La metamorphose ; die verwandlung

KAFKA, FRANZ

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 02/11/88
LES NOTES :

à partir de
1,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Bilingue série allemande dirigée par brigitte vergne-cain les ouvrages de la collection bilingue proposent : Des textes de grands auteurs étrangers ; Une traduction fidèle et précise, sans être littérale ; Une introduction critique ; Des notes à caractère culturel et des précisions linguistiques. La métamorphose die verwandlung traduction et notes de brigitte vergne-cain et gérard rudentdans la métamorphose, il y a un personnage central doté d'une certaine dose de pathétique humain, placé au milieu de personnages grotesques, sans coeur, silhouettes pour faire rire ou pour faire peur, ânes se prenant pour des zèbres ou créatures hybrides entre lapins et rats... ce qui fait la beauté des cauchemars personnels de kafka, c'est que le personnage humain qui tient le rôle central
appartient au même univers personnel et fantastique que les personnages inhumains qui l'entourent... mais il cherche à sortir de ce monde, à le transcender... l'absurde personnage central appartient au monde absurde qui l'entoure, mais, pathétiquement et tragiquement, il essaie d'en sortir pour accéder à un monde d'humains - et il meurt de désespoir... vous remarquerez le style de kafka. sa clarté, son ton net et précis, qui forme un contraste si frappant avec le sujet cauchemardesque de son histoire. nulle métaphore poétique ne vient ornementer ce récit tout en noir et blanc. la limpidité de son style souligne la sombre richesse de sa vision. unité et contraste, style et sujet, manière et intrigue sont parfaitement agencés pour former un tout. Vladimir nabokov, littérature.
1 personne en parle

Gregor Samsa, commis voyageur qui fait vivre sa famille entière par son travail, se réveille un matin transformé en insecte géant, sans pour autant avoir perdu sa conscience humaine.Rejeté par sa famille qui l’oblige à se réfugier sous son propre lit et évite tout contact avec lui, il ne trouve de réconfort qu’auprès d’une vieille domestique, seul être humain à lui adresser la parole.Ce roman m’a permis d’aborder l’œuvre de Kafka. Pour une raison que je ne m’explique pas, cet écrivain m’a toujours effrayée, comme si j’avais d’avance la certitude que ses écrits me seraient totalement incompréhensibles. C’est donc sans conviction que j’ai entamé ma lecture et me suis rapidement immergée dans ce récit à la frontière de l’absurde et du fantastique qui génère un intrigant malaise qui m’a fait retenir mon souffle jusqu’à la dernière ligne de cette histoire dérangeante.Verdict : Une découverte aussi intéressante qu’inattendue que j’ai bien l’intention de poursuivre.

isabelleisapure
29/11/15
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg
  • Langage original : ALLEMAND
  • Traducteur : BRIGITTE VERGNE-CAIN