La felure et autres nouvelles ; the crack-up and other short stories

FITZGERALD, FRANCIS SCOTT

livre la felure et autres nouvelles ; the crack-up and other short stories
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/09/04
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
12,50 €

SYNOPSIS :

«Scott Fitzgerald ne pouvait pas écrire sans y mettre toute son histoire. Dès ses débuts, dès qu'il réussit à placer quelques nouvelles dans les magazines, il pense que désormais sa vie, ses souvenirs, ses passions, ses malheurs et ceux de ses proches doivent servir son oeuvre. Il disait : "On doit vendre son coeur." [...] La légèreté et la fantaisie de Vivre avec trente-six mille dollars
par an et de Vivre avec presque rien, l'ironie désabusée de L'après-midi d'un écrivain, rendent ces textes difficils à classer : ce ne sont pas tout à fait des nouvelles, et pas tout à fait de vrais récits autobiographiques. Mais, en ce qui concerne La fêlure, il n'y a pas de doute. Il s'agit d'une des confessions les plus poignantes de toute la littérature.» Roger Grenier.
1 personne en parle

'The Crack-Up' est réputé être un texte de référence dans l’œuvre de Fitzgerald et l’on ne met pas longtemps à comprendre pourquoi. Il fut rédigé à la demande de l’Esquire qui s’impatientait de ne plus recevoir d’articles de Scott. Ce dernier, malade et sans inspiration, se proposa alors d’écrire sur… l’impossibilité d’écrire.Si j’apprécie la traduction française du titre, "La fêlure", parce qu’elle donne le sentiment d’une simple lézarde dans un monde argenté, il est évident que Fitzgerald évoque une expérience de dépression en bonne et due forme. Fitzgerald se livre à une véritable analyse du processus.Ce qui marque dans 'The Crack-Up', c’est le mélange entre l’acuité de l’analyse qui nécessite un certain sang-froid et l’aspect très personnel, voire intime, du sujet. Mais Fitzgerald touche également à un sujet qui est universel. Pendant longtemps, on se sent capable de gérer les aléas de la vie et tout fonctionne effectivement ainsi, bon an, mal an. Et puis, un jour, nos nerfs lâchent, généralement sans crier gare. Fitzgerald évoque une hypothèque morale (et physique) qui se serait formée au fil des années à notre insu.Finalement, Fitzgerald en vient à quelques conclusions et j’en partage une bonne partie. Arrive un moment où il s’avère nécessaire de se concentrer sur l’essentiel, essayer de rester fidèle à soi-même tout en faisant semblant d’apprécier ce qui nous dérange dans la société ; porter un masque, en somme. En tout état de cause, payer un prix …

mycupoftea
15/10/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.14 kg

Dans la même catégorie