La femme d'un autre et le mari sous le lit ; une aventure peu ordinaire

DOSTOIEVSKI, FEDOR MIKHAILOVITCH

livre la femme d'un autre et le mari sous le lit ; une aventure peu ordinaire
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/05/08
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

Persuadé que sa femme le trompe, Ivan Andréiévitch est prêt à tout pour confondre l'infidèle. Il la suit et la guette pendant des heures, il l'espionne et ouvre
son courrier à la recherche d'une preuve, il se cache et se ridiculise... Une nouvelle légère et burlesque qui révèle l'humour grinçant de Dostoïevski.
2 personnes en parlent

Dans cette courte histoire, nous assistons avec délectation aux tribulations d'Ivan Andréiévitch, un homme maladivement jaloux, qui n'a de cesse que de confondre sa femme en flagrant délit d'adultère. Durant plusieurs heures, il va pister celle-ci dans les différents lieux où il la soupçonne de le tromper : chez des amis, à l'Opéra... et même sous le lit d'une inconnue ! Le ridicule s'attache à ses pas : en tentant de la débusquer, il se place dans des situations embarrassantes, et s'attire les railleries et la condescendance amusée des personnes qu'il prend à partie. Quant à sa femme, excédée par son caractère soupçonneux, elle n'est pas la dernière à le brocarder et à le prendre de haut ! On en plaindrait presque Ivan Andréiévitch, s'il n'était pas largement responsable de son malheur...Une histoire férocement drôle. Les quiproquos engendrés par la confusion mentale du personnage principal alternent avec les clins d'oeil ironiques de l'auteur à l'adresse du lecteur. J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce grand écrivain russe que je ne connaissais pas ou si peu !

Schlabaya
19/08/10

Le titre complet annonce le récit : un mari jaloux qui s'assume pas l'excès de sa jalousie, racontant qu'il est l'ami du mari suspicieux alors qu'il est entraîné dans des situations improbables. Cette nouvelle tient de la comédie de moeurs et de la satire sociale. Le texte, composé essentiellement de dialogues, semble celui d'une représentation théâtrale, on pourrait d'ailleurs jouer sur les mots puisqu'il se déroule en trois actes, le premier sur un boulevard, le second au théâtre, le troisième sous un lit, les trois avec un jeune homme, ne serait-il pas l'amant, lui même en proie aux doutes... ? Le style est vif, d'une joyeuse ironie, l'épilogue sur le même ton jusqu'à l'absurde. La scène avec ces deux hommes sous le lit d'une dame qu'ils ne connaissent absolument pas - parce qu'ils se sont trompés d'étage dans l'immeuble - tandis que son vieux mari calé dans un fauteuil lui fait la conversation, relève de l'épique burlesque. J'avoue, j'ai pouffé, autant pour le comique de la situation que pour l'humour glissé dans les répliques des personnages Au fil du récit, l'auteur intervient à la façon d'un chroniqueur prenant à parti son lecteur. Une farce autant qu'une fable car c'est avant tout ce sentiment de jalousie incontrôlable qui est ridiculisé : " ... la passion est chose exclusive, et la jalousie la plus exclusive des passions du monde. " Une drôle de lecture, lire Dostoïevski autrement.

Marilire
28/06/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.07 kg
  • Langage original : RUSSE
  • Traducteur : GUSTAVE AUCOUTURIER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition