La main droite du diable (une enquete de jack taylor)

BRUEN, KEN

livre la main droite du diable (une enquete de jack taylor)
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/10/08
LES NOTES :

à partir de
21,30 €

SYNOPSIS :

L'Irlande, noyée sous l'afflux des devises et livrée à la cupidité, ne se tourne plus vers l'Eglise, en quête de réconfort et de consolation. Mais la décapitation du père Joyce dans un confessionnal de Dublin horrifie les citoyens les plus blasés. Jack Taylor, que le traumatisme lié à la perte d'un être cher vient d'anéantir, s'est toujours considéré comme à mille lieues d'une éventuelle rédemption. Un travail insolite lui offre pourtant un nouveau départ, et une surprenante association lui permet
d'entrevoir que l'unique rêve qu'il poursuit encore éperdument, celui d'une famille, peut encore se réaliser. Quand se mêlent exorcisme inquiétant, prédateur qui rôde et attirance hautement improbable, tout concourt à l'entraîner dans un sombre réseau de conspirations. Le spectre d'une enfant hante chacune des heures qui échappent au sommeil. Désespérée mais lumineuse, l'écriture de Ken Bruen capture le sombre décor de la société irlandaise en cette époque de bouleversements socio-économiques.
1 personne en parle

Il y a un passage que j’ai trouvé assez “drôle” dans ce livre :“J’ai lu des tonnes de romans policiers. J’aime particulièrement ceux qui mettent en scène un détective privé. Tous les alcooliques sont d’irréductibles romantiques, et l’image du type solitaire qui relève un défi alors que toutes les chances sont contre lui ressemble à cette citation du film : “Tout le monde l’adore”.”C’est une sorte de mise en abîme, comme si Jack se mettait à notre place en parlant de lui-même.Bref sinon c’est comme toujours un très bon Ken Bruen même si dans le derniers tiers l’histoire m’a semblé tourner un peu au ralenti. Mais ça reste du grand Jack Taylor à ne pas manquer !Article complet sur Art Souilleurs.

Artsouilleurs
01/11/09
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.45 kg
  • Langage original : ANGLAIS (IRLANDE)
  • Traducteur : PIERRE BONDIL