La fin de l'eternite

ASIMOV, ISAAC

livre la fin de l'eternite
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/03/02
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Dans la grande tradition des littératures de l'imaginaire, « Folio SF », laboratoire des possibles, propose des textes de science-fiction, de fantasy et de fantastique. Douglas Adams, Isaac Asimov, Serge Brussolo, Orson Scott Card, David Gemmell, Robert Heinlein, M. John Harrisson, Robert Holdstock, Lovecraft, Christopher Priest, Norman Spinrad, Bruce Sterling, Jack Vance, Stefan Wul, Roger Zelazny y sont parmi les auteurs les plus représentés. La mythique collection « Présence du futur » (600 titres depuis 1954), cèdant son fonds et laissant place en 2000 à « Folio SF », a largement contribué à la constitution de son catalogue (récemment le Guide du voyageur galactique, H2G2, de Douglas Adams) ; la collection d'inédits « Lunes d'encre », chez Denoël, également (récemment avec Michael Moorcock, par exemple, publié dans les deux collections). Mais « Folio
SF » a également publié plus de quinze inédits (Le Travail du furet de Jean-Pierre Andrevon, La Voie du sabre de Thomas Day, La Fontaine pétrifiante de Christopher Priest ; traduction inédite de Psychohistoire en péril de Donald Kingsbury, l'un des auteurs de hard science les plus ambitieux du genre ; premières traductions françaises de Franck M. Robinson, avec Le Pouvoir, ou de L'Appel de Mordant de Stephen R. Donaldson), des éditions révisées et augmentées (Jardin virtuel de Sylvie Denis.) et des textes d'éditeurs tiers, comme l'Atalante, les Editions du Bélial' (Thierry Di Rollo, Pour Anderson), Mnemos, Rivages, A.M. Metailié... A noter également, la publication d'un essai inédit sur les Transfictions, dû à Francis Berthelot : Bibliothèque de l'Entre-Mondes. La SF dans « Folio » ? Façon d'affirmer que le « genre » n'est ni marginal ni mineur.
4 personnes en parlent

Ce livre reste une de mes références dans le style science-fiction à message fort, et pose la question de la nécessité (ou pas) de l'erreur dans la civilisation. Autant j'ai oublié pas mal de bouquins avec ma mémoire très réduite :-D, autant celui là je ne suis pas près de l'oublier.

fzilbermann
13/01/09
 

Ce roman a commencé par m’intriguer, me perdre un peu, me faire m’accrocher aux concepts pour finir par m’enthousiasmer comme une petite fofolle et m’entendre dire, la dernière page tournée, han il est foutrement bon. En effet, pas facile-facile dans un premier temps de s’attacher à Andrew Harlan, Technicien de l’Eternité. Comme l’exige sa fonction, il est froid, coincé, tout en respect des règles (nombreuses), compassé et en même temps, on sent sous sa semelle une tendance ne demandant qu’à s’épanouir à la mesquinerie, vous savez, ce genre de petite personne à un petit niveau avec un petit pouvoir qui ne supporte pas que les autres aient plus que lui, brrrrr. Nous sommes dans l’Eternité, que je vois personnellement comme un grand bâtiment tout en longueur sur le côté avec des ascenseurs permettant d’accéder à toutes les époques. Les Eternels n’arrêtent pas de "corriger", car il existe plusieurs réalités et leur but est évidemment de ne pas laisser l’Humanité s’éteindre, donc ils veillent au grain, le moindre micro-évènement à un temps donné pouvant avoir de très grandes répercussions. Mais ce faisant ils effectuent des choix, selon des critères précis. Notre Harlan va se retrouver au coeur d’un truc gigantesque dont il ne faut rien révéler, tant c’est BON de voir tout s’imbriquer et prendre un sens vertigineux…"La fin de l’Eternité" est donc un foutrement bon roman, extrêmement fluide, pas trop daté (pour un Asimov) même si il y a de quoi grinçotter des dents tout de même ("S’il y avait un point faible dans l’Eternité, il concernait les femmes" : tu m’ETONNES ! La vision des femmes d’Asimov, c’est tout de même… ENORME !), qui donne un vrai plaisir de lecture tout en maniant des concepts et des idées très intelligentes, et qui offre un épilogue absolument génial débouchant sur de vraies pistes de réflexion. Enthousiasmant ! http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
11/07/13
 

Bien que grand lecteur d'Asimov, je dois dire que j'ai un peu ramé pour finir cet ouvrage qui ne m'a jamais vraiment emporté dans l'univers "magique" que sait créer ce grand maître de la SF qu'est M. Asimov...

phileas21
04/03/11
 

Un récit très habile d'Isaac Asimov sur le thème du voyage temporel. L'humanité a accédé, par la technologie temporelle, à l'éternité. Mais est-elle encore véritablement humaine ? Le scénario est haletant, les rebondissements nombreux, et les entrelacements temporels mettent le lecteur à rude épreuve ! Un très bon traitement de ce thème passionnant, réservant au lecteur d'importantes surprises !

Bluedot
13/03/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition