La lettre de conrad ; pas de resurrection, s'il vous plait

UHLMAN, FRED

livre la lettre de conrad ; pas de resurrection, s'il vous plait
EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 03/05/00
LES NOTES :

à partir de
8,50 €

SYNOPSIS :

Ce bref et bouleversant roman, une suite de L'Ami retrouvé - qui valut à Uhlman sa célébrité -ne fut publié, à la demande de l'auteur, qu'après sa mort. Quelques jours avant d'être exécuté en 1944 pour avoir participé au complot contre Hitler, Conrad von Hohenfels écrit à Hans Schwarz, son ami d'enfance. La guerre a séparé les deux adolescents parce que Hans était juif. Dans cette lettre, Conrad tente de justifier ses choix
et ses erreurs passés et de demander pardon à Hans avec qui il partagea autrefois tant de moments de bonheur exaltant. Bien que les personnages en soient différents Pas de résurrection, s'il vous plaît constituait, dans l'esprit d'Uhlman, une sorte de troisième volet à L'Ami retrouvé et à La lettre de Conrad. Écrivain célèbre mais aussi peintre réputé, Fred Uhlman, né à Stuttgart en 1901, est mort à Londres en 1985.
2 personnes en parlent

L'ami retrouvé c'est le côté pile de l'amitié entre Hans, de confession juive, et Conrad, issu d'une des plus prestigieuses et anciennes familles allemandes. La lettre de Conrad, c'est le côté face. L'histoire racontée par cet Allemand pure souche dont la mère idolâtrait Hitler. Et qui mourut fusillé pour avoir participé à un complot contre le Fürher.Dans ce roman de Fred Uhlman la parole est donc donnée à Conrad, alors dans une cellule et attendant son exécution. Il écrit la lettre du titre à son ami Hans, qui fut envoyé aux Etats-Unis par ses parents alors que les persécutions contre les Juifs se multipliaient. Conrad revient sur les débuts de leur amitié plus ou moins improbable, leur amour de la poésie, leurs collections de pièces antiques. Mais cette lettre, sorte plaidoirie, c'est aussi et surtout l'occasion pour Conrad de parler de sa famille, d'expliquer comment ses origines ont influé sur sa vie et son parcours.Ses choix. Et l'on amené à trahir celui qui fut son seul ami.Autant le précédent roman, raconté du point de vue d'Hans m'avait touchée, autant celui-ci m'a semblé un peu trop artificiel. Cependant, La lettre de Conrad explore les raisons qui ont poussé les Allemands de haute extraction (mais pas que) dans les bras d'Adolf Hitler. La haine irraisonnée des Juifs, le sentiment de supériorité, le mépris des "inférieurs" etc. On est loin ici de la misère engendrée par la terrible crise économique des années 30 ou le souvenir de l'inflation galopante des années 20. C'est intéressant, mais il n'y a pas le naturel du récit d'Hans que j'avais énormément apprécié dans L'ami retrouvé.C'est donc une lecture un brin mitigée pour moi. Même si, je le redis, elle est intéressante. Lire les deux romans de Fred Uhlman devrait être obligatoire!

Choupchoup
08/05/13
 

Ce livre qui fait suite à L'ami retrouvé m'a moins plu. Mais il n'en reste pas moins émouvant. A travers les mots, on ressent l'amitié de Conrad avec Hans et aussi le regret de ne plus avoir pu lui parler. Il essaye de se faire pardonner. Il relate des moments de complicité.

cloclo85
10/03/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.21 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition