La jeune fille a la perle

CHEVALIER, TRACY

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/11/08
LES NOTES :

à partir de
11,50 €

SYNOPSIS :

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.
Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. À mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville... Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un coeur simple sacrifié au bûcher du génie.
24 personnes en parlent

Cela fait bien longtemps que j'ai lu ce roman. Je ne goûte pas trop aux romans historiques comme aux films en costume. Mais, il faut bien le reconnaître costumes et Histoire, même s'ils occupent une place de choix, ne prennent pas le pas sur les sentiments des personnages. L'auteur nous plonge dans les sentiments mêlés du modèle, une jeune orpheline, éprise d'art et du peintre, Vermeer. La femme du peintre n'est pas dupe et voit bien les sentiments qui naissent entre sa servante et son mari. . .

nanettevitamines
30/04/12
 

Un joli pendant d'oreille, fin et éclatant, comme le livre... On a l'impression de "lire" un tableau de Vermeer... Et ce n'est que du bonheur. Beaucoup de références aux oeuvres du peintre, la ville de Delft... les intérieurs... Un moment précieux que celui passé dans ces pages. Et la couleur, le sombre, le brillant... La relation entre le maître et l'employée de maison qui deviendra modèle... L'évolution de leurs rapports dans l'application du travail... La force évocatrice d'un effleurement, l'intensité d'un regard...Oui, un vrai petit bijou...Consultez le commentaire complet sur www.mondalire.com

un flyer
28/10/08

« Inventer » l’histoire d’un tableau… le pari était osé. Tracy Chevalier s’en sort avec brio. Au fil des pages, elle nous fait déambuler dans les rues de Delft et nous fait découvrir la vie d’une famille bourgeoise au XVIIe siècle. Ici, le quotidien se mêle au monde de l’art. Au milieu des tâches ménagères, sous la poussière et dans l’intimité d’un atelier réservé au maître des lieux, une jeune fille va s’initier à la création et contribuer, plus ou moins volontairement, au succès des œuvres du célèbre peintre flamand, Johannes Vermeer. Ce roman est une jolie balade artistique et historique qui a l’avantage de se lire très facilement, sans chercher l’érudition. Un film adapté du roman est sorti il y a quelques années. J’ai été déçue de ne pas y voir figurer les premières pages du roman, lorsque le couple Vermeer rend visite à Griet afin de voir si elle correspondrait éventuellement à l’emploi de servante qu’il lui propose. Cependant, je trouve que le film reflète parfaitement l’ambiance et les couleurs du roman. Scarlett Johansson et Colin Firth sont parfaits.

Calypso85
05/02/12

Voici un court roman qui m'a rendu perplexe. Il y a tout au long de ce récit une très nette hésitation entre roman historique et roman d'amour.Il y a de très belles descriptions d'époque, on "sent" bien l'ambiance des rues de Delft, du marché. La vie de servante est aussi détaillée et rend bien les différences de classe.Par contre, j'aurais aimé que les personnages secondaires (Tanneke, Cornelia...) soient plus approfondis. De même, on n'apprend quasiment rien sur Vermeer, sur la vie des peintres de l'époque, sur la Guilde et son rôle important dans la société.Néanmoins, ce petit roman reste dans le haut du panier avec Griet, attachante, qui découvre la vraie vie dûe à son rang et sa pauvreté financière, et ouvre son coeur à l'art et en ressort grandie.Bref, un passage de l'enfance au monde adulte avec ses aspects positifs et ses souffrances inévitables. Et un message important afin de pousser toute personne à découvrir, à s'ouvrir à l'art quel qu'il soit d'ailleurs (peinture, musique, littérature...) et ce, que nous soyons cultivés ou pas, nantis ou pas. Ce qui peut également relancer le débat sur le droit à l'art et son coût non négligeable! Je suis pessimiste sur l'avenir de la lecture. Je ne peux pas parler pour d'autres pays que le mien, mais aux États-Unis, la lecture sérieuse, concentrée, intelligente, est une activité qui ne cesse de reculer. Face à l'écran et à son pouvoir hypnotique, la lecture de romans est un art désormais mourant. La forme romanesque, comme vecteur d'informations sur le monde et l'expérience humaine, et comme plaisir, est devenue obsolète. - Philip Roth

BenoitD
21/11/11
 

La jeune fille, héroïne de ce roman, est touchante, il est d'ailleurs très facile de s'y identifier tellement elle est simple dans sa façon d'être. L'histoire est quant à elle passionnante, on découvre une ville par l'écriture de Tracy Chevalier. Un livre très visuel que j'ai adoré. Un coup de cœur. Lady K

LadyK
19/10/10
 

Si comme moi vous avez déjà vu le film, c'est presque inutile de s'attarder au livre, l'adaptation est 100% fidèle, les mots en plus. Et là où je me posais la question sur les silences et leurs symboles dans le film, hélas le livre n'en livre pas toutes les significations ! Ce livre n'est pas décevant, mais je n'ai reçu aucune surprise, j'avais encore les images du film dans la tête, seule la fin dans le livre va plus loin. Par contre, là où j'avais été sous le charme de l'interprétation de l'actrice dans la peau de Griet, le personnage de papier, lui, m'a fortement agacée. Griet "pose". Dans tous les sens du terme. Son analyse rend finalement la lecture du roman très intéressante, on tente d'y cerner les aspects les plus complexes et obscurs (il y en a !). A la fin du livre, j'étais convaincue que Griet n'était qu'une sainte-nitouche, à la limite de l'intriguante ! Certes, Tracy Chevalier s'est seulement attachée à une version très romanesque du tableau et de l'éventuelle rencontre entre une servante et Vermeer. Dans le roman, ce dernier est affable et effacé. Colin Firth, dans le film, en imposait davantage !A lire toutes les critiques élogieuses au sujet du livre, on s'attend forcément à un grand moment de lecture, pourtant le film a déjà comblé toutes les attentes. Pour moi, c'était suffisant. Le livre, lui, est de la belle broderie sentimentale.

Clarabel
23/02/09

Un roman lu durant mes années de fac et qui m'avait fascinée à cause du peintre choisi : Vermeer. J'ai toujours adoré ce peintre et même que l'histoire oscille entre documentation et invention, j'ai passé un très bon moment à le lire.La plume est fluide, agréable à lire, très soignée pour nous immerger totalement dans l'univers du 17e du pays du peintre. Des descriptions intéressantes des moeurs, de la vie d'artiste, du marché avec les commendataires, de la religion. C'était très instructif à lire.L'histoire entre Vermeer et Griet est singulière et très prenante. Le mystère entourant le maître de maison ne cesse jamais d'exister, même quand on se rapproche de lui. J'ai beaucoup aimé cette amitié très atypique, une pointe de respect de la part des deux personnages. Aborder la peinture de cette manière se révèle être un pari réussi, l'intrigue est bien menée, je suis restée suspendue au sort de Griet, à sa vie chez les Vermeer. La fin est touchante et amère, mais elle démontre un certain réalisme, une dureté avec laquelle Griet va composer. Les personnages sont tous très bien travaillés et ont tous un rôle à jouer dans la vie de Griet, en bien comme en mal. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
31/01/16
 

Voilà plusieurs années que je souhaitais lire ce livre. En fait, c'est le film vu il y a longtemps qui m'avait donné envie de découvrir le roman de Tracy Chevalier. Ce film m'avait laissé un sentiment assez mitigé et je dois dire qu'il en a été de même pour le livre.A Delft au 17ème siècle, la jeune Griet, issue d'une famille d’artisans, est placée comme servante chez les Vermeer. Si elle a du mal à se faire à sa nouvelle position et aux différents habitants de la maison, elle va rapidement être fascinée par le maître de maison, le peintre Johannes Vermeer. Ayant vu le film il y a plusieurs années, je me faisais une assez bonne idée du contenu du livre. Ce dernier suit essentiellement la vie et le quotidien de Griet, un personnage fictif, et sa relation, si on peut utiliser ce terme, avec Vermeer considéré comme l’un des maitres du siècle d’or hollandais au même titre que Rembrandt et Frans Hals.J'ai beaucoup aimé me plonger dans l'ambiance du 17ème siècle hollandais à travers les yeux de Griet. J’ai trouvé son quotidien de servante et la vie de l'époque sont très bien retranscrits et avec beaucoup de minutie par l’auteur. Les achats au marché, le ménage, la lessive,… Tracy Chevalier n’est pas avare de détails sur le quotidien : tout y passe. Pourtant, si les actions et le quotidien des personnages sont très bien décrits, il n’en est pas de même de leurs sentiments et de leurs choix. Ces derniers ne sont qu’effleurés. En conséquent, les personnages manquent de profondeur et ne m’ont pas parus assez travaillés. Mon principal problème concerne donc les personnages. Je les ai trouvé très centrés sur eux-mêmes et leurs petits problèmes. Très égoïstes, les petits drames de la vie courantes prennent des proportions incroyables avec eux. Dans l’ensemble, je les ai trouvé très antipathiques et pas du tout attachants. Si certains personnages comme Catharina ou encore Cordelia sont volontairement détestables, je n'ai pas non plus réussi à apprécier les personnages secondaires comme Tanneke et, plus grave, Griet qui est quand même le personnage principal, la jeune fille à la perle. Je l'ai trouvé trop détachée de l’histoire, passive et pas assez investie dans sa propre vie. J'ai également eu énormément de mal avec sa relation avec Vermeer. Celle-ci manque de profondeur pour moi. Elle semble creuse et traitée à la va-vite. L'auteur aurait davantage dû la développer pour la rendre plus crédible.Par contre, ce que j'ai vraiment apprécié, c’est la manière dont Tracy Chevalier nous décrit les œuvres de Vermeer et, plus précisément, la manière dont elle imagine leur création et le travail du peintre en amont du tableau. Les descriptions les plus poussées du livres concernent d'ailleurs ces peintures. On a vraiment l'impression d'avoir les tableaux du maître sous les yeux. Si de nombreux experts estiment aujourd’hui que l’une des nombreuses filles Vermeer a servi de modèle pour ce tableau, le postulat de l’auteur est original et laisse planer une part de doute. Au niveau de style de l'auteur et de l'écriture je n'ai rien à reprocher à l'auteur. Dans l’ensemble, le style est fluide et sobre. Sans fioritures, il se lit facilement. Par contre, il y a énormément de coquilles et à la longue cela gâche un peu le plaisir de la lecture. En définitive, La jeune fille à la perle est une lecture intéressante dont j'attendais peut être trop. Intelligemment construite et amenée avec beaucoup de tact, l'histoire de Tracy Chevalier perd un peu de son intérêt à cause de ses personnages assez antipathiques et de trop nombreuses coquilles. N'hésitez pas à venir nous rendre une petite visite sur notre blog : http://drunkennessbooks.blogspot.fr

ManonMarie
07/01/16
 

Ce livre m'a été conseillé par une copine bibliothécaire, comme quoi il était beau, qu'il fallait que je le lise. Donc, aimant les romans historiques, je me suis lancée les yeux fermés dans cette histoire, je n'ai pas été déçue, je l'ai trouvé magnifique !!! Tout en délicatesse, à fleur de peau, j'ai énormément aimé l'écriture de Tracy Chevalier et depuis, je l'affectionne tout particulièrement. La jeune fille à la perle est un petit bijou !!

Ninie13
04/01/16
 

Une réussite, cette histoire est bouleversante, tout comme les personnes qui font vivre au lecteur les sentiments et sensations qu'ils ressentent. Tout en lisant ce livre, j'avais une sensation bizarre, comme si j'étais le personnage principal, je me sentais mal, mais j'ai énormément aimé ce livre.

aguardio
02/01/15
 

J'ai lu ce livre pour mon TPE et j'en avais eu de très bons échos donc j'attendais ce livre au tournant si je puis dire. Et bien, il ne m'a pas déçu ! J'ai été envouté par cette histoire, les personnages, le contexte... enfin tout le livre quoi. Avec ce livre nous avons une sorte de fiction autobiographique de la jeune fille du tableau de Vermeer La jeune fille à la perle. Toute cette autobiographie se passera dans l'entourage de la famille du célèbre peintre Vermeer et de Vermeer lui-même bien sur.Les personnages sont très touchants pour la plupart. Griet, la jeune fille sur le tableau, est une jeune fille innocente de 16 ans découvrant encore la vie quand elle est engagée comme servante pour la famille de Vermeer. A la fin du livre, à cause de toute les péripéties, elle ne sera plus du tout innocente ayant vu beaucoup de chose lui faisant ouvrir les yeux sur la vie... La famille de Vermeer est composée d'une petite tripoté d'enfant, de Maria Thins la belle mère de Vermeer, de la femme de Vermeer et de Vermeer lui même bien sur. Il y a aussi la vielle servante Tanneke qui est présenté comme La laitière. La plupart des enfants sont adorables surtout Maerge par contre Cordélia est une petite peste détestable ! Maria Thins est assez sympathique, bienveillante avec Griet. Par contre la femme de Veermer est vraiment détestable - d'ailleurs Cordélia est la réplique de sa mère - j'ai trouvé qu'elle était toujours enceinte (à la fin de sa vie Vermeer avait 11 enfants !). Tanneke est un personnage très changeant, agréable au début pour terminé par assez désagréable.... Venons en à Vermeer lui même : dans la plupart des événements je l'ai trouvé passif, dans son monde... Je l'ai détesté à la fin car il n'a pas levé ne serait-ce que le petit doigt pour Griet qui l'avait pourtant servi avec acharnement ! Il y a bien entendu d'autres personnages comme Pieter et la soeur de Griet qui m'a beaucoup marqué...L'écriture de Tracy Chevalier est très agréable à lire, sans fioritures sauf lorsque c'est nécessaire ; c'est à dire lorsqu'elle fait décrire les tableaux de Vermeer par la bouche de Griet. J'ai trouvé son idée de livre très bien trouvé : faire un roman sur une fille d'un tableau qui est plus en l'écrivant à la première personne du singulier - d'où le fait que je dise fiction autobiographique - c'est vraiment, comme dis plus haut, bien trouvé surtout qu'en réalité nous ne savons rien sur cette jeune fille... De plus, j'ai appris beaucoup de choses sur Vermeer et sur la Caméra Obscura et cela est très agréable car j'adore apprendre de nouvelles choses !J'ai aussi vu le film qui est magnifique mais je préfère le livre car dans le film il manque des choses assez importantes qui se passent dans le livre tel ce qu'il arrive à la soeur de Griet ... De plus l'actrice qui joue Griet ne correspond pas à ma vision de la Griet du livre mais bon ça personne n'y peut rienJe vous conseille vraiment de lire et de voir le film car ce sont deux choses à connaitre pour votre culture générale. De plus, les deux sont très agréables à lire et à voir donc ce ne sera pas une corvée =) Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
03/11/14
 

Griet est une jeune fille dont le père vient de perdre son travail de peintre sur faience à cause d'un accident de travail qui l'a rendu aveugle. La famille n'ayant plus de revenus, Greit se voit obligée de devenir servante.Elle est alors embauchée par la famille Vermeer, dont le père est peintre.Après quelques mois passés au service de la famille, Vermeer va demander à la jeune fille de travailler pour lui. Elle va apprendre à préparer les couleurs et assister le peintre.Cette complicité entre Vermeer et Griet va rendre jalouse Catharina, la maîtresse de maison, ainsi que Cornelia , l'une de leur fille.Cette dernière va tout faire pour que Griet soit renvoyée et mal vue, sans succès jusqu'au jour où elle va découvrir que son père peint le portrait de Griet dans le secret de sa femme, et que surtout, elle a porté les perles de celle-ci pour ce tableau, ce que Catharina ne supportera pas.Ce livre est extrêmement bien écrit, il nous emmène dans un univers particulier : celui du Delft du XVIIes. On prend plaisir à suivre Griet dans les différentes étapes de sa vie et à découvrir sa complicité avec Vermeer.C'est également un livre esthétique et écrit avec sensibilité dans le sens où tout y est décrit avec détails, on peut ressentir les couleurs et la lumière. Les sentiments y sont explorés avec finesse et justesse.Il n'y a qu'un mot : j'ai vraiment adoré. J'ai vu le film il y a peu de temps et les deux sont complémentaires, le livre permet d'aller plus loin et d'avoir tous les détails qui ne peuvent être retranscrits sur écran.

Chiwi
11/10/13
 

Ce roman, je devais le lire pour une lecture commune au 22 décembre. Le problème est que je ne sais plus du tout avec qui je devais la réaliser. Tant pis, je l’ai lu et j’en suis ravie depuis le temps que ce livre trainait. Dans cette histoire, nous suivons majoritairement Griet, une jeune fille à la famille modeste qui se retrouve servante dans celle du peintre Vermeer. Nous le rencontrons, mais aussi Catharina, sa femme, Maria Thins, sa mère et bien d’autres. Un roman sur la peinture, sur les tâches ménagères du XVIIème (bien fastidieuses), sur l’innocence, sur la famille, bref sur toute cette époque. J’ai adoré ce roman : que ce soit par son écriture, son histoire, ses personnages. Nous lisons un roman très simple de compréhension, à l’écriture fluide et plaisante. De belles descriptions picturales (et pas seulement) nous sont offertes par l’auteur. J’ai été emballé par ce qu’elle nous raconte et sa facilité à entrer dans cette époque différente de la nôtre. J’ai adoré détester Catharina, Cornelia et Van Ruijven. J’ai adoré avoir de la compassion pour la famille de Griet lors de l’épidémie de peste. Les nombreux personnages ne gênent pas à la compréhension puisqu'on les identifie très rapidement. Je souhaite maintenant voir le film dont on m’a dit qu’il était très fidèle au livre. Bref, un roman sur la peinture qui m’a emballé, un véritable coup de cœur en cette fin d’année ! Je suis ravie et même plus que ça d’avoir ouvert ce livre !

searchxme
21/01/13
 

Je garde un très bon souvenir de cette lecture qui commence cependant à dater ! C'est vrai qu'on a le sentiment tout au long de la lecture d'être dans un tableau, d'y pénétrer, d'y voir chaque détail. C'est une immersion dans l'intimité d'un artiste et de son atelier. Beau, tout simplement. Jessye

Jessye
03/01/13
 

Très joli livre qui nous plonge dans l'atmosphère de Delft au XVIIème siècle et surtout dans l'atelier d'un certain Mr Vermeer , peintre de son état, au service duquel travaille la jeune Griet. Non seulement cette histoire nous entraine dans une intrigue amoureuse , Griet étant littéralement sous le charme du portraitiste , mais et c'est à mon sens le point fort du livre, nous sommes plongés dans l'atmosphère d'un atelier de peintre et c'est un ravissement que de lire les descriptions de pigments,de la recherche de la touche de couleur qui apportera toute la nuance du tableau.C'est vraiment un pur moment de plaisir!

dvan
02/01/13
 

Très beau livre autour de la jeune fille à la perle de Vermeer. On se promène à Delft , au XVII; on vit les vies contrastées de la famille de la jeune employée de maison et ce celle du maître. On voit naître l'amour de la jeune fille pour l'art et le peintre. berthe

afbf
01/01/13
 

L’histoire est prenante et bien racontée. Les personnages principaux sont attachants, l’atmosphère, surtout, est bien rendue. L’écriture de Tracy Chevalier est fine et légère. L'auteur ne s'apitoie pas inutilement sur son héroïne. Ce roman est une lecture très agréable et se lit d'une traite.

mycupoftea
10/09/12
 

La jeune fille et la perle, un livre lu en 2001 mais jamais oublié. Ce qui est remarquable reste à la fois la qualité littéraire de l'auteure (et de sa traductrice) tant dans le style que dans l'intrigue. Il est souvent rare d'obtenir les deux en même temps. Une jeune fille est engagée par le peintre ténébreux Vermeer pour s'occuper de la maisonnée et de sa nombreuse marmaille. Discrète et efficace, ressentant de plein fouet la hiérarchie sociale, miss Griet poursuit son petit bonhomme de chemin, décrivant ses nombreuses tâches, essuyant les petites humiliations. Et puis Vermeer l'observe, sent le potentiel visuel de la demoiselle et lui attribue un bijou de famille (non ce n'est pas ce que vous croyez)... arrive l'embrouille ! Voilà le bonheur de ce livre consiste à l'ouvrir et à poursuivre l'analyse en reluquant Colin Firth (oui, j'ai un faible pour cet acteur, inexplicable !) en Vermeer dans le film éponyme . Que de bonheur !

Cave
12/10/11
 

J'ai découvert l'auteure grâce à ce livre, et depuis j'ai lu tous ses écrits!J'ai apprécié le style, la manière dont Tracy Chevalier nous parle de Veemer et donne ainsi au lecteur l'envie de voir toutes les oeuvres de ce peintre. Je ne sais pas quelle est la part de vérité dans ce récit et j'avoue ne pas avoir très envie de le savoir! Par la suite j'ai vu l'adaptation cinématographique et je l'ai beaucoup apprécié. Pour une fois j'ai été séduite autant par le livre que par le film...

seriephile
12/10/11
 

Delf, 1664, Griet entre au service de la famille du peintre Vermeer. Afin de pouvoir aider sa famille dans le besoin, elle enchainera désormais les lessives, le nettoyage et les courses. Mais Griet n'est pas entré dans n'importe quelle famille. Les Vermeer compte 6 enfants de tout âge, une mère acariâtre et hautaine, une grand-mère toute puissante mais bien veillante et enfin le père peintre renommé. Avec cette famille, Griet va apprendre à se construire mais surtout elle va découvrir la peinture et les couleurs. Elle va surtout découvrir que la vie n'est pas facile et encore moins quand on est une jeune fille innocente et sans défense.Il y tellement de chose à dire sur ce roman que je ne sais pas quoi commencer. Peut être tout d'abord, la maitrise de l'écriture et du style mais surtout la description des tableaux si réaliste qu'on a ensuite aucun mal à les reconnaître quand on les voit. Je crois que c'est la première fois que je lis un roman et que je me précipite ensuite sur internet pour découvrir les tableaux décrits.Il y a ensuite les personnages notamment celui de Griet auquel je me suis attachée dès les premières lignes et que j'ai eu du mal à quitter. Il y en va de même pour les autres que j'ai apprit à apprécier ou alors détester au même rythme que la jeune servante.

Nesss
06/09/11
 

Griet est une jeune fille de seize ans qui grandit dans cette Hollande du XVIIème siècle, si habilement décrite par Tracy Chevalier. Suite à l'accident qui a rendu son père aveugle et incapable de poursuivre son métier de faïencier, elle est envoyée comme servante chez les Vermeer afin d'aider sa famille qui sombre peu à peu dans la pauvreté. Issue d'un milieu protestant, la voilà obligée de côtoyer le quartier catholique, et d'évoluer parmi des gens qu'elle ne connait pas, dont les comportements et les agissements la déstabilisent souvent.Il y a d'abord le maître - Vermeer lui-même - dont elle fait la connaissance dès les premières pages, et qui la trouble immédiatement, un homme froid, distant, parfois égoïste, et finalement entièrement dévoué à son art, et qui jusqu'au bout s'attachera à faire taire ses émotions et à camoufler son jugement, même devant l'incroyable sensibilité artistique de Griet. Il y a ensuite sa femme, Catherina, autoritaire, jalouse, maladroite, et souvent absorbée par ses multiples grossesses. Et puis ses filles : l'aînée dont la gentillesse est douce à Griet, et Cornélia au caractère mesquin, qui jubile à chaque mauvais coup, déteste la jeune servante, et parviendra finalement à la faire chasser... Maria Thins, la mère de Catherina, une vieille femme pleine de sagesse et Tanneke, la servante, détestable personne toute entière dévouée à sa maîtresse. J'avais beaucoup entendu parler de cette histoire, et je me devais de lire ce livre qui dormait dans ma PAL depuis si longtemps. Maintenant que c'est fait, j'éprouve comme une petite déception en constatant que cette lecture ne restera malheureusement pas inoubliable. Pourtant, le sujet est original, et quoi de plus excitant que d'imaginer, en observant cette toile, l'existence de cette jeune servante qui a servi de modèle, et les circonstances qui l'ont amené à le devenir ? http://www.libfly.com/goodies_forum.jpg?id=55002&po=3&ps=187057&li=b6f211&st=ff5100&fo=F0F0F0

un flyer
22/05/11

A partir d'une oeuvre conservant tout son mystère, Tracy Chevalier tire un roman documenté, emprunt de réalisme et de poésie, se plaisant à imaginer qui peut bien être cette jeune fille représentée sur le célèbre tableau du peintre flamand. Même si l'histoire de Griet n'est peut-être que pure imagination, un certain nombre de faits relatés dans ce roman sont véridiques, comme lorsque Vermeer demande à sa jeune servante, seule privilégiée à pouvoir pénétrer dans son atelier, de déplacer une chaise servant de décor à l'une de ses toiles. En effet, après étude scientifique, il est apparu que la chaise présente sur cette toile était auparavant à un autre emplacement...J'ai voyagé dans le temps, j'ai voyagé dans l'espace, j'ai redécouvert une ville où je suis passée il y a quelques années, ses faïences bleues, ses canaux, sa place centrale... J'ai dégusté chacune des descriptions de costumes, de décors, de couleurs, de tableaux.Relaté à la première personne, le récit est simple mais délicieux, et je ne peux qu'approuver ce "Coup de coeur" de ma médiathèque qui m'a entraîné dans un autre monde tandis que je traversait d'un bout à l'autre ma grande ville moderne, confortablement calée sur le siège du bus...

MissAlfie
22/02/11
 

Cette histoire est celle d'un peintre et de son modèle, d'une jeune fille au XVIIe siècle. Ce qui envoute, c'est cette atmosphère intimiste, ce grand détail, particulièrement dans la description des couleurs. Un très bel ouvrage.

Praline
23/09/10
 

Magnifique Ce livre est vraiment magnifique.Griet a un caractère qui est rare pour une fille de bonne à cette époque. Les sentiments qui s'installent petit à petit avec le peintre sont forts et en même temps tellement vrais. Ensemble ils n'ont pas besoin de parler pour se comprendre!!

Format

  • Hauteur : 18.80 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.34 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie