La malloree t.4 ; la sorciere de darshiva

EDDINGS, DAVID

livre la malloree t.4 ; la sorciere de darshiva
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 03/09/07
LES NOTES :

à partir de
7,80 €

SYNOPSIS :

"Lis ça, ordonna implacablement Belgarath. Garion prit le livre et ce fut comme si l'exécration titanesque de Torak, le Dieu mutilé, montait vers lui, par-delà les siècles. - Salut à toi, Belgarion, lut-il d'une voix étranglée. Salut à toi, ô mon frère de haine, et adieu. Si tu prends connaissance de ma parole, c'est que tu m'auras détruit. Dans ces conditions, je dois te charger d'une mission. Il n'y a pas d'autre issue. Ce que j'annonce dans ces pages est une
abomination. L'ultime horreur t'attend à l'Endroit-qui-n'est-plus. Tu t'y rendras pour l'affronter et ôter la vie à ton fils unique comme tu m'auras ravi la mienne..." Garion làcha le livre et se laissa tomber à terre, incapable de résister à la vague de désespoir qui la submergeait. En même temps, l'horrible révélation le soulageait d'un autre fardeau. Inutile désormais de poursuivre Geran dans sa grande course autour du monde. Il savait où tout cela finirait.
3 personnes en parlent

Commentaire sur le cycle complet :Suite directe de la Belgariade, nous retrouvons nos héros un peu vieillis.La paix semble précaire et la guerre comme Kal Zakath, l'empereur de l'infinie Mallorée, inévitable.Cependant, nos héros semblent profiter de cette période de calme malgré les troubles du culte de l'Ours.Polgara, Durnik et Mission coulent des jours heureux dans le Val. Belgarath et Beldin étudient toujours les prophéties. Silk tend à devenir l'homme le plus riche du monde. Relg et Taïba s'emploie à repeupler Maragor. Garion s'efforce d'être un bon roi et un bon mari malgré quelques problèmes de descendance fortement attendue.Tout irait pour le mieux si, profitant d'une attaque du culte de l'Ours, Zandramas la Grollim et nouvelle enfant des ténèbres, n'en profitait pour ravir Geran, fils unique de Garion et Ce'Nedra.S'en suit une nouvelle poursuite similaire à celle de la Belgariade.Cependant, Cyradis, une sibylle de Kell, les préviens des enjeux de cette lutte et aussi que Barak, l'Ours Terrifiant, Mandorallen, le Chevalier Protecteur, Lelldorin, l'Archer, Relg, l'Aveugle et Hettar, le Seigneur des Chevaux ne peuvent se joindre à leurs amis, sous risques d'anéantir leurs chances de succès.Selon elle, seuls pourront prendre part à l'expédition : Garion, Roi des Rois du Ponant, Ce'Nedra, la Reine du Monde, Belgarath, l'Éternel et le Bien-Aimé et sa fille Polgara, Silk, le Guide, Durnik, l'Homme aux Deux Vies et Mission, le Porteur de l'Orbe.Elle leur confie aussi son compagnon Toth, géant muet armé d'un lourd bâton.D'autres personnages s'adjoindront à eux par la suite: L'Homme-Qui-N'est-Pas-Un-Homme, La Chasseresse, le Vide et la Femme Qui Regarde.Si, dans la Belgariade, Garion et son équipée nous font visiter le Ponant de long en large, dans cette pentalogie, c'est le Levant que nous visitons.Les personnages ont tous beaucoup muris, en particulier Garion, qui a perdu son coté un peu bébé tout en restant humble malgré ses titres écrasants de roi de la moitié du monde et de Tueur de Dieu.J'adore toujours autant les personnages et, si le remplacement de la moitié des personnages dans le groupe m'avait un peu déçu au début, les nouveaux venus s'incorporent parfaitement. Je tairai leurs noms pour ne pas gâcher la surprise, mais la plupart ont au moins fait une apparitions dans le cycle précèdent.Silk, Belgarath et Polgara sont égaux à eux même. Mission est un peu plus étoffé et cache d'avantage en lui qu'un simple porteur de l'Orbe. Durnik aussi à évolué. Il n'est plus l'enfant du sacrifice (il meurt à la fin de la Belgariade) mais, en restant un excellent compagnon, il fait preuve de beaucoup de bon sens dans l'utilisation de la sorcellerie.Évidement, l'humour est encore et toujours de la partie et certains dialogues sont hilarants, en particulier les réflexions entre Garion et Zakath.La seule petite ombre au tableau concerne le premier tome qui est franchement long à démarrer.Au final, c'est un cycle que je relis directement une fois la dernière page de la Belgariade tournée et c'est, évidement, un excellent moment de lecture.

SkarnSha
06/05/12
 

Un quatrième tome tout bonnement passionnant ! Des personnages se dévoilent, on fait plus ample connaissance avec certains (par exemple la reine Porenn), on prend plaisir à suivre Garion dans sa nouvelle quête pleine de dangers, et on se doute que certains personnages sont plus importants qu'il n'y parait au premier abord.J'ai hâte de connaitre la suite !

Emyline
03/09/15
 

"Moi, j'veux rein chavoir d'toutes ches j'hichtoires"Oh my, il n'y a plus qu'un tome après celui-ci, l'angoisse commence à m'étreindre, d'autant plus que l'on se rapproche de l'affrontement final. Quel plaisir de débuter le tome avec Porenn, que l'on retrouve aussi au chapitre 12, cette petite reine est chère à mon coeur, et la voir s'occuper de Vella me plaît infiniment. Je trouve les personnages féminins beaucoup plus réussis que ces messieurs, qui sont quand même dans leur immense majorité dépeints comme de parfaits benêts (sauf le mirifique Silk...). Et puis c'est très bon aussi de voir les anciens compagnons se creuser la cervelle pour suivre Garion malgré tout, sans gêner la prophétie. Quel plaisir enfin de faire connaissance avec la louve ! A ce stade de lecture, je me doute qu'Essaïon jouera un grand rôle et je regrette qu'il soit mis de côté pour le moment, j'aurais aimé connaître dès à présent le secret de sa sérénité imperturbable ! Sylvie Sagnes

SagnesSy
13/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition