La faucille, le marteau et le divan

BELLOIN-G

livre la faucille, le marteau et le divan
EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 20/03/08
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
21,30 €

SYNOPSIS :

Le communisme a été vécu par ses adeptes comme une véritable foi. La foi en la révolution, l'avenir radieux et l'homme nouveau donnait sens à leur vie. À partir de sa double expérience, celle du militantisme et celle de la psychanalyse, l'auteur se propose d'éclairer les ressorts non seulement historiques, culturels et sociaux mais aussi psychiques de cette dimension religieuse du communisme que l'on retrouve sous toutes les latitudes. À l'aide des découvertes freudiennes, il tente d'élucider cette énigme : comment une doctrine et une pratique politiques ont pu obtenir de dizaines de millions d'hommes un engagement total allant jusqu'à la remise de soi. Il n'existe pas un inconscient propre aux communistes, mais on ne saurait comprendre le pouvoir de mobilisation des esprits qui fut celui de leur parti sans prendre en
compte la place et le rôle de l'inconscient dans la vie de chacun. Les apports de la psychanalyse s'avèrent indispensables pour appréhender des notions qui ont donné sa couleur particulière à leur militantisme : besoin de croire, sentiment de toute-puissance collective, force de l'illusion, emprise de l'idéal, culte idolâtre du leader. Ces apports sont tout aussi nécessaires pour comprendre les cheminements intimes par lesquels le communisme a pu mettre les meilleures intentions au service des pires pratiques et s'inscrire dans l'histoire comme l'un des totalitarismes du XXe siècle. Ils permettent de s'aventurer dans un champ qui demeure, malgré la fécondité des travaux de recherche universitaires, largement inexploré : celui de la subjectivité de l'homme communiste et, plus généralement de l'homme en politique.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.48 kg