La muse du departement ; un prince de la boheme

BALZAC, HONORE DE

livre la muse du departement ; un prince de la boheme
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/06/07
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

la muse du département, et même pas de sa préfecture (l'action se déroule à sancerre). belle et difficile à marier, dinah piédefer se laisse épouser par un avorton sans grande vraisemblance conjugale mais avare génial à la grandet, polydore de la baudraye. dinah, qui s'ennuie, écrit. des vers, de la prose (idiote). elle tient même un salon où l'on vient "se faire présenter à mme de la baudraye, comme on se faisait présenter en suisse à mme de staël". arrive un journaliste parisien, lousteau,
qui n'a aucune peine à faire sa conquête. tambour battant, dinah décide d'aller vivre à paris le grand amour romantique. hélas, lousteau n'est qu'une petite fripouille littéraire (l'espèce n'en est pas éteinte), apathique, jouisseur, nul, balzac réglant ici ses comptes avec quelques membres de l'intelligentsia parisienne. il ne reste à dinah qu'à récupérer son polydore, lequel est entre-temps devenu milliardaire et pair de france. les amants ne valent pas mieux que les maris.
1 personne en parle

C'est l'histoire de la belle Dinah et du superficiel Lousteau. Elle, désargentée et sans naissance, accepte avec reconnaissance à la sortie du couvent (où elle a été éduquée) d'épouser un nain beaucoup plus âgé qu'elle, pensant devenir rapidement le maître en son foyer. Las, son époux est avare au dernier degré et plein de calculs (d'autre part il est increvable). Lousteau, lui, est un journaliste parisien sur le retour totalement creux. Dinah passe douze ans à être "sage", elle se constitue une petite cour énamourée en province, se pique d'intellectualité. Par jeu Lousteau, en visite, la séduit. Elle tombe éperdument amoureuse, le suit à Paris, lui donne deux enfants. Il se laisse faire, sans jamais lui rendre vraiment ses sentiments, mais sincèrement touché par la grandeur de son amour. Seulement le manque d'argent, les habitudes, la mauvaise nature font leur oeuvre, et Dinah repart à Sancerre. Non sans concéder toujours une certaine tendresse à Lousteau…"La muse du département" est un roman féroce où tout le monde en prend pour son grade (sauf Stendhal, loué). Balzac y malmène les critiques littéraires et les Bovary, pour le plus grand plaisir du lecteur, comme toujours en admiration devant cette plume incisive. Sylvie Sagnes

SagnesSy
30/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.19 kg

Dans la même catégorie