La maison des sables et des brumes

DUBUS III, ANDRE

livre la maison des sables et des brumes
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 01/01/04
LES NOTES :

à partir de
22,50 €
1 personne en parle

Berhani est un ancien colonel du Shah d'Iran, qui a du fuir son pays après la Révolution Islamique et s'est implanté aux Etats-Unis avec sa famille. C'est un homme courageux et à la personnalité toute entière Persane. Ils sauvegardent les apparences de leur ancien train de vie, même sil lui faut pour cela subir deux boulots dégradants, lui qui était très haut placé sans son pays. Il a eu connaissance de toutes les exactions commises par son ancien régime sans jamais y avoir directement participé lui-même. Mais sa désapprobation se limitait à de petits gestes symboliques, comme de refuser de manger dans le même récipient que ceux qui commettaient la barbarie. A force de petites économies, il achète aux enchères une petite maison pour le quart de sa valeur, espérant voir ainsi la fin de son labeur misérable en se lançant dans la spéculation immobilière. Mais cette maison est celle de Kathy Lazaro, expulsée suite à une erreur complète. Kathy est une jeune américaine de 36 ans, qui après s'être sortie de l'enfer de la drogue et de l'alcool, est arrivée à un point où elle est totalement perdue. Vivant de petits ménages qu'elle effectue, son mari l'a quitté il y a plusieurs mois sans qu'elle ose l'avouer à sa famille. Elle s'abrutit devant la télé et attend que quelque chose bouge. Ces deux protagonistes principaux vont alternativement, sans séparation narrative marquée, se raconter en long et en large à travers les petits détails de leur vie quotidienne, et leur portrait est formidablement précis. On a l'impression d'intégrer entièrement l'essence même de leur être. Kathye veut donc récupérer - légitimement - sa maison, et Behrani - qui en est devenu tout aussi légitimement le propriétaire - refuse de céder au quart de sa valeur ce qui est devenu sa seule possibilité de faire vivre sa famille. Vont se greffer à ces deux personnages que tout oppose, mais qui au fond sont tout aussi perdus, un flic borderline qui s'éprend de Kathy, et Nadi, l'épouse exemplaire de Behrani. Et progressivement, subtilement mais avec un effet envoûtant et terriblement oppressant, on s'avance vers le drame... Un excellent roman, qu'il est vraiment impossible de lâcher une fois commencé. J'ai aimé plein de choses, notamment l'épilogue qui correspond à la vraie vie, ni entièrement mélodramatique, ni invraisemblablement arrangeant, juste merdique, comme la situation; mais surtout ces belles évocations de la Perse, leurs rituels, leur quotidien, leur grande dignité y compris dans les pires situations. Il y a indéniablement du Russel Banks dans le style de André Dubus III, même si on ressent moins de tendresse pour ses personnages. En même temps la distance qu'il prend par rapport à eux permet de gérer la noirceur - totale - de son histoire. Sylvie Sagnes

SagnesSy
10/01/13
 

Format

  • Hauteur : 24.30 cm
  • Largeur : 15.70 cm
  • Poids : 0.58 kg
  • Langage original : ANGLAIS