La mecanique du coeur

MALZIEU, MATHIAS

EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 17/10/07
LES NOTES :

à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Édimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son coeur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le coeur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le coeur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte
dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Coeur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.
51 personnes en parlent

Ecrit à la manière d’un conte, le roman de Mathias Malzieu nous entraine dans la vie de Jack. A sa naissance en plein hiver glacial, son petit cœur fragile gèle. Heureusement, Madeleine, la femme qui le met au monde est une (sage)-femme bricoleuse. Elle le répare et l’adopte. Le petit Jack au cœur d’horloge vit sa vie entre putains et êtres abimés (au sens propre comme au figuré). A son dixième anniversaire, il fait la rencontre de la plus belle des jeunes filles, à la voix si mélodieuse qu’elle l’envoute littéralement. Son petit cœur s’affole tant que Docteur Madeleine le met en garde contre les dangers de l’amour. Mais rien n’y fait, Jack est fou et souhaite coûte que coûte revoir la mystérieuse. Après trois années d’école inutiles, à affronter le terrible Joe, Little Jack prend la poudre d’escampette et traverse l’Europe pour retrouver sa belle Andalouse..... Stéphanie Plaisir de Lire

Il y a quelques mois déjà, j’ai découvert la plume et l’univers de Mathias Malzieu grâce à Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, son premier roman, autobiographique. J’étais sortie de cette lecture mitigée et n’en garde, aujourd’hui, plus beaucoup de souvenirs.En parcourant différentes pages internet, j’ai cru comprendre que La Mécanique du cœur avait beaucoup de succès et avait charmé la plupart de ses lecteurs. Un titre, une illustration de couverture et une affiliation à Tim Burton plus tard… me voilà à mon tour conquise par ce petit conte noir. Petit coup de cœur pour ce second roman de Mathias Malzieu, et j’espère qu’il y en aura d’autres ![...]

DameMeli
07/01/11

Dès les premières lignes de ce roman, on pénètre dans un univers magique, et on se laisse emporter par cette histoire abracadabrante, dont le point de départ est une idée géniale.Dans ce conte pour adultes, tout tourne autour de ce coeur défectueux d'un nourrisson, remplacé par une horloge. D'emblée cette transplantation évoque pour nous les similitudes entre le coeur et l'horloge : le tic-tac pour les battements, le remontoir pour le coeur fatigué, le rythme de notre existence, la crainte de l'arrêt du coeur matérialisé par l'horloge. Sans compter que cet organe vital qu'est le coeur est couramment associé à notre vie affective, ce qui augmente l'intérêt dès le début du récit.Le héros, au coeur en horloge, nous entraîne dans toutes sortes de péripéties où son organe de fortune, très fragile, est soumis à rude épreuve. Il aura du mal à faire face aux affres de l'amour. Les embûches qui se dressent sur son chemin nous font frémir d'inquiétude, et le suspense est total.L'ensemble du texte, tout en demeurant réaliste, est rempli de sensibilité, de poésie, et l'humour est omniprésent.Mathias MALZIEU est doué d'une imagination exubérante. Son écriture très moderne est pleine d'expressions actuelles. Ses pages, truffées de fantaisie, n'en sont pas moins pourvues d'une grande profondeur. C'est un plaisir d'entrer dans cette oeuvre, dont l'auteur est un créateur, un artiste qui excelle à nous faire partager ses rêves.Jack, au coeur d'horloge, nous fait vraiment penser à Pinocchio. Il a une grande tendresse pour la sage-femme qui l'a mis au monde et qui l'a sauvé en lui implantant un coeur mécanique, et il court le monde à la recherche du bonheur. Tout cela lui apporte plein d'aventures et de déboires."LA MÉCANIQUE DU COEUR" a des connotations de fête foraine, de manège enchanté. Elle réveille en nous l'enfant qui sommeille et se réjouit de pouvoir plonger dans un conte adapté à son âge, si l'on peut dire. Car à la lecture de ce roman, notre coeur vibre aussi à l'unisson de celui du héros dont les aventures continueront à hanter un certain temps notre esprit.Il suffira de remonter un peu l'horloge...Tic-tac.

MariePattz
14/05/14
 

La Mécanique du cœur raconte l’enfance de Jack, le géant qui protège Mathias dans le roman précédent. Enfant abandonné, il est élevé à Edimbourg par le docteur Madeleine. Habituée aux réparations sur les êtres humains, elle remplace le cœur de Jack, trop fragile, par une horloge. Mais cette horloge attirera sur Jack les railleries, et surtout, le mécanisme n’est pas très robuste : il ne peut donc pas tomber amoureux ! Et cela devient problématique lorsqu’il croise une chanteuse de rue, qu’il voudra retrouver à tout prix.Dans ce conte, car c’est bien d’un conte qu’il s’agit, on suit les aventures de Jack, entre son enfance miséreuse à Edimbourg avec Madeleine, Arthur, Luna et Anna et son épopée en Andalousie pour retrouver la petite chanteuse qui l’a séduit. Le tout en compagnie d’un étrange horloger français, et surtout en opposition avec Joe, le grand de la cour d’école, amoureux de la même chanteuse.Le roman reprend le personnage de Jack, et explique son histoire, de la naissance le jour le plus froid du monde à sa transformation en ombre qui protège les personnes tristes. Si l’écriture est toujours aussi riche en images et métaphores, il met de côté son expérience personnelle pour se concentrer sur le conte. Même si on peut se demander si cette histoire d’amour avec une espagnole n’est pas inspirée par son histoire personnelle…Du coup, ce qui m’avait tant plu dans le roman précédent, soit le mélange réel / imaginaire, est écarté. De plus, la longueur du roman, plus importante, fait que l’action a parfois tendance à se diluer, et les images, en étant très nombreuses, à perdre leur pouvoir d’évocation. Mais ces quelques petits défauts n’empêchent d’en faire une œuvre très personnelle et intéressante.

Yohan59
29/11/12
 

Voilà un livre que j'attendais de lire depuis un petit moment, et puis n'ayant pas eu le temps, j'ai laissé de côté, jusqu'à ce qu'Harmony me l'offre lors de notre petite sortie à Epinal.Et là, me voilà partagée à la fin de ma lecture. On va d'abord commencer par ce que je n'ai pas aimé. Et ce qui m'a le plus géné dans l'histoire, c'est le style de l'auteur, très populaire, voire parfois, à la limite de l'impertinence et de la vulgarité! Je trouve que sa façon d'écrire et en décalage total par rapport à l'histoire qu'il nous raconte, et à l'époque où il nous lâche. D'où une certaine impression d'"anachronisme" constant. Et c'est la première fois que je ressens ça à la lecture d'un livre! J'ai été quelque peu déstabilisée. Autant certaine fois, l'auteur utilise de jolies images, très poétiques, qui nous renvoient à l'imaginaire Burtonien, autant à certains endroits, le langage populaire brise cette poésie!Ensuite, l'histoire en elle-même, j'ai beaucoup aimé le début qui ressemble beaucoup à un conte, la façon de présenter l'univers, les personnages. Vraiment, tous les codes du genre littéraire conte y sont. La fin également très émouvante, mais l'intrigue, au milieu, ressemble davantage à une quête initiatique, de l'amour, parfois niais, et certaines fois au bord du pathétique. On se croirait dans un vieux mélodrame, avec un héros romantique digne du XIXeme siècle, qui croit en ses rêves les plus fous, tel Werther! Mais le plus horrible je crois, c'est le dernier quart du roman, où l'on à le droit à un magnifique remake des Feux de l'Amour! "Oh! Jack! Je t'aime! Mais tu ne comprends pas..." ... Nan, j'irais pas jusque là.... Mais de très loin, c'est à peu près ça! Et le pire dans tout ça! Le héros s'appelle vraiment Jack!Et ce que je n'ai vraiment pas aimé, c'est l'explication fournie par l'auteur pour faire avancer son livre. Mais je ne pourrais pas vraiment en parler sans spoiler le lecteur de cette critique qui voudrait découvrir le roman.Passons maintenant aux choses que j'ai aimées! Un, L'univers dans lequel nous plonge Mathias Malzieu: Edimbourg, 1874, assez loin dans l'espace et le temps, et la froide journée du premier jour nous coupant définitivement de notre réalité! Et puis peu à peu, on plonge dans un univers emprunt de tristesse et de mélancolie, poétique, rempli de détail humoristique et de décor en carton pâte réalisé par un de nos personnage, dont je ne peux que taire l'identité! De plus, grâce à ce personnage, on voit le film de ce livre apparaître d'une certaine couleur, avec une image particulière! Ensuite, Les personnages du roman sont vraiment très touchants: le docteur Madeleine qui prend soin de notre petit Jack à l'horloge-coeur, Arthur et sa colonne vertébrale rouillée qui collectionne les oeufs souvenirs, Miss Acacia qui se cogne partout sans ses lunettes! Tous ces personnages blessés au coeur!Car La mécanique du coeur, c'est avant tout un roman sur l'amour, et les blessures du coeur, mais qui ne donne pas de solution sur ce qu'est l'amour et comment le vivre.On retrouvera par ci par là plein de références à différents contes, tel que Pinocchio, Cendrillon, et tant d'autres, et diverses images que l'ont peut retrouver à travers ces histoires merveilleuses: telle que la sorcière.Que dire de plus si ce n'est que je suis mitigée, Il y a des choses à prendre, d'autres non. Mais je conseille à ceux qui désiraient le découvrir de le lire, afin qui se forgent leur propre opinion! En attendant de voir ce que M. Besson va en faire pour son adaptation cinématographique!

dew1
15/11/10
 

J'ai découvert ce livre par hasard et cette rencontre fut des plus agréable.Il s'agit d'un conte poétique, merveilleusement écrit. Toutes les phrases sont travaillées et ciselées à la perfection. Rien que pour cette raison, il faut le lire.Un conte initiatique sur l'amour (entre parents et enfants, entre hommes et femmes) simplement émouvant.

Ninie
21/12/09

Tout est dans la description. Le livre éclaire les paroles parfois hermétique des chansons et l'histoire qui les sous-tend.Le seul problème pour moi est que Miss Acacia ne m'est pas du tout sympathique ce qui est dommage puisqu'il s'agit de la cible du "héros". Un univers intéressant, et le graphisme de la pochette /. couverture comme certaines ambiances font penser à Tim Burton (Edward aux mains d'argent notamment).

faberis
16/08/09
 

Ce que j'ai aimé:- Cette écriture... Juste: Woaw! Ce type est un Dieu des mots, sérieusement. Chaque page de ce livre est une ôde à l'imagination et à la poésie.- Cette manière de parler des choses difficiles ou moches de la réalité armé de mots justes et beaux formant une histoire étonnante, triste et un peu folle... La Mécanique du cœur m'a charmée dès les premières phrases. Puis, arrivée au milieu j'ai commencé à être surprise par la tournure des évènements; je m'attendais au voyage d'un garçon avec son horloge de cœur pour conquérir l'amour de sa vie... Lorsque j'ai compris qu'il y aurait autre chose, j'ai eu peur que ce + soit de trop... J'aime avoir tort comme ça.- Un livre bien plus adulte que prévu. Je crois qu'à cause de son adaptation en dessin animé il y a peu (que je n'ai pas vu d'ailleurs.), je m'attendais à lire un livre destiné à un public plus jeune. Finalement, l'écriture et l'histoire m'ont prouvé le contraire. C'était une bonne surprise de changer un peu de style car en ce moment je me perds un peu dans le "tout jeunesse".- Le livre est très court: un peu moins de 200 pages. C'était, à mon goût, juste ce qu'il faut pour ne pas se lasser du style d'écriture et pour rester accrocher à l'histoire. On sent que l'auteur ne cherche pas à broder des rebondissements ou des descriptions pour rallonger son livre; il vient, il nous délivre son message en nous offrant un peu de rêve et de douceur au passage, et il repart. Ce que je n'ai pas aimé:- En fait je n'arrive pas à savoir si j'adore ou si je déteste la couverture... J'ai besoin de votre avis! :D- Ce livre, malgré ses fantaisies et son écriture poétique, a ses bases bien ancrées dans la réalité de par les thèmes qu'il traite. C'est écrit d'une manière belle et intelligente MAIS j'ai un peu l'impression d'avoir été flouée. Je m'attendais à + de voyages et surtout, je ne m'attendais pas à être si profondément touchée par moment. C'est une bonne chose normalement, hein. C'est juste que la prochaine fois, j'aimerais être prévenue que l'horloge de mon cœur risque de se fissurer un petit peu. :) Echos de Mots

EchosdeMots
15/11/15
 

Cette histoire, c'est un petit conte, magique et ensorcelant, sur l'amour, la passion et les dégâts que ça peut causer. Il ne faut pas se fier au résumé, l’histoire est beaucoup plus… complexe et emplie de rêves.C'est pour moi un coup de coeur, tout simplement.

Emyline
13/09/15
 

Suivre Jack ce petit bout d'homme, dans ses aventures nous permet de passer un très bon moments.Mais je m'attendais à mieux, surment car j'en ai lu beaucoup de bien..En effet je pense que 150 pages étaient suffisant, plus je me serai ennuyer, certains passages étaient lent, surtout les 70 premières pages, mais les 80 dernières pages ( du moment ou Jack part à l'aventure) remontent nettement ma note.On se rend comptes à quel point l'amour peux nous faire vivre comme nous détruire, même quand on connait les risque ..Même si je m'attendais à mieux, je ne peux que conseiller ce petit roman avec lequel vous allez passer un moment agréable blogueuse et booktubeuse passionnée :)

lalectricedyslexique
05/12/14
 

Dès le début du livre, l'auteur nous plonge dans son univers doux dingue, où un coucou suisse peut faire fonctionner le cœur gelé d'un nouveau né. Ce conte fantastique va nous mener en Espagne en compagnie de Jack et de Georges Melies. Jack va faire le dur apprentissage de l'amour sur fond de texte poétiquo-lyrique et d'ambiance un brin steampunk. Mais tout n'est pas aussi simple qu'il y paraît et la fin va réserver des surprises au lecteur. (...)

Mariejuliet
03/09/14
 

Édimbourg, 1874 : Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en est gelé. Le Docteur Madeleine, la sage-femme un peu sorcière qui le met au monde, le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge à coucou qui bat à sa place. Mais ce bricolage et fragile, et Jack ne peut survivre qu’à condition de remonter son horloge chaque jour et de respecter strictement trois règles : ne pas toucher à ses aiguilles, maîtriser sa colère, et surtout – surtout ! – ne pas tomber amoureux. Mais sa rencontre avec Miss Acacia, petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles… Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance alors dans une quête amoureuse qui le mène des terres écossaises jusqu’aux portes de l’Andalousie, en passant par Paris. Il croisera aussi une galerie de personnages étranges et improbable, tous un peu abîmés et brinquebalants : les prostituées Ana et Luna, Arthur le clochard claudiquant, et jusqu’à Jack l’éventreur himself !Très imagée, l’écriture de Mathias Malzieu virevolte, se joue du sens des mots, excelle dans les formules bricolés et percutantes et fourmille d’inventivité ! Elle restitue à merveille l’ambiance irréelle et vaporeuse, à la fois merveilleusement douce et inexplicablement inquiétante, propre aux contes fantastiques. Mathias Malzieu dessine ainsi un univers poético-romantique au charme un peu désuet, surréaliste, fantaisiste, enlevé, qui se teinte parfois d’une touche de mélancolie… Car, si étonnant et merveilleux que soit le monde dans lequel se déroule cette histoire, il ne saurait totalement échapper aux vicissitudes de la vie : la quête initiatique de Jack nous rappelle qu’un jour il faut grandir ou se résoudre à s’entendre dire qu’on truque tout, qu’on rêve sa vie et que nos pseudo-inventions poétiques ne sont que des mensonges… "Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous l’oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte." p. 130-131La Mécanique du Cœur est un petit roman plein de fraîcheur, un bel hymne à la différence et une jolie ode à l’amour délicieusement décalée, qui aborde la difficulté de se confronter à la réalité…

Kara
01/07/14
 

L’histoire débute avec la naissance de Jack, abandonné à la naissance par sa mère et recueilli par la sage-femme Madeleine. Notre héros a la particularité de posséder une horloge en guise de cœur. Afin qu’elle continue de fonctionner, il lui est donc nécessaire d’éviter toute émotion trop forte. Mais cela était sans compter sur Miss Acacia, danseuse de flamenco, partie aussi soudainement qu’elle est arrivée. Eperdument amoureux, Jack se lance dans une folle aventure, entouré d’individus aussi surprenants qu’attachants.Le style d’écriture, très poétique, reste accessible tandis que l’humour, présent tout le long de l’histoire, évolue en même temps que le héros. L'humour y est d'ailleurs de plus en plus tendancieux donnant lieu à des situations cocasses (cf. l'hamster). L’histoire est prenante – va-t-il retrouver Miss Acacia ? – et connaît un dénouement assez surprenant. J’ai donc bien aimé ce livre dont l’univers n’est pas sans rappeler celui de Tim Burton (Les Noces Funèbres plus particulièrement). Ce livre est assez court et peut par conséquent être lu rapidement (un après-midi pour ma part).Mathias Malzieu nous livre donc avec La Mécanique du Cœur une œuvre poétique teintée d’humour. Ainsi, au travers des aventures de Jack, c’est toute une réflexion sur l’amour et le rejet qui apparaît. N'hésitez pas à venir nous rendre une petite visite sur notre blog : http://drunkennessbooks.blogspot.fr

ManonMarie
01/07/14
 

J'ai été surprise de ce livre car je ne m'attendais pas à trouver une telle histoire ! J'ai adoré Jack et son cœur-horloge, les bocaux de larmes de sa mère et encore beaucoup d'autres choses; je ne vais quand même pas vous dévoiler les plus belles choses de ce livre !) Un véritable coup de cœur, voir plus, mon livre préféré !!

Plumange
15/05/14
 

Un bon roman, un bon conte surtout, même si le merveilleux et le « il était une fois » ne sont pas présents. Le récit est bien écrit, il est immersif grâce à l'emploi du « je ». On ressent de suite les émotions de Jack, on a accès à ses pensées et à sa perception du monde qui l'entoure. Perception que je trouve touchante et naïve. Le récit est intéressant, on suit l'évolution d'un personnage, sa quête d'amour, son voyage des lochs écossais aux arcanes de Grenade. C'est une belle aventure que nous fait vivre l'auteur. Par ailleurs, j'aime beaucoup ce récit qui nous donne une vision personnelle de l'amour, tant ses délices que ses cruautés. C'est plutôt original, on est loin du tout beau tout gentil, loin des happy end de conte et j'approuve ce parti pris. Le rejet et la différence sont également des thèmes très présents dans cette histoire. Là aussi une réflexion personnelle, des pensées et des citations percutantes sur ces sujets, sincèrement on est touché par la différence de Jack. Personnellement, je n'ai jamais vu la différence comme une tare, mais j'ai appris – merci cher collège – que ce n'était pas le cas de tout le monde. On est sensible à ce Pinocchio moderne, un homme avec une horloge à la place du cœur qui apprend la dure réalité de la vie, qui finit par vouloir être comme les autres. C'est une histoire vraiment belle, triste, mais fantastique. J'ai été très surprise au début du ton employé, on est en 1874, mais la syntaxe et les mots utilisés sont de notre temps. C'est un décalage déjà vu grâce à Kaamelott, mais j'ai eu un peu de mal à m'y faire. Néanmoins, une fois la surprise passée, on est vite plongé dans le récit. Des personnages rencontrés, je vous ai déjà parlé de Jack, sympathique, très courageux. J'aime beaucoup ce protagoniste et la façon dont il évoluera. On ne peut qu'être triste lorsqu'on dévore la fin du livre, on se dit que tout le monde le savait et personne n'a osé le lui dire. Le mensonge est très fort dans ce roman, on voit à quel point il enferme peu à peu celui qui le profère, ceux qui le partagent et ceux qui en sont les victimes. J'ai beaucoup d'affection pour Méliès et pour Madeleine, les deux « docteurs ». Ils sont si gentils et si bien exploités. Surtout Madeleine. Il faut dire que je ne m'attendais pas à cette fin, alors j'ai été très surprise par ce personnage. Je déteste Joe, mais je pense que ceux qui ont lu le livre, doivent comprendre pourquoi. C'est le genre d'homme que je ne peux pas supporter, brute épaisse, menteur et arriviste. J'ai un avis plus mitigé sur Mlle Acacia. Je dois dire que son personnage est sympathique, sensible et bien écrit, mais il me manque quelque chose pour l'apprécier véritablement. Je la trouve fausse par moment, j'ai eu l'impression qu'elle se moquait de Jack, ça ma parut étrange. L'histoire d'amour entre Jack et Mlle Acacia est belle. Elle est réaliste, on a l'amour, la jalousie, les disputes, le haut et le bas de toute relation. Belle et triste, il me manque un souffle épique, un petit je-ne-sais-quoi... A moins que ce ne soit l'attitude étrange de Mlle Acacia qui donne un caractère étrange à cette relation. Je me doutais bien de la fin entre eux deux, j'avais un mince filet d'espoir tout de même. En conclusion, nous sommes face à un très beau récit, une belle histoire d'amour, de fantastique. Un véritable conte qui enchante et nous entraîne dans un univers particulier. L'humour est toujours présent, comme pour faire contrebalancer le côté sombre des événements. J'ai apprécié cette lecture et je pense lire d'autres ouvrages de l'auteur.

Ewylyn
10/03/14
 

Jolie histoire, originale, bien trouvée, poétique mais je n'ai pas accroché plus que ça et c'est bien dommage. (j'ai même envie de me donner un petit coup sur la tête car je m'en veux de ne pas avoir su apprécié cette lecture à sa juste valeur. J'aimerais dévorer, m'enticher de chaque livre qui le mérite vraiment en fait mais malheureusement, ce n'est jamais le cas.) Marine

Daenerys
20/10/13
 

Tic-tac. Bo-boum. Tic-tac. Bo-boum.Bo-boum : un cœur qui bat est une puissante machine qui parfois connait de petites faiblesses qui peuvent avoir des conséquences dramatiques.Tic-tac : le mouvement régulier d'une horloge est plus rassurant jamais il ne varie, jamais il ne dévie. Monotone.Alors pour éviter que le Bo-boum de Little Jack ne s'arrête prématurément dés sa naissance le 16 avril 1874 – le jour le plus froid du monde -, le Docteur Madeleine – sage-femme spécialiste en mécanique en fer-blanc – y adjoint un Tic-tac. Qui voudrait alors adopter cet étrange petit garçon qui grince, qui oscille et qui coucoute parfois ? Jack reste donc avec le bon docteur qui prend soin de ses engrenages.Le jour de son dixième anniversaire, Jack est autorisé à voir le monde – enfin toute proportion gardée la ville d'Édimbourg – Et c'est le jour où le Bo-boum de son cœur détraque le Tic-tac de son horloge. le jour où il entend la voie de Miss Acacia.Ah Miss Acacia : sereine sirène en robe andalouse, tout en talent musical et en myopie. Qu'une hispanique obstination refuse de corriger de disgracieuses lunettes. Sitôt apparue, sitôt disparue. Laissant notre pauvre Jack bo-boumant et tic-tacant de traviole. Mais l'esprit tout à sa nouvelle obstination, n'écoutant pas les conseils de précaution quant à son Tic-tac Bo-boum. Prêt à tous les sacrifices pour la revoir.Subissant de scolaires humiliations pour la croiser, Jack n'y acquiert qu'une certitude : C'est en Espagne qu'elle est repartie ! Alors il traversera l'Europe ! Il s'adjoindra les services et conseils d'un magicien -horloger de renom : Georges Méliès – un autre amoureux fou prêt à offrir la lune en animation à celle qui fait bou-boumer son cœur...Tic-tac et bo-boum s'accorderont-ils au cœur de la belle ?..." Love is dangerous four your tiny heart even in your dreams, so please dream softly... " La berceuse du Docteur Madeleine résume bien ce livre. On sent d'ailleurs tout le talent musical de Mathias Malzieu dans le phrasé de ce texte. Cette alliance de conte philosophique et de chanson est très intéressant. Parvient-il à masquer les faiblesses du récit ?Comme quand on écoute l'album d'un artiste, parfois on n'est pas convaincu l'une au l'autre de ses chansons. Ce qu'on pardonne alors est plus difficile à admettre pour la cohérence d'un livre. Je recommande tout de même ce livre car il est de qualité. Mais sans grand enthousiasme, mais en espérant qu'il saura vous plaire plus qu'à moi.

BanquiseCitron
18/10/13
 

Jack est un être à part. Né un jour de grand froid, le docteur Madeleine a dû lui ajouter une horloge mécanique près du coeur pour aider celui-ci à battre normalement. La maman de Jack no voulant pas de lui, docteur Madeleine l'a recueilli et a fini par l'élever comme son propre fils. N'étant pas un garçon comme les autres, Jack n'a d'abord pas le droit de sortir mais un jour, lors de sa première visite en ville, il va faire la rencontre d'une fillette, Miss Acacia, qui va changer sa vie.Ne l'ayant vue qu'une fois mais étant déjà tombé amoureux il va tout faire pour la retrouver, ce qui va l'amener vers bien des aventures. De Mathias Malzieu, j'avais déjà lu Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi donc je savais un peu vers quoi je m'aventurais, j'avais beaucoup aimé son style et l'univers dans lequel il m'avait emmenée.Avec La mécanique du coeur, histoire qui nous décrit un univers fantastique, plein de poésie, le pari a également été gagné: on a envie de savoir ce qu'il va arriver à Jack et comment il va s'en sortir, on est surpris des révélations qui lui sont faites et de la fin de l'histoire.

Chiwi
11/10/13
 

Au début du 19e siècle, à Edimbourg, Jack voit le jour le jour le plus froid du monde et son coeur gèle. Mais Madame Madeleine va le sauver in extremis en le remplçant par une horloge. Mais attention, cette horloge ne supporte pas les émotions trop fortes comme la colère ou l'amour !Or Jack tombe éperdument amoureux de la petite chanteuse des rues myope.Il va essayer de la retrouver au péril de sa vie.Que c'est beau, que c'est poétique, on se croirait dans un film de Tim Burton !Une histoire, comme un conte que l'on vit plutôt qu'on le lit.

saomalgar
08/09/13
 

Mi conte, mi roman initiatique, ce livre fait écho à un monde étrange à la Tim Burton. Le personnage principal, Little Jack, a la particularité d’avoir un cœur relié à une horloge. Petit à petit, il rencontre de nombreux personnages surprenants, après la sage femme mécano, ce seront les prostituées, la chanteuse bigleuse, l’ancien flic clochard mais aussi le prestidigitateur Méliès.Son épée de Damoclès : ne pas tomber amoureux, le mécanisme de son cœur à moitié artificiel n’y résisterait pas ! Mais le cœur a ses raisons… le jour de ses 10 ans il tombe sous le charme d’une jeune chanteuse, Miss Acacia. Un périple va s’imposer à lui : tout faire pour la retrouver !Mais comment lui prouver son amour ? Comment garder celle que l’on aime quand la jalousie perfide s’insinue dans la relation ? Une jolie description du rapport amoureux dont la métaphore de l’horloge et de sa clé associées au cœur est une brillante idée : le temps qui s’arrête, qui passe, qui court lors de l’élan passionné et donner la clé de son cœur.L’analyse pourrait se poursuivre sur la relation de cette mère adoptive à son fils. Un attachement tel qui peut la pousser à surprotéger son trésor jusqu’à le détourner de sa vie. Mais pour mieux comprendre de quoi il s’agit, je vous laisse découvrir ce livre, à trop analyser, je raconte tout !

Metaphore
03/08/13
 

Nous voilà embarqués dans une histoire de passions avec deux garçon et une fil le.Chacun avec sa particularité et ses blessures. L’amour ne se commande pas, la jalousie non plus. Comment faire coïncider l’amour de deux êtres ? éternelle question. J’ai beaucoup aimé le thème de la famille composée créée sans liens de sang mais des liens d’amour.Le thème de la confiance, confiance en soit, confiance en l’amour de l’autre, confiance en l’autre.C’est un roman initiatique, avec un voyage initiatique. On voit évoluer le héros de son enfance à ses 19 ans. Pourtant on a l’impression de voir défiler une longue vie tant il vit d’aventures et apprend sur lui-même. Un amour pur, une quête et sur le chemin des ren contres qui font une vie bien remplie.La rencontre avec Jack l’éventreur va avoir quelque chose de prémonitoire.J’ai bien aimé la présence de Méliés et les références à la genèse de son film le voyage sur la lune.En dehors de ses personnages historiques recrées qui nous replacent dans une certaine époque nous avons des personnages complètement imaginaires dans le monde du cirque et du conte. [...]J'ai beaucoup aimé mais avec un petit bémol à la fin... http://ramettes.canalblog

ramettes
02/08/13
 

Edimbourg. 1874. Jack nait avec un problème au coeur. Madeleine, sa maman de coeur et médecin, le répare en lui fixant une horloge au coeur. Ce mécanisme fait de lui un être à part, souvent raillé des autres. Un jour, il tombe amoureux au premier regard, d'une chanteuse espagnole maladroite : Miss Acacia. Mais il n'est pas le seul à la trouver à son goût : le terrible Joe l'aime également et Jack devient son souffre douleur... Jusqu'au jour où Jack décide de partir à la recherche de cette charmante Miss Acacia ... J'ai enfin découvert un livre de Mathias Malzieu et pas n'importe lequel, puisque "La mécanique du coeur" fut un véritable carton. Depuis le temps qu'il trainait dans ma PAL, j'ai enfin pris le temps de le lire ! "La mécanique du coeur" est un petit conte qui se lit très rapidement. On y découvre un monde assez similaire au notre avec pourtant une petite part de magie qui nous ensorcèle rapidement ! L'histoire d'amour entre Jack et Miss Acacia est superbe. On se laisse bercer et on y croit de bout en bout. On se laisse facilement s'émouvoir des difficultés rencontrés par Jack à cause de sa différence. Vous l'aurez compris, un conte sur l'amour et la différence !On compare souvent l'univers livresque de Mathias Malzieu au monde magique des films de Tim Burton. Il est vrai qu'en lisant cette histoire, on ne peut qu'imaginer une adaptation à la hauteur des films de Burton. En parlant de ça, Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos, a réalisé un album entièrement consacré à ce conte, avec en prime des clips d'une beauté époustouflante ! J'ai adoré retrouver les éléments du conte dans cet album, que je vous invite grandement à écouter ! Enfin, l'écriture poétique de Mathias Malzieu est vraiment superbe et envoutante. Le lecteur rentre immédiatement dans cet univers étrange mais fascinant. Un style plus qu'agréable, un petit moment de bonheur et un petit coup de coeur pour moi !

lizou59
03/06/13
 

J'ai eu envie de relire ce livre avant ma rencontre avec Mathias Malzieu. Il faut dire que depuis sa date de sortie j'avais oublié quelques détails et l'ayant adoré lors de ma première lecture je me suis dit que c'était l'occasion pour redécouvrir ce livre. La Mécanique du coeur relate l'histoire de Little Jack qui possède une horloge à la place du coeur. Sa mère d'adoption, le docteur Madeleine, qui l'a également mis au monde, le met en garde:"Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.Deuxièmement, maîtrise ta colère.Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux."Seulement lors d'une sortie en ville, Jack entend une chanson et est irrésistiblement attiré par cette voix. Et quand il voit la petite chanteuse, bien évidemment, c'est le coup de foudre. S'ensuit alors des péripéties pour la retrouver, des coeurs qui s'emballent, se brisent et se réparent. Parce que ce que veut Jack plus que tout au monde c'est vivre son amour avec cette jeune andalouse. Comme la première fois je me suis délectée de l'histoire poétique qu'a mis en place Mathias Malzieu. Ce conte est un véritable bonheur qu'on ne peut pas lâcher du début à la fin et qui nous marque durablement. Les mots sont bien choisis et vous font basculer dans la tête de Jack, parfois un peu naïf mais qui finalement souffre beaucoup de la cruauté des autres et de cet amour passionné avec Miss Acacia. J'aime beaucoup les personnages, même ceux qui sont secondaires comme Méliès ou Arthur. Tous avec ce grain de folie particulier caractéristique de cet auteur. Bien entendu j'ai ma préférence pour Jack et sa vision du monde si particulière. J'ai été triste pour lui du regard des autres sur sa différence mais j'ai aussi eu envie de le consoler lorsqu'il a du faire face à l'amour et ses désolations. Mathias Malzieu m'emporte systématiquement dans ses ouvrages en magnifiant les sentiments humains à la perfection. J'avais un peu peur qu'une relecture ne me fasse pas le même effet que la première fois et pourtant si. Je suis passée de la joie aux larmes en quelques pages. Je ne vais pas vous refaire le refrain de la fan girl comme quoi j'adore ce que cet auteur fait... Mais voilà : j'adore ce qu'il fait.

Saefiel
23/05/13
 

Avant toute chose, j'aime beaucoup la couverture.Ce livre me disait fortement quelque chose, mais impossible de savoir si je l'ai réellement lu ou pas. Peut-être qu'on m'en avait seulement parlé, mais j'avais l'impression que cela remontait à bien plus loin que 2007...J'ai trouvé l'histoire très originale et très belle. Il faut dire que j'adore le merveilleux, mais celle-ci avait quelque chose de plus profond que les contes qu'on lit habituellement. J'aime beaucoup le personnage de Méliès, le magicien-horloger. La fin ne m'a pas surprise, parce que ça allait dans la continuité des choses (et peut-être aussi parce que je l'avais peut-être déjà lu, en fin de comptes...).J'ai juste trouvé un peu étrange la façon de narrer : le narrateur est en même temps le héros, Jack, et en même temps un personnage extérieur qui est omniscient. Comme s'il écrivait lui-même l'histoire dont il est le héros et qu'il se souvenait de tout, depuis son premier jour, sans oublier ce que les autres ressentaient à ce moment là aussi. C'est un peu difficile à concevoir.En bref, un livre joliment écrit et une histoire qui transporte, que je suis bien contente d'avoir (re?)lu.

Myaou
21/05/13
 

C'est un livre charmant et délicat. Proche du conte, l'ambiance est onirique. C'est un côté que j'apprécie dans les livres et que j'ai apprécié dans celui-ci. J'ai été agréablement surprise. C'est une lecture plaisir que j'ai beaucoup aimé, sa simplicité et sa douceur s'accordant parfaitement avec mes envies de lecture du moment. Cependant je suis restée moi aussi assez loin de cette histoire et de ses personnages. J'ai trouvé le style maladroit par moment, certains passages sont en équilibre précaire me donnant ainsi l'impression d' une histoire bancale. C'est peut-être à cause de cela que je suis demeurée à distance du texte sans oser vraiment me laisser emporter...

Lacazavent
14/04/13
 

J'ai mis du temps à poster mon avis ci dessous ( tapé depuis un moment ) pour la difficulté à retranscrire mon ressenti, j'ai beaucoup aimé cette lecture, qui touche fort. *****Un petit livre, pour un sacré bonhomme !Jack nous emporte dans sa vie si illusoire, si fantasque et si loin de la réalité … enfin pas tant que ça tout de même, sur cet être si différent, se calque les méandres de la vie courante.Des gens qui vous persécutent parce que vous êtes différents, les idéaux que l’on se fixe et qui se brise, les aléas de la vie qui font que l’on se croise. Une histoire d’amour, d’abord les premiers ébats du cœur de Jack pour sa douce, voulant rester encré dans l’irréel pour éviter de souffrir et qui au fond, brise tout quand l’un des deux veut garder les pieds sur terre. Et l’amour d’une femme à un enfant qui ferait tout pour le garder à elle, en lui racontant de choses pas toujours vraies. Les mots employés par l’auteur sont si poétiques et féeriques, on glisse sur notre lecture, on découvre comme Jack, on rit des nouvelles émotions qui naissent et on pleure aussi, sur la dure réalité qui nous entoure.On trouve le véritable amour mais il serait trop simple de seulement s’aimer, de n’être que seul avec notre amour. La peur nous fait faire souvent de mauvais choix, on pense que dire la vérité n’est pas toujours bonne et pourtant si Jack avait dit la vérité, si les gens qu’ils l’aiment lui avait dit la vérité, sa vie et son amour aurait-il été différent.Il fait une fois l’erreur de mentir et de créer son univers voulant emprisonner sa belle quelque part. Et il réitère de nouveau son erreur quand il la revoit, n’a-t-il rien compris, elle voulait de la sincérité et de la confiance pour leur amour … tout vole en éclats ! Une très belle histoire, un agréable moment pour ma part… simple et dur à la fois. J’ai versé beaucoup la larme dans cette lecture un petit livre bien touchant.Si vous n’avez pas encore plongé dans les mots de Mathias Malzieu, allez-y, vous serez conquis et transportés.

Candyshy
01/11/12
 

Une lecture agréable, un style poétique, un univers un peu particulier qui fait penser au monde de Tim Burton, un personnage principal, little Jack, différent, solitaire et très attachant.Un joli conte sur la passion amoureuse.Une petite lecture qui m'a retransportée en enfance où l'on retrouve la naïveté des petits, leur innocence mais aussi leur cruauté. Un livre magique et envoûtant mais qui ne sera pas au goût de tout le monde.

bookworm02
20/09/12
 

Un livre très envoutant. On a envie d'aider ce Little Jack. On arrive très vite à rentrer dans son monde et on vit avec lui, on ressent pour lui de la compassion, de la tristesse et on aimerait pouvoir l'aider. Cette petite chanteuse va être son unique but dans sa vie et on aimerait tant l'aider à la retrouver et le voir vivre heureux avec elle... J'ai été cependant un peu déçue par la fin car je ne m'attendais pas vraiment à cela, mais j'ai tout de même adoré cette lecture. Un livre si captivant que je l'ai lu extrêmement vite et presque sans m'arrêter... Stories-of-books

storiesofbooks
15/09/12

Je l'ai lu lors de sa sortie, c'était, je crois, en jeunesse. Cela m'a intriguée et finalement beaucoup plu. Avoir une horloge à la place du coeur, ce n'est pas banal, et cela entraîne des contraintes inattendues et bien sûr l'attente d'un faux pas! berthe

afbf
30/07/12
 

Mathias Malzieu signe ici un conte moderne dans la droite lignée de l'univers de Tim Burton.On se laisse volontiers bercer par cette histoire d'amour d'apparence enfantine et doublée d'un alter-ego musical

moinsun
29/07/12
 

Un roman de Mathias Malzieu tout en poésie, j'ai découvert les talents de cet auteur avec ce livre que j'ai beaucoup aimé. Ce livre nous raconte l'histoire d'un enfant qui n'a pas le même coeur que tout le monde, il a une horloge, et lorsque notre personnage principal va rencontrer la petite chanteuse andalouse son coeur va complètement s'emballer.

Bookinwoman
22/07/12
 

Avant de lire le roman, j'avais écouté plusieurs fois l'album que j'avais adoré.Le contenu du roman n'a donc pas été une grande surprise puisqu'il raconte à peu de choses près la même histoire que l'album. En revanche, avant de lire ce livre, je ne savais pas du tout à quel style d'écriture je devais m'attendre. J'ai été étonnée de constater qu'en lisant, la musique correspondant de l'album nous vient instantanément en tête.C'était donc une lecture très agréable et touchante !

filou93
11/06/12
 

Voilà un roman très poétique qui nous entraîne dans un univers bien spécial. L'histoire et les personnages sont touchants. J'ai vraiment été émue par l'histoire de ce petit Jack. Malgré une fin très triste, j'ai bien aimé ce roman. J'avais écouté l'album de Dionysos dont Mathias Malzieu est le chanteur avant de lire le livre et j'ai été assez étonnée de la différence entre la fin de l'album et la fin du roman. Même si je trouve la fin de l'album moins cruelle et que j'aurai préféré que cela se termine ainsi dans le livre également, c'est un roman que j'ai apprécié.

cachou0393
06/06/12
 

Jack, le personnage principal est un enfant avec une horloge à la place du coeur. Jack est similaire à Edward aux mains d'Argent et son univers à celui de Tim Burton. L'enfant puis l'adolescent effraie la société à cause de sa différence. La fin est un peu décevante mais globalement c'est une très belle histoire écrite avec beaucoup de poésie. L'intervention de personnages historiques tels que Méliès et Jack l'Eventeur agrémentent également le roman et donne une touche originale à la narration. Lilas

un flyer
15/04/12

“C’est le jour le plus froid du monde. C’est aujourd’hui que je m’apprête à naître.”- L’histoire débute le jour le plus froid du monde, un bébé nait avec un cœur gelée, qu’une sage-femme accessoirement mécanicienne, va réparer en lui plaçant une horloge dans la poitrine afin que sa mécanique permette au petit cœur de battre de nouveau. Dès le premier chapitre, on se retrouve dans un monde irréel, on retombe en enfance et l’on suit avec attention le devenir de ce petit garçon au cœur-horloge.- Le narrateur de ce conte n’est autre que Little Jack, le petit garçon avec son cœur-horloge. Nous suivons ses aventures d’Edimbourg à Paris, puis en Andalousie. Ce petit bonhomme au cœur si fragile, évolue dans un monde totalement étrange. Où un coucou en bois aide son cœur à battre, où l’on rencontre un homme avec une colonne vertébrale musicale, où une petite chanteuse ressemble à un arbre… Des personnages plus extraordinaires les uns que les autres, avec des caractères, des histoires différentes. Chaque chapitre nous réserve une nouvelle rencontre, remplit de magie, ou pas. “Si tu passes ta vie à faire attention de ne rien casser, tu vas terriblement t’ennuyer, tu sais… Je ne connais rien de plus amusant que l’imprudence!”- Dans ce monde extraordinaire où la magie semble présente, il y a aussi quelques horreur qu’on n’aimerait pas rencontrer. Certains personnages flippants comme cet homme que rencontre Jack dans le train, qui aime bien les femmes, mais pas les vivantes… De quoi vous donner la chair de poule, non?- Ce roman traite de bons nombres de sujets, plus ou moins sérieux, plus ou moins triste. Mais toujours saupoudrée d’une touche de fantastique. La famille, la solitude, l’amour, l’indépendance… Vivre sa vie, prendre des risques… Chaque thème abordé est une invitation à la réflexion. “Je découvre l’étrange mécanique de son cœur. Elle fonctionne avec un système de coquille autoprotectrice liée à l’abyssal manque de confiance qui l’habite. Une absence d’estime de soi se bagarrant avec une détermination hors du commun. Les étincelles que produit Miss Acacia en chantant sont les éclats de ses propres fêlures.”- Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionyzos, est un auteur décalé, qui arrive à créer tout un univers fantastique au travers de ses mots. C’est un conteur, qui manie la métaphore avec justesse. La comparaison est facile, mais tellement évidente lorsque l’on referme ce bouquin, où flotte l’aura de Tim Burton.- En refermant ce livre, je n’ai pu m’empêcher de penser au magnifique film de Tim Burton : ♥ Edward aux mains d’argents ♥ Malgré tout, je ne le considèrerais pas comme un coup de cœur, peut-être parce que ma mécanique était enrayée en lisant ce livre ^^ Non, sans rire, l’histoire est jolie, la fin très belle mais j’ai parfois décroché dans cette histoire, certains passages un peu trop décrits, certaines scènes un peu trop fantastique… Je ne sais pas ce qui n’a pas fonctionner, mais voila je ne l’ajouterais pas dans mes coups de cœur.

Nanieblue
01/03/12
 

Un récit prenant, tout droit sorti de nos rêves. Une écriture poétique et fluide qui capte notre attention sur ce conte. Une histoire où les sentiments sont une force incroyable pour vivre et aller de l'avant. Le cd éponyme est à découvrir et complète très bien cet ouvrage.

Ça se lit comme on mange une crème brulée où un flan aux œufs, ça fond sous la langue. C'est bon, mais c'est douloureux parfois. Avoir une horloge pour faire fonctionner son cœur n'est pas forcément une bonne chose, mais pas forcément une mauvaise chose. Les dangers sont de tomber amoureux. A lire avec un paquet ou deux de Kleenex... Bref j'ai adoré.

lasurvolte
30/10/11
 

Je me rends compte qu'il est plus facile d'écrire la critique d'un mauvais livre que d'un excellent. C'est un peu comme corriger une disserte: plus elle est mauvaise, plus on annote. En revanche, quand il s'agit d'une copie parfaite, on se contente d'écrire le chiffre "20" en rouge, bien en évidence.Dans le fond, c'est chiant, une copie parfaite.Irai-je jusqu'à dire que c'est le cas de ce livre? C'est tout de même tentant. http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
08/09/11
 

Un conte pour adultes absolument superbe, très poétique, plein d'humour, charmant de la première à la dernière ligne, même s'il met autant en avant les beautés du coeur des hommes que leurs bassesses, parfois. Une histoire d'amour et d'innocence, une histoire dont il faut se délecter, et que je relirai très probablement. Je ne connais pas du tout la musique de Mathias Malzieu, mais si on y retrouve cette poésie et cette originalité, je serais d'office conquise. Liliba

liliba
18/08/11
 

Un seul mot : MAGIQUE !Un roman enchanté qui nous désenchante. Certes on peut le rapproché du style de Tim Burton, mais Mathias Malzieu a su développer son univers à travers divers médias, notamment avec son album "Monster in love", donnant un véritable statut créatif a cette œuvre.

biduldoodle
01/08/11
 

16 avril 1874. Il neige à Édimbourg et il fait très froid : « C'est le jour le plus froid du monde. » (page 12). Dans sa maison, au sommet de la colline qui surplombe la ville, Madeleine aide une adolescente à accoucher mais le bébé qui vient de naître a le cœur complètement gelé. Afin que le nourrisson survive, Madeleine lui implante le mécanisme d'une horloge et l'appelle Jack. C'est lui le narrateur. « Chaque matin, il faudra me remonter à l'aide d'une clé. Sans quoi je pourrais m'endormir pour toujours. » (page 18).Contrairement aux autres enfants abandonnés que Madeleine a fait naître, Jack n'a jamais été adopté. C'est parce qu'elle n'a jamais eu d'enfant et qu'elle a décidé de l'élever et de l'aimer.À 5 ans, Jack veut déjà découvrir le monde ! Mais Madeleine le retient : « Il ne faut pas que tu t'emballes, chaque battement de ton cœur est un petit miracle, tu sais. C'est fragile, ce bricolage. Ça devrait s'améliorer en grandissant mais il faudra que tu sois patient. » (page 25).Alors qu'il a 10 ans, Madeleine l'emmène en ville pour la première fois et Jack tombe amoureux d'une petite chanteuse de flamenco. Mais c'est dangereux pour son cœur car le mécanisme ne supporte pas trop d'émotions et de sentiments : « L'amour est trop dangereux pour toi. » (page 33).Mais Jack ne pense plus qu'à Miss Acacia, sa jolie chanteuse andalouse ![...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
01/05/11
 

Un jeune homme né à Edimbourg le jour le plus froid de l'année et abandonné ensuite, survit grâce à une vieille femme empathique et astucieuse et à l'aide d'une horloge, remplaçant son cœur défectueux. Fou amoureux de Miss Acacia partie sans laisser d'adresse, il part la rechercher mais devra affronter un adversaire redoutable. Fan de Dionysos et de Tim Burton, lisez ce roman. Pour les autres, aussi ! Il est bon d'immerger dans cet univers fantasque et bien écrit. Je vous conseille également d'écouter l'album éponyme du groupe de Mathias Malzieu après la lecture. Les voix de Mathias Malzieu, d' Olivia Ruiz et de Grand Corps Malade complèteront votre imagination.

Cave
29/04/11
 

La Mécanique du Cœur, c’est d’abord pour la plupart des français un disque, réalisé par le groupe Dionysos (dont Mathias Malzieu, l’auteur du livre, est le chanteur et le parolier) et de nombreux amis à eux, tous des chanteurs de qualités (Emily Loizeau, Arthur H, Olivia Ruiz, Babet, Grand Corps Malade, Alain Bashung…). L’album nous racontait la fabuleuse histoire de Little Jack, un petit garçon né Le Jour le Plus Froid du Monde et doté d’une horloge à la place du cœur. (...) L’album est inspiré du récit qui nous est raconté dans ce livre puisqu’il est paru après. ...

constance93
22/04/11
 

Je ne suis pas rentrée dans le livre, je n'ai pas accroché à l'écriture certes poétique de Mathias Malzieu mais qui me semble une pale copie de ses sources d'inspiration que semblent être Tim Burton et Alice au pays des merveilles. Peut-être ai-je été déstabilisée car le disque avait laissé une part importante à mon imaginaire qui se trouvait désormais contraint par les descriptions de Mathias Malzieu...Dommage, car l'idée de base est sympa, jolie et délicate... Mais vous trouverez une foule d'avis sur la toile qui sauront vous convaincre de vous laisser charmer par ce conte. Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Un livre qui ma pas déplut même si ce n'est pas mon style de lecture. J'ai ressenti beaucoup d'émotions. J'ai eu de la tristesse,de la joie et de la desception. Un livre qui est un peu court, avec une fin plus détaillée et plus approfondie il m'aurait vraiment beaucoup plus. On peut dire que je suis restée sur ma faim.

Bbey
05/11/10
 

On m'avait déjà parlé de ce livre il y a quelque temps, mais à cette époque là, je n'avais pas envie de lire des histoires d'amour. Et puis, là en passant dans un centre commercial dernièrement, je l'ai trouvé.Bien que le résumé du livre en dise beaucoup, je ne pense pas pour autant qu'il soit inutile de le lire. Toutes les phrases sont travaillées, et la majorité contiennent de belles métaphores poétiques. Facile à lire, et en plus, c'est un conte initiatique sur l'amour; je le conseil vivement à tous les lecteurs.

MlleCroco
08/09/10
 

Avoir une horloge à la place du cœur ce n'est pas très facile, surtout lorsque l'on tombe amoureux ou que l'on s'énerve et que l'horloge déraille...J'avais déjà lu le premier roman du célèbre chanteur de Dionysos qui m'avait bien plu, celui-ci m'a paru encore mieux. Alors certes ce n'est pas de la grande littérature loin de là, mais l'histoire est plaisante, touchante, légère, poétique. Ca laisse un sourire sur le coin des lèvres et rien que pour ça, ce livre mérite d'être lu !

Artsouilleurs
29/06/10
 

Quel beau petit livre que voilà! Petit certe par son format, mais grand par son contenu!Tout le long de sa lecture, j'avais l'impression que l'auteur me chantait un long poème.Cette histoire oscille entre le XIXème siècle, et des expressions ou des images que notre époque, ce qui fait que l'on peut parfaitement le transposer dans notre époque moderne.On s'attache à Little Jack dès les premiers instants, ce petit garçon fragile qui va pourtant se montrer d'une incroyable force pour trouver son amour, sa petite chanteuse maladroite.Ce récit est comme un long rêve, doux, musical, chaleureux par moments, cruel et froid quelques fois.Je le conseille chaudement aux personnes qui aiment les histoires un peu décalées, hors du temps et qui font sourire, en plus, avec son tout petit prix, pourquoi s'en priver? http://archessia.skyrock.com/

Archessia
24/04/10

Mathieu Malzieu chanteur-compositeur du groupe Dyonisos nous offre son univers fantastique, décalé dans un nouveau concept où le roman est indissociable du cd.Le monde de Jack est un monde étrange peuplé de personnages troublants et atypiques. L’ambiance n’est pas sans rappeler certains films de Tim Burton et de Jean-Pierre Jeunet.Du début à la fin de ce roman, j’ai parcouru la route avec Jack, rythmé par les tics- tacs de son horloge, je me suis enflammée en même temps que lui.

Vivamu
05/02/10

La mécanique du coeur Mathieu Malzieu chanteur-compositeur du groupe Dyonisos nous offre son univers fantastique, décalé dans un nouveau concept où le roman est indissociable du CD.Le monde de Jack est un monde étrange peuplé de personnages troublants et atypiques. L’ambiance n’est pas sans rappeler certains films de Tim Burton et de Jean-Pierre Jeunet.Du début à la fin de ce roman, j’ai parcouru la route avec Jack, rythmé par les tics- tacs de son horloge, je me suis enflammée en même temps que lui.

Un merveilleux conte pour adulte C'est avec plaisir que l'on retrouve l'écriture à la fois poétique et fantaisiste de Mathias Malzieu. Encore une fois, il nous emporte dans un monde fantasmagorique et enchanteur. Cette jolie histoire d'amour ravivra les coeurs errant ou un peu refroidis par le temps... Ne manquez pas son 1er roman : "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi".

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.25 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition