Famille de pascal duarte (la)

CELA, CAMILO JOSE

livre famille de pascal duarte (la)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 01/03/48
LES NOTES :

à partir de
19,60 €
3 personnes en parlent

En ce jour funeste de 1937, la guerre qu’il mène depuis sa cellule de condamné à mort va bien au-delà du conflit qui s’abat sur son pays. C’est un combat contre lui-même et contre le malheur qui a réduit son existence à néant. Pascal Duarte n’aurait pas à prendre part à la guerre civile qui déchire son Espagne natale. Les tristes résidus de sa vie d’homme, Duarte les a rassemblés dans un manuscrit de 359 pages et envoyé à Don Joaquin Barrera Lopez peu avant d’être garroté. 359 pages pour une vie. 359 pages pour de trop nombreuses morts. Ces feuillets auraient pu se perdre, dormir dans un tiroir ou être détruites… Tenu secret durant des années, le voile se lève enfin sur le sort de cet homme et des siens. De son enfance, égarée entre les raclées et les disputes de ses parents et passée à veiller sur son frère cadet, Mario, diminué physiquement et mentalement, à l’orée de sa vie d’adulte brûlée par le sceau de la mort. De son père défunt à Rosario, cette sœur qui cherchera toujours à fuir leur petit village non loin de Badajoz, à sa mère ivre et perpétuellement menaçante. Les époques clefs de la vie de Pascal Duarte comme les membres de sa famille furent les témoins muets de la tragédie que la mort échafauda autour de cet être. A trop voir le sang répandu, Duarte y prit goût et Haine et Violence devinrent ses plus fidèles ennemis.Dans une prose effilée et incisive comme une lame, Camilo-José Cela, prix Nobel de littérature en 1989, donne vie dans ce premier roman a un personnage gouverné par la fatalité. Pascal Duarte possède l’obstination de ces héros punis des Dieux et combattant vainement leur destin. Sorte de Prométhée ayant engendré une descendance maudite, le personnage de Duarte souffrira durant les cinquante-cinq années qui le verront tenter de vivre. Cinquante-cinq années durant lesquelles son cœur d’avoir trop saigné se verra exsangue et privé parfois d’humanité : « Mon cœur, au lieu de sang, doit fabriquer de l’aloès, tant j’ai d’amertume à la gorge ; je la sens monter et descendre dans ma poitrine ; elle me laisse un goût acide au palais ; ma langue s’imprègne de son odeur et j’ai l’intérieur desséché par son haleine funèbre et moisie comme celle d’un caveau… » Rebelde

Rebelde
19/08/14
 

Une drôle de lecture dont on ne sait qu'en penser tant elle est empreinte de pessimisme. L' écriture est épurée, le propos de cet homme condamné est froid détaché. Il semble cependant revivre en racontant les crimes qu' il a commis. Un condensé de la misère humaine qui n' est certes pas fait pour remonter le moral mais dont je me souviendrai longtemps. Une lecture qui me donne envie d'en apprendre plus sur le texte et son contexte comme sur son auteur.

Lacazavent
15/12/14
 

Livre déroutant s'il en est... Ce titre fait partie des classiques régulièrement lus dans les écoles secondaires belges ! Et je ne comprends pas pourquoi ! L'histoire : Pascal Duarte est un ouvrier espagnol qui, au début du siècle, vit dans une famille pauvre. Le père est violent, la mère faible et vaguement alcoolique, sa soeur se prostitue à 15 ans, ses deux jeunes frères meurent précocement. Et lui glisse lentement mais sûrement dans le crime "impulsif", puis prémédité. Il sera condamné à la peine de mort, et trouvera la rédemption dans l'écriture d'une confession écrite.Les thèmes : A vrai dire, à part la description d'une famille espagnole rurale du début du 20e siècle, je peine à voir l'objet de ce livre écrit comme une simple accumulation de faits sordides. Doit-on y voir une critique sociale ? Difficile à imaginer tellement le parcours de Pascal Duarte semble plus déterminé par ses impulsions propres que par un "destin social", une fatalité liée à son origine. PhiL / Délire de Lire - Ciney

DelireDeLire
05/12/11
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 13.10 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition