Memoire en cage

JONQUET, THIERRY

livre memoire en cage
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 19/10/99
LES NOTES :

à partir de
6,50 €

SYNOPSIS :

Qui ? pourquoi ? comment ? voilà les questions que se posait le commissaire gabelou. Trois questions pour trois cadavres. comment en était-on arrivé là ? la fatalité, l'injustice et la vengeance... cynthia a beau être prisonnière
de son fauteuil roulant et de son corps souffrant, elle n'est peut-être pas si débile qu'il y paraît. sa vie est fichue alors il ne lui reste plus qu'à réussir la mort de l'ordure qui a tout gâché. mais comment ?
3 personnes en parlent

Ce livre fait partie des premiers romans de Thierry Jonquet. C'est l'histoire d'une vengeance bien ruminée, l'intrigue est parfaitement construite. L'auteur nous fait partager le monde d'une adolescente fortement handicapée à travers une histoire cruelle. A la suite d'une opération ratée, Cynthia est devenue prisonnière d'un fauteuil roulant et d'un corps qui ne lui répond plus. Elle vit à l'Institut National de Réadaptation au pavillon C. Elle a été considérée comme débile par les médecins avec un QI de 30. Mais elle cache sa véritable intelligence en faussant les tests et elle va construire sa vengeance pour supprimer qui l'a mis dans cet état de «légume». Il y a aussi Alain un jeune étudiant qui vient pour l'été travailler à l'Institut. Il a de gros problèmes avec les femmes et sa sexualité.Certains passages du livre sont violents et glauques. Tour à tour, l'auteur nous raconte l'histoire à la troisième personne, mais évoque aussi ce qui se passe dans la tête de ses personnages : Cynthia, Alain et « l'ordure ». Dès la quatrième de couverture, on sait qu'il y aura 3 cadavres, mais les réponses aux questions «Qui ? Pourquoi ? Comment ?» ont été pour moi surprenante. J'ai trouvé ce roman policier vraiment réussi.

Aproposdelivres
13/10/14
 

- - - EVITER DE LIRE LA 4ème DE COUV !Cynthia est handicapée, elle a quinze ans et demi et vit en permanence dans un institut. Morier est le médecin du centre, il a obtenu cette place grâce à son beau-père, il y a semble-t-il une affaire trouble dans son passé. Alain est étudiant et va passer les deux mois d'été dans cet institut pour faire les gardes de nuit... Le lecteur suit tour à tour les actes et les pensées de ces trois personnes dont les destins vont, comme toujours chez Jonquet, se croiser de manière tragique.On commence le livre avec une sensation de malaise : la description sans complaisance des handicaps, la dureté des qualificatifs employés par Cynthia ("l'ordure", "la sale conne de mère", "le ****") et par le médecin à l'égard de la jeune fille ("la débile"). La pédophilie alourdit encore l'atmosphère du roman, mais paradoxalement, les crimes l'allègent finalement, en introduisant un certain humour noir.En résumé, du pur Jonquet pour la perfection de l'écriture, le côté dérangeant, et le machiavélisme du scénario... mais pas mon préféré (qui reste 'Ad Vitam Aeternam'). Canel

Canel
19/01/14
 

Si je devais résumer ce Jonquet ? Fastoche : une grosse poignée de Mc Teigue : Vendetta ( le film , pas le triste gland décérébré ) saupoudré d'un zeste de Browning :Freaks et assorti , pour relever le tout , d'une petite pincette d' Hitchcock : Le Crime Etait Presque Parfait ! Jonquet fait ici dans la provoc' , le malsain , le glauque mais s'en sort , une fois de plus , haut la main , avec ce Mémoire en Cage à l'éfficacité redoutable ! Fin mélange d'histoire linéaire et d'introspection , l'auteur alterne une histoire particulierement retorse quant à sa construction avec les monologues intérieurs de ses trois principaux acteurs ! A tout seigneur , tout honneur , faites entrer – non pas l'accusé , pas encore - mais Cynthia ( dit la débile ) , enfin poussez-là plutot puisque du haut de ses 15 ans , cette petite infirme moteur cérébrale ne se déplace qu'en fauteuil électrique , la main constamment plaquée sur le joystick ( same player shoot again ) ce qui lui permet , ainsi , de déambuler dans les couloirs de cet institut spécialisé le corps figé , le regard vide et la bave aux levres . Toute ressemblance avec Stallone relèverait du plus pur hasard , enfin je crois...L'avenir de Cynthia ? A part faire carriere au Musée Grévin , je vois pas vraiment...Ses armes : une détermination de fer – non , pas de blague sur le fauteuil , c'est moche - assortie d'un esprit d'analyse et de synthese largement supérieur à la moyenne ! A noter une facilité déconcertante pour le simulacre .Chances pour que Cynthia soit l'assassin à la matraque dans la cuisine : 33 % .Interessons-nous désormais à ce bon Dr Morier – dit l'ordure . Gendre divorcé du Directeur de l'institut , ce dernier semble vouer une haine farouche envers roulette – dit Cynthia . Son attente , que Cynthia – dit le boulet – ait atteint l'age limite afin de la bouter elle et sa prison d'acier hors de l'établissement ! Pourquoi tant de haine me direz-vous ? Parce que...Ses armes : une lacheté confondante combinée à un dégout notoire et un arrivisme forcené pouvant en faire un nouveau Landru ! Quelqu'un aurait du feu ?Chances pour que Morier soit l'assassin à la clé anglaise dans le jardin : 33 % .Le meilleur pour la fin , la creme de la creme en matiere d'équilibre intérieur : Alain Fornat – dit 0 % de matiere grise - jeune éphèbe de 25 ans embauché l'été pour surveiller et soigner les rares résidents encore présents durant les vacances estivales . En véritable gentleman à l'éducation léchée , Alain est ce que l'on appelle , dans le jargon médical , un salopophile . Il ne peut s'empécher de s'imaginer forniquer avec la moindre fille passant à moins de 5 km de son radar personnel . Penser que ce jeune galant ne puisse nourrir de tels projets à l'égard d'handicapés serait une gravissime erreur ! Ses armes , un puit de connerie abyssal assorti d'un tres leger trouble du comportement – si , un peu quand meme – pourraient en faire un dangereux outsider en matiere de criminalité ! Chances pour que Fornat – dit El Lapinos -soit l'assassin au fer à cheval dans la piscine – calme-toi Loana : 33 % .Paru en 1982 , ce premier roman détonne autant qu'il dérange ! Prendre le parti de mixer lourd handicap , pédophilie et thriller pour débuter , fallait oser ! Pari relevé sans conteste mais pouvant cependant choquer les ames les plus sensibles .Une construction machiavélique sans failles qui monte crescendo jusqu'au final éblouissant ! Une fois les protagonistes et leurs sombres aspirations assimilées , le lecteur n'a plus qu'à se délecter de la toile tissée par l'araignée vengeresse . Sur fonds de manipulation , chacun devient tour à tour victime et bourreau et ce , pour notre plus grand plaisir ! Jonquet , fort de son expérience dans le milieu médical , dénonce ces instituts déshumanisants tout en nous rappelant que le handicap , aussi lourd soit-il , n'excluait pas les sentiments...Mémoire en cage , laissez-vous dompter ! Rrrrrrrr...

TurnThePage
05/11/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition