La femme de hasard

COE, JONATHAN

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 18/01/07
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Maria, une jeune fille de milieu modeste, vit aux environs de Birmingham. Indifférente par choix, indécise par nature, elle trouve que l'on fait beaucoup de bruit pour peu de chose. Que valent les succès aux examens et les déclarations de Ronny qui l'aime désespérément, que penser des amis de classe avec leurs vacheries et leurs cancans... Seul le chat, un exemple d'indifférence satisfaite, lui donne à penser qu'une forme de bonheur est possible. Mais
comment être heureux lorsque votre vie est une succession d'accidents, de hasards... Premier roman de Jonathan Coe, La Femme de hasard décrit une sinistre histoire, celle de Maria et ses désillusions. Toujours soucieux de lucidité et de démystification, Jonathan Coe se livre à une descente en flammes de toutes les institutions prisées dans la société et des formes couramment admises de bonheur, et fait de ce premier roman une oeuvre exemplaire.
4 personnes en parlent

La femme de hasard Ce roman raconte l'histoire sinistre de Maria et des désillusions qui ponctuent les grandes étapes de sa vie : réussite scolaire , emploi, mariage et enfant. L'occasion pour l'auteur de critiquer violemment les institutions et les formes de bonheur couramment admises dans notre société faisant de ce premier roman une oeuvre exemplaire.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

La femme de hasard, s'il n'a été publié en France que fin 2006, est le premier roman de Jonathan Coe à avoir été publié en 1987. Près de vingt ans avant le brillant Testament à l'angaise ou La maison du sommeil. Et déjà dans ce roman assez court (moins de 200 pages, vous savez que chez moi, ça fait deux jours), on perçoit tout le talent de ce romancier.Il faut dire que le personnage de Maria est très particulier. Ni réellement antipathique ni franchement sympathique, Maria semble traverser son existence sans la prendre en main, se laissant porter par les événements sans trop comprendre le pourquoi du comment. Maria est un être neutre, qui reste à la lisière des événements, dont la vie change car un élément extérieur est venu la percuter.Pour raconter ce genre de personnage, sans envie, sans ami, sans désir, il fallait un narrateur plein de cynisme et d'ironie, sans quoi la lassitude et l'ennui pouvaient assez rapidement contaminer le lecteur. Avec un mécanisme d'interpellation régulière du dit lecteur, Jonathan Coe réussit à insuffler à l'ensemble la dose minimale d'humanité nécessaire à cette analyse des relations humaines peut optimiste, mais non dénuée d'intérêt.Si La femme de hasard aurait pu aller plus loin à certains moments, Jonathan Coe livrait pour son premier roman une histoire prometteuse et laissait déjà entrevoir l'auteur très apprécié qu'il est devenu. Une lecture pour les amateurs de Coe, mais sans doute pas pour le découvrir en premier lieu. Miss Alfie

MissAlfie
24/10/14
 

"-Et comment j'aurais pu être implicitement désagréable , alors que par définition si j'avais essayé d'être plus explicite cela aurait été blessant? Est-ce qu'il voulait dire que si j'avais dit ce qu'il voulait me faire dire, au lieu que ça reste non dit, il n'aurait pas su quoi dire ? C'est ça qu'il a dit? - Eh bien , c'est ce qu'il insinuait."p39 de La femme de hasard , premier roman de Jonathan Coe qui, 20 ans après sa parution en anglais vient de paraître directement en poche.On ne se demande pas pourquoi tant ce roman est lourd, bavard et ennuyeux au possible. les interventions de l'auteur-narrateur sont incessantes et leur humour tombe systématiquement à plat, heureusement que le romancier a progressé. Avoir écrit La maison du sommeil, ce n'est pas rien quand même ! cathulu

cathulu
19/01/13
 

La femme de hasard Ce roman raconte l'histoire sinistre de Maria et des désillusions qui ponctuent les grandes étapes de sa vie : réussite scolaire , emploi, mariage et enfant. L'occasion pour l'auteur de critiquer violemment les institutions et les formes de bonheur couramment admises dans notre société faisant de ce premier roman une oeuvre exemplaire.

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.12 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : SERGE CHAUVIN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie