La jambe gauche de joe strummer

FEREY, CARYL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/05/07
LES NOTES :

à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Mc Cash, s'il n'est plus flic, reste borgne et dévoré par une colère aussi vieille que son premier concert des Clash, à Belfast, avant les grèves de la faim de Bobby Sand et les victimes du Bloody Sunday... Plus de femme, pas d'avenir, des illusions perdues... Un ophtalmologue l'informe que s'il persiste à soigner par la destruction tout ce qui l'entoure, il sera vite et définitivement aveugle. Belle raison pour en finir d'une lumineuse balle dans la tête ! L'étincelle pourtant
viendra d'ailleurs. Une lettre lui révèle qu'il est le père d'Alice. La mère est morte et c'est à lui désormais qu'il revient de veiller sur la petite... A peine Mc Cash est-il arrivé dans le village de sa fille qu'il trouve une autre fillette noyée. Alice vient le voir. Elle est le témoin qui dérange. Lorsque tombent les morts, Mc Cash redécouvre la peur et l'espoir mêlés. Lui qui voulait mourir mesure de plein fouet la valeur d'une vie. Celle de son enfant...
5 personnes en parlent

Acheté un peu par hasard et lu en qq heures... une bonne surprise et un bon souvenir... que demandez de plus ? moi en tt cas ca me suffit pour vous le recommander !

fredmons59
05/09/10
 

Caryl Férey nous plonge assez rapidement dans la vie de son personnage principal.Une lettre et on voit que sa vie est complètement bouleversée malgré lui.Ce que j’ai bien aimé c’est qu’avant d’être une histoire policière c’est avant tout une histoire humaine avec une morale. Même si bien sûr il y a une enquête et des morts, beaucoup de morts…Ce qui est aussi intéressant c’est que le personnage principal Mc Cash se débrouille tout seul, il est le personnage anti-flic par excellence.Le personnage principal, Mc Cash, est vraiment vivant, il a un passé, un présent et à la fin du roman, un avenir.On sent que l’auteur a vraiment voulu mettre ce personnage en avant et lui donner une vie et un quotidien bien à lui.Ce qui est un peu dommage c’est que Caryl Férey ne fait pas de même avec ses autres personnages. Ca aurait pu être sympa pourtant de plus les approfondir. Il leur donne un présent mais oublie peut-être trop rapidement leur passé. Cela aurait pu être bien, pour les personnages les plus importants, d’avoir quelques rappels de leur passé et de ce qu’ils ont vécus.Alice est un personnage aussi important mais qui est peut-être un peu trop mis au second plan. Pourtant le duo fonctionne plutôt bien, c’est dommage que Caryl Férey ne lui ait pas donné plus de charisme.Les idées s’enchaînent bien, l’auteur prend le temps de poser les choses, de ne pas aller trop vite dans les idées principales.Ce que j’ai trouvé un peu frustrant c’est que Caryl Férey n’approfondit pas les passages concernant les meurtres. L’auteur les enchaîne peut-être un peu trop vite sans s’y attarder, j’aurais aimé avoir plus de détails et des scènes un peu plus travaillées.En ce qui concerne les descriptions, certaines sont bien présentes mais la plupart du temps j’ai eu l’impression que Caryl Férey ne voulait pas "s’embarrasser" de détails. C’est dommage surtout que parfois j’aurais aimé en avoir davantage par rapport à certaines scènes.Ce que j’ai trouvé assez "marrant" c’est que là où passe Mc Cash tout est "sens dessus dessous", mais qu’il s’en sort bien, je pense que c’est peut-être un peu exagéré tout de même…L’histoire se finit bien, sur une note joyeuse comme dans presque tous les polars. Mais là je trouve que la dernière scène nous fait un peu oublier tout ce qu’à vécu notre personnage principal. On se demande tout de même que vont devenir les personnages par la suite. Comme l’auteur ne nous en dit pas beaucoup on ne peut qu’imaginer. Je trouve que c’est original même si j’aurais peut-être aimé avoir certaines pistes pour me faire une idée un peu plus précise.Par contre je crois que l'auteur n'aime pas les chiens il y en a quelques-uns qui sont un peu martyrisés... Mais la fin laisse présager qu'il changera peut-être d'avis.

manue06
28/12/15
 

Mc Cash est borgne depuis une manifestation contre la domination anglaise en Irlande. Cette blessure le fait encore souffrir, d’autant plus qu’il néglige de se soigner. Devenu policier, il a été très affecté par le départ de sa femme, puis par le décès de son ami Joe Stummer (guitariste et chanteur des Clash - le 'vrai' groupe). Quand Mc Cash se retrouve soupçonné d’un meurtre, il décide de mener l’enquête et pas seulement pour se disculper…A défaut d’être sympathique, Mc Cash est un personnage haut en couleur. Désabusé et n’attendant plus grand chose de la vie, il n’hésite pas à prendre des risques et son enquête va vite devenir sportive et musclée.Ce n’est pas vraiment le genre de polar que j’apprécie, surtout quand les invraisemblances abondent - un policier presque aveugle qui fait mouche à chaque fois qu’il tire au pistolet, entre autres... J’ai trouvé cette lecture agréable malgré tout, probablement grâce à la vivacité du style. L’auteur décrit ses personnages et les événements de manière précise mais sans s’égarer dans des détail superflus, et parfois avec humour (« Avec sa gueule de con, on aurait dit Sardou »).Chaque chapitre a pour titre une chanson des Clash. J’ai rarement vu le rapport entre les deux (sauf pour 'Rock the Casbah') et je regrette que ma préférée du groupe « Police and Thieves » ne soit pas dans la playlist.https://www.youtube.com/watch?v=-KVJI9tn3Zk Apikrus

Apikrus
31/12/14
 

Bref, encore une fois, inutile de vous préciser que je ne suis guère objective, mon appréciation de ce bouquin étant plus guidée par les tripes et le coeur que par ses réelles qualités littéraires et policières. Attention, loin de moi l'idée de vous dire que ce bouquin n'est pas bon, mais il m'a clairement plu à cause de ces aspects émotionnels. Côté intrigue, si on aimerait bien retrouver Mc Cash (mais comment ?!!!) dans un nouveau Férey, je ne peux que vous conseiller, si vous ne connaissez pas l'auteur, de vous plonger pour débuter dans Utu, Zulu ou Mapuche qui sont, pour moi, de grandes perles de la littérature noire contemporaine. Miss Alfie

MissAlfie
28/05/13
 

Mc Cash n'aime pas Noël. Mc Cash n'aime pas grand monde d'ailleurs, sauf le leader du groupe Clash et en particulier La jambe gauche de Joe Strummer.Même s'il vient de donner sa démission de la police,se laisse pourrir sur pied et envisage de passer de l'autre côté,un courrier providentiel vient lui apprendre qu'il est père d'une petite fille.Cela le met plutôt en rogne mais la curiosité est la plus forte et le voilà parti en Bretagne pour si ce n'est rencontrer mais du moins apercevoir sa fille."Une orpheline retrouve miraculeusement son père, ancien activiste expulsé d'Irlande et devenu inspecteur de police pour se racheter un avenir affectif en toc massif,mais comble de malchance, le père,gangrené jusqu'à la moelle, préfère se tirer une balle dans l’œil !"Voilà comment le personnage principal ironise sur la situation.Mais MCCash le borgne trouve toujours le moyen de se fourrer dans les ennuis et les cadavres pleuvent bientôt autour de lui...L'intrigue est plutôt paresseuse, on se doute bien que le père bougon en diable va finir par se laisser attendrir par sa fille mais c'est surtout le style de Caryl Férey qui donne tout son punch au roman , "Le contenu des dossiers s'avérant aussi trépidant que la vie d'un gravier..." , ainsi que les personnages,que ce soit ce ronchon de Mc Cabe ou l'assistante sociale pas piquée des vers qu'il rencontre sur son chemin. Le tout scandé par des titres de Clash qui donnent leur nom aux chapitres , "Rock the Casbah", nous valant un petit détour au Maroc, où Mc Cab , fidèle à lui même, s'étonne que les gens dans la rue lui sourient : "Mc Cabe s'était même demandé un moment s'il n'était pas suivi par une espèce de clown à la con, mais il finit par s'y faire". cathulu

cathulu
29/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition