La femme gelee

ERNAUX, ANNIE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/04/87
LES NOTES :

à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Elle a trente ans, elle est professeur, mariée à un «cadre», mère de deux enfants. Elle habite un appartement agréable. Pourtant, c'est une femme gelée. C'est-â-dire que, comme des milliers d'autres femmes, elle a senti l'élan, la
curiosité, toute une force heureuse présente en elle se figer au fil des jours entre les courses, le dîner à préparer, le bain des enfants, son travail d'enseignante. Tout ce que l'on dit être la condition «normale» d'une femme.
4 personnes en parlent

Il a des livres autobiographiques qui vous bouleversent, des livres qui une fois commencés, s’invitent dans vos nuits, s’y glissent parce que les mots sont sincères et que le sujet vous touche.Naître fille, des parents qu’on considère comme modèles parce qu’on est enfant et puis, on grandit. On se rend compte que chez les autres ce n’est pas pareil : des mères qui sont de vraies fées du logis, des pères qui partent travailler le matin, qui rentrent le soir, qui s’assoient dans le fauteuil pour lire « Le monde ». Votre mère vous a répété que les études vous donneront un statut, une liberté. Celle de ne pas se retrouver à passer vos journées à préparer des repas pour votre famille, à astiquer votre intérieur et à élever votre progéniture. A l’adolescence, vous aussi comme vos copines, vous êtes tentée par l’aventure des garçons mais non, les études avant tout. Et puis, lors de la dernière ligne droite avant votre diplôme, vous le rencontrez l’amour. Mariage, pause dans les études pour que votre mari puisse terminer les siennes, le premier enfant qui naît. Comment poursuivre ses études en jonglant avec les biberons, le mari qui aime que le repas soit prêt quand il rentre parce que « lui il travaille ». Tout s’enchaîne, vous avez suivi l’autoroute toute tracée : études-mari-enfants-travail mais vous n’êtes pas heureuse. Et vous comprenez pourquoi, des femmes, une fois que le petit fait sa sieste, se laissent tenter par quelques comprimés à avaler pour se détendre, ou un verre d’alcool parce qu’elles le méritent ou l’envie de prendre le train pour l’autre bout de la France et tout plaquer.Un livre émouvant, beau, sur la condition féminine et toujours d’actualité... que j’ai terminé la gorge serrée d’émotions...

clarac
30/01/10
 

Annie Ernaux retrace son enfance entre son père et sa mère qui se partageaient le plus naturellement du monde les tâches quotidiennes de la maison et de leur commerce. Elle parle de ses problèmes d'adolescente, quand elle s'efforce d'être "comme il faut" que soient les filles. Elle rêve de rester indépendante, puis malgré tout, elle découvre la vie quotidienne, la société et les rôles inégaux entre l'homme et la femme. Son mariage ne la sauvera pas, bien au contraire, de cette différence : elle doit faire double journée, gagne moins que son mari ...Certes, le livre est ancien. Certes, il est écrit par une femme. Malgré cela, c'est une lecture extrêmement intéressante que je conseille aussi aux hommes. Annie Ernaux décrit des problèmes que l'on connaît, mais toujours avec un style, que personnellement, j'apprécie beaucoup. Je me suis demandé durant tout le livre pourquoi elle acceptait, femme, ces situations dont elle ne voulait pas jeune fille. Il n'y a pas de réponse claire, si ce n'est le poids des habitudes, de la société et du monde dans lequel elle évolue. Encore un très bon bouquin d'Annie Ernaux. Pour ceux qui ne connaissent pas cette auteure, je conseille aussi : La place, L'événement, Une femme. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Annie Ernaux explore dans « La femme gelée » ce qu’elle appelle sa « ligne de fille ». Adolescente coquette, attirée par les choses de l’amour, elle a du mal à trouver sa place au milieu des jeunes filles très comme il faut éduquées pour devenir secrétaire, mettre le grappin sur un homme, avoir des enfants et s’occuper sagement et bourgeoisement de son petit intérieur avec tout les confort moderne de la fin des années 50. Annie, elle, lit beaucoup, rêve de devenir institutrice ou avocate, de vivre des aventures, d’expérimenter.La suite sur le blog : http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.com/2012/01/la-femme-gelee-dannie-ernaux-gallimard.html

Marianne33
22/04/12
 

Un livre qu’on devrait faire lire à tous les hommes. Un livre sur la condition des femmes, trop souvent tue, trop souvent considérée comme “normale”. Face à l’homme qui peut mettre les pieds sous la table en rentrant du travail, la femme doit, en plus de son travail quotidien, assurer les tâches ménagères, la cuisine, s’occuper des enfants… Des stéréotypes éculés, vus et revus, on dit qu’aujourd’hui les choses ont changé. Pourtant les mentalités évoluent moins vite qu’on pourrait nous le faire croire et à une époque où “trop de féminisme tue le féminisme”, il est bon de lire ce genre de livre. Car Annie Ernaux, loin de faire le procès de son ex-mari où d’écrire un pamphlet contre les hommes, s’attache à retranscrire l’esprit d’une époque et nous le rend ainsi plus palpable que dans le plus ardent des plaidoyers. Ce livre m’a beaucoup touchée, je pense qu’il met le doigt sur des angoisses justifiées, en abordant des questions comme celle de l’épanouissement, de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, et en permettant de se questionner sur l’existence et plus généralement la trajectoire qu’on veut lui donner.

Artsouilleurs
05/08/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition