Lune noire

STEINBECK, JOHN

livre lune noire
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 11/09/96
LES NOTES :

à partir de
5,10 €

SYNOPSIS :

Les échos de la guerre ne parvenaient qu'à peine dans ce village perdu au fin fond de la Scandinavie. Jusqu'au jour où les premiers soldats nazis apparurent au sommet de la côte... Quel comportement adopter ? C'est finalement une forme de résistance qui va prévaloir, malgré ceux qui, à l'instar du commerçant Corell, préfèrent jouer le jeu de l'occupant. Une résistance sourde, silencieuse, obstinée, animée par le maire, Orden, et son vieil ami le médecin Winter, qui va d'abord contraindre l'ennemi à la terreur,
puis l'acheminer peu à peu vers l'angoisse, le désespoir... C'est en 1942 que l'auteur de A l'est d'Eden - plus tard prix Nobel de littérature - publia ce roman, édité clandestinement en France. Un huis clos où le village, cerné par la neige, apparaît peu à peu comme un microcosme de l'Europe confrontée à la barbarie totalitaire. La sobriété, la sécheresse, la concision du style font que ce Lune noire n'est en rien indigne des romans les plus célèbres de Steinbeck. A découvrir. Christophe Mercier, Le Point.
1 personne en parle

Nous sommes dans un petit village scandinave d'un pays jamais nommé, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le village tombe aux mains des Nazis en quelques heures grâce à l'aide d'un traître. Les membres de l'Etat-Major qui prennent possession de la ville veulent s'assurer l'aide des citoyens à n'importe quel prix afin d'exploiter et d'exporter le charbon de la mine. Mais dans leur dos, le maire et le médecin organisent la résistance...Publié en 1942 et traduit sous le manteau en France par Les éditions de Minuit, ce court roman, qui tranche dans la bibliographie de Steinbeck ne serait-ce que parce qu'il se déroule en Europe, est un brûlot contre l'Occupation, qui démontre par le biais de la fiction que le peuple, tout malléable qu'il semble de prime abord, finit toujours par résister. Le maire, Orden, commence par dire au colonel qui veut s'assurer sa coopération, qu'il ne sait pas comment il doit agir ni ce qu'il doit penser, pour en fait mener silencieusement la résistance en favorisant le départ des jeunes gens vers l'Angleterre, en demandant aux Alliés de parachuter des batons de dynamite, en poussant la population au sabotage et à la grève du zèle. Ce maire, tout bonhomme qu'il semble, est en réalité une espèce de Socrate moderne, qui boira la ciguë que lui tendent les envahisseurs (la fin est à ce titre belle et poignante). Et comme toujours chez Steinbeck, le style est un bonheur : concis, parfois lapidaire, ironique, voire drôle malgré le sujet pourtant terrible.

fashiongeronimo
10/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.09 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition