La malloree - tome 2 le roi des murgos

EDDINGS, DAVID

livre la malloree - tome 2 le roi des murgos
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 16/10/06
LES NOTES :

à partir de
8,50 €

SYNOPSIS :

les gardiens du ponant poursuivent leur quête folle de pays en pays pour retrouver le petit enfant de garion, enlevé par la mystérieuse zandramas. elle l'a emmené à l'endroit-qui-n'est-plus pour l'égorger devant la pierre maléfique ; le dieu noir renaîtra alors. et le père des dieux sait que tous ses efforts, depuis l'origine des âges, seront anéantis. quand les ténèbres viendront, un grolim pourrait devenir grand-prêtre ; et le roi des murgos se verrait bien en roi des rois. le sort
de l'univers va se décider pour des millénaires, mais où ? le ravisseur a plusieurs mois d'avance sur garion et ses compagnons, et la piste refroidit... quand le champion du mal perd la partie, les épopées prennent fin. la belgariade s'est terminée, avec la mort de torak. oui, mais s'il venait à ressusciter ? a cette question répond la mallorée, deuxième volet d'un cycle immense qui est sans doute appelé à devenir la plus belle décalogie de toute l'histoire de la fantasy.
2 personnes en parlent

Ce tome est bouillonnant, riche en action et révélations diverses. C'est la première fois que je renâcle quelque peu, j'ai eu du mal à entrer dedans et puis soudain j'avais englouti les trois quarts et je ne pouvais plus m'arrêter : comme Cheval, je me demande si Eddings ne fait pas effectuer au lecteur quelques cabrioles qui détendent le temps :-DAlors quels sont les éléments marquants ? Le nom de Mission nous est révélé, Essaïon, et ce n'est que justice : ils ont tous au moins deux noms là-dedans et le pauvrinou se coltinait un surnom depuis le début. Et puis bien sûr arrive ce fabuleux personnage d'Urgit qui détonne, à tout le moins, en roi des Murgos ! De nombreuses scènes ont un traitement quasi cinématographique (ah, voir les différentes espèces matérialisées !) et je m'imaginais celle où le même acteur, évidemment, jouerait les deux rôles, quelque peu grimmé... Car Urgit est le demi-frère d'un de nos compagnons, ce qui lui octroie une agilité mentale bien inconnue chez son peuple :-DJ'ai rêvé de nez frémissants, de langage secret en langue des signes, de semaines sur un bateau qui se terminent par un échouage catastrophe, je crois que je suis totalement, irrémédiablement, et très volontairement, Eddingsisée :-D Sylvie Sagnes

SagnesSy
06/07/12
 

Commentaire sur le cycle complet :Suite directe de la Belgariade, nous retrouvons nos héros un peu vieillis.La paix semble précaire et la guerre comme Kal Zakath, l'empereur de l'infinie Mallorée, inévitable.Cependant, nos héros semblent profiter de cette période de calme malgré les troubles du culte de l'Ours.Polgara, Durnik et Mission coulent des jours heureux dans le Val. Belgarath et Beldin étudient toujours les prophéties. Silk tend à devenir l'homme le plus riche du monde. Relg et Taïba s'emploie à repeupler Maragor. Garion s'efforce d'être un bon roi et un bon mari malgré quelques problèmes de descendance fortement attendue.Tout irait pour le mieux si, profitant d'une attaque du culte de l'Ours, Zandramas la Grollim et nouvelle enfant des ténèbres, n'en profitait pour ravir Geran, fils unique de Garion et Ce'Nedra.S'en suit une nouvelle poursuite similaire à celle de la Belgariade.Cependant, Cyradis, une sibylle de Kell, les préviens des enjeux de cette lutte et aussi que Barak, l'Ours Terrifiant, Mandorallen, le Chevalier Protecteur, Lelldorin, l'Archer, Relg, l'Aveugle et Hettar, le Seigneur des Chevaux ne peuvent se joindre à leurs amis, sous risques d'anéantir leurs chances de succès.Selon elle, seuls pourront prendre part à l'expédition : Garion, Roi des Rois du Ponant, Ce'Nedra, la Reine du Monde, Belgarath, l'Éternel et le Bien-Aimé et sa fille Polgara, Silk, le Guide, Durnik, l'Homme aux Deux Vies et Mission, le Porteur de l'Orbe.Elle leur confie aussi son compagnon Toth, géant muet armé d'un lourd bâton.D'autres personnages s'adjoindront à eux par la suite: L'Homme-Qui-N'est-Pas-Un-Homme, La Chasseresse, le Vide et la Femme Qui Regarde.Si, dans la Belgariade, Garion et son équipée nous font visiter le Ponant de long en large, dans cette pentalogie, c'est le Levant que nous visitons.Les personnages ont tous beaucoup muris, en particulier Garion, qui a perdu son coté un peu bébé tout en restant humble malgré ses titres écrasants de roi de la moitié du monde et de Tueur de Dieu.J'adore toujours autant les personnages et, si le remplacement de la moitié des personnages dans le groupe m'avait un peu déçu au début, les nouveaux venus s'incorporent parfaitement. Je tairai leurs noms pour ne pas gâcher la surprise, mais la plupart ont au moins fait une apparitions dans le cycle précèdent.Silk, Belgarath et Polgara sont égaux à eux même. Mission est un peu plus étoffé et cache d'avantage en lui qu'un simple porteur de l'Orbe. Durnik aussi à évolué. Il n'est plus l'enfant du sacrifice (il meurt à la fin de la Belgariade) mais, en restant un excellent compagnon, il fait preuve de beaucoup de bon sens dans l'utilisation de la sorcellerie.Évidement, l'humour est encore et toujours de la partie et certains dialogues sont hilarants, en particulier les réflexions entre Garion et Zakath.La seule petite ombre au tableau concerne le premier tome qui est franchement long à démarrer.Au final, c'est un cycle que je relis directement une fois la dernière page de la Belgariade tournée et c'est, évidement, un excellent moment de lecture.

SkarnSha
06/05/12
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition