La marque de windfield

FOLLETT, KEN

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/02/96
LES NOTES :

à partir de
8,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Ken Follett La Marque de Windfield L'auteur du Code Rebecca et de l'inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici, avec sa prodigieuse science de l'intrigue, au coeur de l'Angleterre victorienne. En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d'un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et
réprouvé, de Micky Miranda, fils d'un richissime Sud-Américain. Autour d'eux, des dizaines d'autres figures s'agitent dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité. Un thriller victorien. Damned ! Quand l'auteur de L'Arme à l'oeil change d'époque et dépeint le Londres du xixe siècle et ses Rastignac, sa plume se fait aussi noire que celle d'une Edith Wharton, peut-être même d'un Dickens. Anne Pons, L'Express.
3 personnes en parlent

Je viens de refermer ce livre, et je dois dire que j'ai passé un agréable moment.Tout y est : passion, meurtres, énigmes, drames familiaux.... Tout cela mené tambour battant. Pas un moment de répit pour le lecteur.Quelle fresque historique ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Je découvre cet auteur pour la 1ère fois,et je vais de ce pas me procurer "Les pilliers de la terre" ! http://www.libfly.com/goodies_forum.jpg?id=55002&po=3&ps=187057&li=b6f211&st=ff5100&fo=F0F0F0

un flyer
22/05/11

En voilà une bonne saga classique ! Elle serait d'ailleurs parfaite pour une adaptation en série télé d'été... Les méchants sont très méchants mais seront très punis (ouf !), les gentils sont très gentils et seront donc justement récompensés (re ouf !), les femmes sont belles, les hommes élégants, quelques scènes un peu chaudes pour pimenter l'histoire et hop !!Cela étant, une fois qu'on a admis qu'on a entre les mains un roman on ne peut plus classique du point de vue du genre et qu'on a définitivement admis qu'on n'allait pas du tout, mais alors pas du tout lire un polar victorien (honte aux éditeurs d'inscrire "Thriller" sur la couverture !) on suit avec plaisir et envie les aventures de Hugh, Maisie, Mickie et Edward dans une époque fascinante et on se laisse prendre par l'histoire, les pages se tournent presque toutes seules tellement on a envire de connaître la suite !À plusieurs titres, ce roman m'a fait penser à la Curée de Zola, notamment pour son sujet (la banque) et pour ses personnages.

mlejteferaisdire
01/09/09
 

Avec La marque de Windfield, on retrouve le côté saga puisque l'histoire s'étend près d'un un demi-siècle. On suit Hugh, Edward et Micky, trois personnages très différents dont les faces sombres se dévoileront au fur et à mesure du roman. Si les deux derniers sont les plus présents au début, le rapport va peu à peu s'inverser au profit de Hugh qui apparait au final comme le vrai héros de l'histoire. Autour d'eux, d'autres personnages vont évoluer, notamment Augusta, la mère d'Edward, une femmes aux dents très longues, prête à tout pour accéder à une place de choix dans la société, quitte à ce que la chute soit violente...Car en toile de fond, c'est l'histoire financière et les début de la mondialisation que raconte Ken Follett. Edward et son cousin Hugh sont en effet les descendants des Pilaster, et héritiers de la banque du même nom. Et qui dit banque, dit spéculations et parfois mauvais choix... Les personnages les plus retords côtoient les plus sages, mais qui aura donc le dernier mot ? Miss Alfie

MissAlfie
08/07/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition