La fascination du pire

ZELLER, FLORIAN

livre la fascination du pire
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 19/08/04
LES NOTES :

à partir de
16,30 €

SYNOPSIS :

Un jeune écrivain est convié par l'ambassade de France en Egypte pour faire une conférence. Passionné par la correspondance
de Flaubert, il imagine découvrir l'Egypte telle qu'elle était décrite dans les lettres rédigées en 1847.
3 personnes en parlent

Je ne sais plus du tout ce qui m’a poussé à mettre ce livre dans ma Wish list et donc à l’acheter, peut-être le titre ou un avis sur la blogosphère mais ce qui est sûr c’est que je me suis ennuyée terriblement et pourtant il est court (à peine plus de 150 pages). J’avais juste l’impression que le narrateur voulait étaler ses connaissances et sa culture, et que pour lui les autres étaient des cons. J’ai pas plus aimé l’écrivain qui est avec lui, qui ne pense qu’au cul et a une pauvre histoire minable qui ne m’a pas ému du tout. La fin se voudrait un peu cynique, elle m’a juste exaspéré. Je n’ai vraiment pas accroché, le message n’est pas arrivé jusqu’à moi et je ne vois pas bien l’intérêt de ce livre honnêtement. Je n’ai pas été touché, j’ai souvent levé les yeux au ciel et j’avais juste hâte de le terminer (le seul fait que je l’ai finis est qu’il est court). Voilà, une véritable déception (même si en fait je ne savais pas trop ce que j’attendais de ce livre).

lasurvolte
31/10/12
 

La seule qualité de ce roman est qu'il se lit facilement jusqu'au bout, sinon le narrateur devient vite insupportable.Les citations de la correspondance de Flaubert et autres auteurs ne font que renforcer la désagréable impression qu'on a affaire à un narrateur prétentieux qui veut à tout prix étaler sa culture livresque. L'action se situe au Caire qui, selon notre écrivain invité pour un salon du livre est "aussi insupportable que magnifique". S'ensuit alors une longue digression sur les dangers de l'avion et les attentats, les sites touristiques victimes de leur succès, bref, rien de bien original. mais ce qui rend le tout malsain, c'est la critique de l'Islam, trop facile, qui fait passer le musulman de base pour un terroriste potentiel car il vit frustré sexuellement et ne peut atteindre la plénitude sexuelle qu'au paradis (vous savez la fameuse promesse des soixante-douze vierges!)(!!)Rendez-vous compte, le comparse du narrateur, ne trouvera jamais une prostituée digne de ce nom dans les rues du Caire!... La fascination du pire, est si je ne me trompe pas, la fascination des occidentaux sur le mode de vie des musulmans et cette fascination incarne en fait tout ce à quoi ils ne veulent pas ressembler... Finalement, rien de bien passionnant, rien de bien réfléchi, avec une écriture "parlée" qui fait que le style est inexistant. Dommage, le sujet était potentiellement intéressant. On aime ou on n'aime pas: je n'ai pas aimé. vivi

vivicroqueusedelivres
19/02/12
 

Deux écrivains (de seconde zone ?) sont invités à un symposium en Egypte et partent à la découverte non pas culturelle, mais sexuelle du pays. Bercés par les écrits de Flaubert (qui datent un peu, l'Egypte s'étant fort heureusement quelque peu modernisée depuis...), ils désirent "s'encanailler"… et cherchent à succomber aux charmes des belles autochtones. Mais ils sont en butte à l'islam et aux traditions… ou plutôt à ce qu'ils imaginent être des traditions islamiques...Nul ! Mal écrit, pas intéressant... L'auteur se veut pamphlétaire, mais n'en n'a ni l'étoffe ni l'intérêt… Liliba

liliba
23/12/09

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition