La femme quittee

VIDALING-R

EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 09/04/03
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Voici le journal post-rupture tenu par une jeune femme qui est aussi mère d'un petit garçon : 145 textes très courts, titrés et numérotés, à lire dans l'ordre, comme un roman. Peu de larmes, pas de complaisance dans le deuil, mais plutôt une ironie douce pour se sortir de l'image de la « quittée » et un optimisme farouche qui se prend quelques claques. Dans un état d'hypersensibilité lié à ce déséquilibre, elle examine le retentissement en elle des détails du quotidien :
le regard d'un vigile, le ton d'une infirmière, l'odeur d'un inconnu - tout lui fait signe. C'est aussi l'histoire d'une démarche active pour contrer ce croche-pied du destin : petites annonces ou rencontres fortuites, des hommes passent, elle relève la tête, en profite pour se réapproprier sa vie de façon plus générale. En filigrane, le petit garçon resurgit régulièrement, et du coup la question : mère elle restera, toute quittée soit-elle, mais qu'en est-il de la femme ?
2 personnes en parlent

Raphaële Vidaling raconte à l'occasion de scénettes, le vécu d'une femme, jeune maman d'un enfant de deux ans, après la séparation d'avec le papa de l'enfant. Chaque anecdote nous parle et les phrases courtes demeurent incisives. On y découvre le désarroi , puis une sorte de rédemption et enfin le retour à la vie de cette femme: entre tous ces moments, espoir, crises, maladie, pleurs, solitude et courage. Toutes les situations sont abordées : l'absence d'amour, l'absence physique, l'enfant qui réclame son papa, la recherche d'un nouvel amour, la vie quotidienne seule après cette relation. Écrit au féminin, ce récit bien balancé touche le lecteur (peut-être plus facilement la lectrice, d'ailleurs ? je ne suis pas née homme pour répondre à cette question). Voilà, à lire souvent, à conserver et à partager avec des amis(ies) qui vivent les moments si bien décrits pour leur redonner espoir en un autre amour possible. Un très beau texte.

Cave
24/11/11
 

L'héroïne de "La femme quittée" vient de se séparer de son mari et va donc confier à son "carnet" toutes les étapes de cette déchéance amoureuse. Déchéance essentiellement en début de roman, où l'héroïne s'effondre, pleure et en veut à cet homme d'être parti, elle s'en veut aussi d'être seule avec son petit garçon, de ne pas assumer cette situation nouvelle, d'être trop sensible et encore fragile.. bref quittée elle est, mais il est temps de se ressaisir ! D'abord, les petites annonces, les rencontres et les échanges d'emails bourrés de facétie... La jeune femme va réapprendre à séduire et à être séduite, panser ses peines et reprendre le dessus. Le ton s'en ressent : d'abord plaintif, le style va basculer dans la dérision, la cocasserie et la butinerie. Malgré les défaillances passagères, les fragilités sous la nouvelle carapace, la jeune femme s'avouera quitte et non plus quittée ! Raphaële Vidaling nous raconte tout ça en très brefs chapitres d'à peine dix lignes pour jalonner le parcours chaotique de cette jeune femme moderne en bute aux désarrois amoureux. Une lecture sympathique,

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition