La mauvaise rencontre

GRIMBERT, PHILIPPE

EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 29/04/09
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« démesurément allongée par la lumière de ma lampe de bureau, l'ombre de ma main tremble sur le mur.
et une dernière question se précipite : qui de nous deux a fait la mauvaise rencontre ? » ph.g.
9 personnes en parlent

Une amitié particulière. La « mauvaise rencontre » est l’histoire d’une amitié entre deux enfants, Loup et Mando qui se sont connus dans un square à l’âge où l’on joue dans le bac à sable. Mais au fil des années, cette amitié va pour Mando prendre une place exclusive, prioritaire qui va peu à peu laisser apparaître une dérive psychique et psychotique.Le style n'est pas désagréable, le roman se lit vite mais ce n’est pas un coup de cœur.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Loup et Mando sont deux amis d'enfance, ils se suivent partout, ils sont liés à jamais mais Mando est exigeant en amitié et Loup en est parfois perdu. Et puis la vie les sépare peu à peu, l'université apporte de nouveaux amis à Loup alors que Mando continue à vivre une relation exclusive en secret jusqu'à la folie.Un livre incroyablement bouleversant, tout en finesse et surtout tout en justesse, sur l'attachement à la folie...Un très bon livre comme Philippe Grimbert sait les écrire.

saomalgar
26/08/13
 

C'est l'histoire de deux jeunes garçons, qui pensent que rien ne pourra jamais les séparer, qui vivent intensément leur amitié. L'histoire presque banale de deux enfants qui font tout à deux, mais qui vont prendre des chemins qui petit à petit divergent. Classique, dira-t-on. Sauf lorsque pour l'un d'entre eux, cette amitié est bien plus que cela, et que la rupture amicale jamais franchement énoncée détruit l'équilibre vital du jeune homme.Cette histoire, c'est celle de Mando et Loup, deux jeunes garçons qui s'aiment passionnément, d'une amitié qu'on imagine indestructible. Mais Loup a d'autres centres d'intérêt que son ami. La présence de Nine, sa seconde maman, à ses côtés est pour lui primordiale. Tout comme celle de Gaby, une amie joueuse de cartes beaucoup plus âgée, avec laquelle il nouera des liens d'une intimité profonde. Ces deux femmes ne sont pas pour Loup des concurrentes pour son amitié avec Mando, mais ce n'est pas ainsi que le conçoit son ami.Car lui, il a besoin de Loup. Mais il ne reproche rien, même pas quand Loup décide au dernier moment de ne pas partir en colonie de vacances avec lui sans l'en avertir. Mando garde cela pour lui, et note tout cela dans un cahier, que découvrira Loup et dans lequel il apprendra les secrets de son ami.Mais la grande fracture entre Loup et Mando, l'élément qui sépare définitivement les deux jeunes hommes, c'est la découverte de la psychanalyse grâce au professeur Psychopompe, comme le nomme Mando. Alors que lui court les AG et les comités étudiants de la faculté, Loup est capté, happé par l'enseignement de cet homme magnétique, qui le plonge dans l'étude de la psychose. Et qui involontairement donnera les clés à Loup pour comprendre son ami.Philippe Grimbert, psychanalyste de métier, a déjà montré dans Un secret sa capacité à intégrer dans un récit intrigue, histoire personnelle et psychanalyse. Il tente ici la même combinaison, mais avec moins de brio que dans son opus précédent. Le style, assez sec, haché, en est peut-être à l'origine, mais il n'empêche pas la découverte de très belles pages, comme celles où Loup suit Gaby lors de ces derniers jours. L'élément que j'ai trouvé le plus gênant est une insistance à annoncer qu'il allait se passer un événement terrible, qu'on allait comprendre ce qui troublait Mando, sans donner les clés au lecteur. Philippe Grimbert instaure un suspens artificiel qui nuit à l'ensemble de l'ouvrage. Alors que dans Un secret, il annonçait dès le début le drame qui frappait son héros, il laisse ici planer le doute plus longtemps, mais cela ne se fait pas au profit de l'ensemble. Dommage, car La mauvaise rencontre aurait pu donner un ouvrage poignant sur une amitié dévastatrice, et n'offre finalement que la narration d'une histoire triste mais que j'oublierai certainement assez vite.

Yohan59
14/11/12
 

Une amitié virile entre Loup et Mando, qui prend ses racines dès les premières années de l'enfance. Mais parfois, dans les amitiés fusionnelles comme dans les passions amoureuses, l'un des deux est plus attaché à l'autre, plus dépendant, accro, "à la vie, à la mort". Rien d'extraordinaire dans ce récit, cela m'a paru relativement vide, dilué (à l'instar de la typo utilisée) et "déjà vu" chez d'autres écrivains dont la jeunesse se situe à la même époque… jusqu'au dernier quart où l'on se prend une claque lorsque l'histoire bascule et devient bouleversante. Ce 'roman' (auto-fiction ?) m'a beaucoup moins captivée que Un secret, du même auteur. J'avais également apprécié, dans un autre registre, Chantons sous la psy (décryptage psy de quelques chansons françaises, dont L'aigle noir de Barbara)... Canel

Canel
02/06/12
 

Ce sont les trois adjectifs qui encadrent le mieux l'état d'esprit de Loup, le narrateur. Dès le début, le ton est donné, c'est une mauvaise rencontre, mais ce n'est pas une histoire de filles....Et il faut attendre plus de la moitié du livre pour comprendre que c'est lui l'incarnation de la faille. Ce livre est aussi une histoire d'amitié profonde entre deux enfants devenus des hommes, mais où l'un est plus impliqué que l'autre, ou du moins le croit-il. Car, être impliqué dans une amitié n'est pas non plus étouffer son ami et l'empêcher de s'épanouir dans la vie via des rencontres ou des études. Ce roman est enfin une histoire sur l'impuissance face à la folie. Elle est le troisième personnage, sournoise, d'abord tapie dans l'ombre, insignifiante, puis projetée en pleine lumière et galopante. Avec des chapitres courts et lapidaires, Grimbert fait parler son narrateur. Celui-ci est-il son double littéraire? Je ne sais pas, toujours est-il qu'il propose une approche à la fois médicale et impuissante de ce mal qui fait peur et ravage des vies. vivi

vivicroqueusedelivres
24/02/12
 

La mauvaise rencontre nous plonge dans l'amitié quasiment fusionnelle de deux gamins parisiens qui vont grandir en miroir. Comme dans toute histoire d'amitié, on y trouve des moments forts de partage, et des moments qui, petit à petit, abiment la toile de l'amitié, et l'amènent à se rompre là où elle aura le plus souffert. Comme dans beaucoup d'amitié, on y trouve deux caractères complémentaires, Loup, qui semble fragile et parfois faible, et son double, Mando, puissant et déterminé.Puis, petit à petit, à mesure que l'on s'enfonce dans le livre et que les deux garçons grandissent, une certain morbidité s'installe, doublé d'un certain malaise. Grimbert nous parle beaucoup de la mort, de la vie après la mort, de l'au-delà... Et parallèlement, on ouvre peu à peu les yeux sur Mando, qui apparait de plus en plus dans une amitié exclusive tandis que Loup, même s'il apprécie les moments partagés avec Mando, ne s'épanouit pas uniquement à travers eux... Or, pour Mando, tout ce que Loup ne fait pas avec lui n'est pas digne d'intérêt... Rien que ça, ça peut inquiéter...Au final, La mauvaise rencontre est une histoire d'amitié, de culpabilité et de folie... Ou comment des événements "banaux" peuvent faire basculer de l'autre côté du miroir, et comment celui qui reste de ce côté ci peut poursuivre son chemin... Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

C'est la rencontre de deux jeunes enfants dans un parc et d'une amitié que s'y lie et qui se poursuit des années durant.Loup et Mando partagent tout ; ce sont deux frères ou mieux deux jumeaux.Mando écrira dans son journal : "c'est cela l'amitié vraie : être l'autre absolument".Pourtant lors d'un départ en colonie, Loup fera faux bond à Mando ; 1ère trahison.Puis arrivera le moment où les chemins "intellectuels" des jeunes gens divergeront ; 2ème trahison. Une main lâche l'autre et le 3ème pied du tabouret se casse.Rapidement on sait cette amitié terminée. Elle a mal tourné et l'on veut savoir quel a été le grain de sable qui a tout fait capoter. On sent le narrateur nostalgique, impuissant face au destin, face à la maladie, hanté par ce frère trop tôt disparu.Roman qui interroge et se lit d'une traite.

Zhayah
07/09/10
 

Une amitié particulière. La « mauvaise rencontre » est l’histoire d’une amitié entre deux enfants, Loup et Mando qui se sont connus dans un square à l’âge où l’on joue dans le bac à sable. Mais au fil des années, cette amitié va pour Mando prendre une place exclusive, prioritaire qui va peu à peu laisser apparaître une dérive psychique et psychotique.Le style n'est pas désagréable, le roman se lit vite mais ce n’est pas un coup de cœur.

Description pudique et réaliste des relations humaines et de la différence due à la maladie mentale, Beau roman plein d'émotions

Gigi
06/11/09
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.27 kg