La mort d'ivan ilitch / maitre et serviteur / trois morts

TOLSTOI, LEON

livre la mort d'ivan ilitch / maitre et serviteur / trois morts
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/10/97
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

" il n'est plus possible de continuer à vivre comme j'ai vécu jusqu'à présent, et comme nous vivons tous. Voilâ ce que m'ont révélé la mort d'ivan ilitch et le journal qu'il a laissé. je veux donc décrire ma conception de la vie et de la mort avant cet événement, et je transcrirai son journal tel qu'il m'est parvenu ". Ces lignes de tolstoï définissent le propos qui lui a dicté ces trois nouvelles. la maladie d'un magistrat,
la mort et la rédemption d'un négociant pris dans une tempête de neige, trois morts, incarnent dans des personnages et des événements simples et poignants la même interrogation : " et la mort ? Où est-elle ? ". Il chercha son ancienne peur et ne la trouva plus. " où était-elle ? quelle mort ? ". et la découverte finale, qui permet de répondre : " il n'y avait pas de peur, parce qu'il n'y avait pas de mort ".
2 personnes en parlent

Ce récit raconte les derniers instants de la vie Ivan Ilitch. Après une introduction de ses amis à sa veillée funèbre, Tolstoï nous décrit ce qui a été sa vie, puis son agonie. Sa carrière de magistrat a été sans faille, son mariage sans amour. Ses quelques compagnons de cartes ne pleurent qu'une partie ratée, alors que sa veuve ne pense qu'à l'argent qu'elle va pouvoir tirer de son héritage. Toutes les petites mesquineries de ses proches font ainsi place à son lent calvaire vers la mort. Personne ne le comprend, ne le plaint, lui qui souhaiterait tant être un martyre puisqu'il le souffre. Jusqu'à ses dernière heures, où la délivrance suit la mort. En effet, la mort survient avec la maladie, et s'en va avec la lumière vers laquelle le défunt se dirige, ce qui en est une vision assez inhabituelle.Un petit extrait :Soudain, il la vit surgir à travers les écrans, il la vit. Elle avait surgi, il espérait encore qu'elle se cacherait, mais malgré lui il prêta attention à son flanc ; la douleur y était toujours, lancinante, et il ne pouvait plus l'oublier, et elle manifestement le regardait, derrière les fleurs. A quoi bon tout ça ?"C'est bien ça, c'est ici, près de ce rideau, que j'ai perdu la vie, comme à l'assaut. Cela se peut-il ? Comme c'est affreux et bête ! C'est impossible ! Impossible, mais vrai."Il allait dans son bureau, se couchait et se retrouvait seul à seul avec elle. En tête à tête avec elle, et il n'y avait rien à faire avec elle, sinon la regarder et laisser son corps se glacer.Tolstoï signe ici avec génie, en quelques pages seulement, tout une époque qui pourrait ressembler à s'y méprendre à celle d'aujourd'hui tant sa critique en est parfaitement juste, logique et impressionnante.Un si petit livre qui peut apporter beaucoup... à lire absolument !

Emmab666
29/01/16
 

C'est un ouvrage regroupant trois nouvelles de Léon Tosltoï, toutes tournant autour de sujet proche. Trois morts de Leon Tolstoï (Nouvelle)24 pages, 1859Brève nouvelle d' une vingtaine de page dont le thème principal annoncé par son titre tourne autour de la mort. On y croise peu de temps avant leur mort trois personnages malades, agonisant ou juste présent au mauvais endroit au mauvais moment. Une réflexion sur la fragilité de la vie. La mort d' Ivan Illitch de Léon Tolstoï 1886C'est une très courte nouvelle dont le sujet principal tourne autour de la maladie, de la déchéance physique et de la mort. Ivan Illitch souffre à chaque jour à chaque heure de la nuit, on est touché par ce qu' il endure et pourtant c'est un personnage que j'ai trouvé plutôt antipathique. J'ai eu quelques difficultés à être prise par cette histoire. Dans Trois morts que l' on retrouve dans le même recueil bien que plus simple, la réflexion autour de la fragilité de la vie m' a semblé mieux menée. Maître et serviteur de Léon Tolstoï 1895Jusqu' à présent c'est l' une des nouvelles de Léon Tolstoï que je préfère. On y retrouve les grands thèmes présent dans les deux nouvelles précédentes (Trois morts et La mort d' Ivan Illitch) mais l' histoire et le contexte sont plus travaillé et ont une plus grande importance. Quand à la tempête de neige, redoutable, sa description est très belle et particulièrement réussi.

Lacazavent
14/04/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition