis, ceux de sa bande,Jojo, Johan et José, pour la placer à côté d'un nouveau, Joseph. En plus, dans la fiche de renseignements sur ses parents que remet la maîtresse, elle doit répéter encore une fois que son père est mort. Andréa est de bien mauvaise humeur ! C'est alors qu'elle remarque sur la fiche de Joseph quelque chose qui lui donne envie de faire sa connaissance. Joseph est un garçon bien singulier, qui parle comme dans les livres et pratique le baisemain. Pourtant, il veut s’intégrer, entrer dans la bande d’Andréa et se faire appeler Jojo. Andréa hésite, d’autant qu’une espèce de pimbêche mijaurée fait des manœuvres d’approche …Un livre qui parle du deuil, de la différence et de l’amitié sans pesanteur aucune. Une histoire tonique, chaleureuse servi par un style alerte, pimenté d'humour. Un livre optimiste qui fait du bien ! Catherine50

Catherine50
11/10/10
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.16 kg

Dans la même catégorie