La nausee

SARTRE, JEAN-PAUL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 07/03/72
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

« Donc j'étais tout à l'heure au Jardin public. La racine du marronnier s'enfonçait dans la terre, juste au-dessous de mon banc. Je ne me rappelais plus que c'était une racine. Les mots s'étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses, leurs modes d'emploi, les faibles repères que les hommes ont
tracés à leur surface. J'étais assis, un peu voûté, la tête basse, seul en face de cette masse noire et noueuse entièrement brute et qui me faisait peur. Et puis j'ai eu cette illumination. Ça m'a coupé le souffle. Jamais, avant ces derniers jours, je n'avais pressenti ce que voulait dire "exister" ».
2 personnes en parlent

Peut-on faire la critique d'un "classique"? Non mais c'est vrai: tout a déjà été dit, l'oeuvre est étudiée à la fac, au lycée, on la cite comme référence... C'est déjà intouchable, inattaquable, une icône quoi!Ben je vais me gêner, tiens!Déjà, le contexte. Je venais de finir Une Ordure, de Welsh. Ca faisait plusieurs mois que j'étais dans la littérature provoc, prolo, engagée, populaire. Autrement dit: j'étais à fond dans le keupon littéraire (punk en verlan, hein?), et d'un coup, ptite touche de nostalgie, j'avais besoin d'un retour aux sources, de me remettre un peu à la musique classique, celle qui a, justement, été éprouvée par le temps, les critiques, tout ça...J'ai, évidemment, été inspiré par le titre, qui reste dans la tonalité des prédécesseurs. J'avais aussi un bon souvenir de Sartre, grâce à une pièce de théâtre qui m'a marqué: Le Diable et le bon Dieu. J'avais aussi lu un extrait de son autobiographie: Les Mots. Ca m'avait pas suffisamment motivé pour poursuivre l'aventure, mais ça ne m'avait pas non plus laissé un souvenir désagréable. Alors là, entreHuis clos et La Nausée, j'ai choisi La Nausée, peut-être à cause d'une claustrophobie embryonaire, qui sait?Et c'est ainsi que je m'y suis lancé à corps perdu...Seulement, après une quarantaine de pages, j'ai éprouvé le besoin de consulter Wikipédia. J'arrivais pas à comprendre où il voulait en venir avec sa fausse histoire. Alors j'ai cherché du côté de l'existentialisme, et puis également ce qu'ils disaient du bouquin en lui-même. Ca m'a pas franchement rassuré. J'avais acheté un bouquin de philo sans trop m'en rendre compte. Bon, je suis pas complètement con non plus, je me doutais bien que ce serait empreint de philo quand même! Mais je m'attendais à une histoire intéressante... http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
09/09/11
 

L'un des romans les plus populaires de Sartre. L'histoire d'un homme solitaire. Ce mois de janvier 1932 lorsqu'il commence son journal, il est à Bouville à la recherche d'archives sur le marquis de Rollebon. Peut être parce qu'il est seul, il perçoit les choses de manière différente. Je garde une très bonne impression de ce roman lu il y a longtemps. Il nous démontre à quel point Sartre est un auteur de talent : essai, roman, philosophie...

Lilyptitbout
12/02/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition