La melancolie du dimanche

ORBAN, CHRISTINE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/02/06
LES NOTES :

à partir de
5,60 €

SYNOPSIS :

Christine Orban La Mélancolie du dimanche Les dimanches ne sont pas des jours comme les autres. Surtout quand une jeune femme retrouve la lettre perdue de loehomme quoeelle a aimé dix ans auparavant. Quel danger court-elle
à loeouvrir ? Se débarrasse-t-on jamais des histoires inachevées ? Après Fringues et Le Silence des hommes, Christine Orban poursuit son exploration fine des sentiments et de la fragilité féminine.
1 personne en parle

Ce roman de Christine Orban est merveilleusement écrit, sans conteste. La plume flirte avec les mots de manière quasi poétique, et l'ensemble résonne un rien mélodieux.L'histoire de "La mélancolie du dimanche" se résume à l'attente d'une femme qui vient de retrouver une lettre qu'elle croyait perdue, une lettre écrite il y a dix ans par un amoureux qu'elle n'a plus rien revu ensuite... Et pourquoi ?.. parce que cette lettre pouvait contenir les terribles mots d'une rupture et la jeune femme n'était pas prête à les lire. En voulant d'abord la cacher, cette lettre a fini par se perdre.. et c'est en faisant du rangement dans un placard à chapeaux qu'elle retrouve cette enveloppe. Une lettre qui réapparaît un dimanche ressemble presque à une claque, une alarme, un cataclysme... Et la narratrice d'expliquer ce que sont les dimanches dans nos vies, et ça colle terriblement à la réalité. Parrallélement, elle revient sur cet ancien amour, sur ce qu'elle a vécu de beau et d'odieux avec cet homme, sur cet amour en montagne russe. L'histoire est lente, parfois un peu trop lente. Beaucoup de jolies phrases qui cachent, peut-être ? , le vide de ce roman. C'est tour à tour beau et brodé de silence. L'auteur cache sans doute les lacunes de la trame romanesque dans les longues pérégrinations d'une jeune femme actuelle, à se demander s'il faut ouvrir ou non cette lettre retrouvée, tout au long du roman. C'est une jolie histoire mais elle ne comble pas l'attente du lecteur. J'étais partagée entre l'amertume et la séduction, et finalement "La mélancolie du dimanche" reste une jolie histoire où on parle beaucoup, sans agir beaucoup.

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition