La nostalgie de l'ange

SEBOLD, ALICE

livre la nostalgie de l'ange
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 02/03/05
LES NOTES :

à partir de
7,20 €

SYNOPSIS :

«Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. [...] C'est un voisin qui m'a tuée. Ma mère aimait ses parterres de fleurs et, un jour, mon père et lui avaient parlé engrais.» Le viol et le meurtre de la petite Susie sont sans doute les souvenirs les plus effroyables qu'elle ait emmenés au paradis. Mais la vie se poursuit en bas pour les êtres que Susie a quittés, et elle
a maintenant le pouvoir de tout regarder et de tout savoir. Elle assiste à l'enquête, aux dramatiques frissons qui secouent sa famille. Elle voit son meurtrier, ses amis du collège, elle voit son petit frère grandir, sa petite soeur la dépasser. Elle observe, au bord du ciel, pendant des années, la blessure des siens, d'abord béante, puis sa lente cicatrisation... Habité d'une invincible nostalgie, l'ange pourra enfin quitter ce monde dans la paix.
17 personnes en parlent

Il y a des livres qu'on va lire, qu'on va aimer, mais qui au bout de quelques temps, on va oublier. Et puis il y a quelque livres qui malgré les années, resterons dans notre esprit. Et bien je pense que pour moi, ce livre fera partie de la deuxième catégorie. Le thème de ce livre est affreux : le viol et le meurtre d'une adolescente de 14 ans. Cependant, malgré certains passages d'une grande tristesse, c'est un livre qui parle de la famille et surtout, de l'amour qui unit les membres d'une même famille. Il parle de la vie d'une adolescente ordinaire grâce aux nombreux flash-back que nous révèle Susie sur sa vie d'avant. Ce livre est écrit selon le regard de Susie, qui depuis son paradis, observe sa famille est ses proches.Elle regarde son père qui tombe dans le désespoir et qui essaye par tous les moyens, de faire comprendre aux policiers qui est l'assassin de sa fille, leur voisin.Elle regarde sa mère qui peu à peu, s'éloigne et quitte sa famille.Elle regarde sa grand-mère maternelle qui dans ses souvenirs est une grand mère un peu loufoque qui a tendance à être trop portée sur la bouteille, mais qui se révèle être une personne sur qui l'on peut compter pour essayer de faire revivre cette famille.Elle regarde son petit frère qui n'avait que 4 ans lorsqu'elle est morte et qui ne comprenait pas ce qui se passait autour de lui.Elle regarde son premier et unique amour et le regrette énormément.Elle regarde une ancienne camarade de classe, avec qui elle est unie et qui a un don de sentir les morts.Et surtout, elle regarde sa soeur de 13 ans, Lindsey, et à travers elle, elle va vivre son adolescence et sa vie de femme. C'est un livre formidable sur la compréhension des liens unissant une famille. Mais aussi, un livre sur une adolescente qui aurait aimé pouvoir faire tout ce que sa soeur vie et qui parfois, envie la place de sa soeur, ce qui est tout à fait normal et ce qui prouve que malgré tout, elle reste une adolescente normale.C'est aussi sur l'histoire de Lindsey, la fille vivante qui vit dans l'ombre de sa soeur et qui vit très mal cette séparation. L'écriture est vraiment très fluide, et malgré des moments difficiles, ce livre n'est pas un mélodrame. L'auteur a vraiment su trouver les bons mots pour exprimer ce que ressent chacune des personnes de l'entourage de Susie.

nodreytiti
06/06/10
 

Susie est terriblement attachante. On vit avec elle dans son appartement et son kiosque et on voudrait nous aussi la voir revenir parmis les siens. Sa famille se déchire, ses amis se rapprochent, ses voisins se questionnent et personne ne l’oublie. Magnifique.J’ai dû avoir l’air bête plus d’une fois dans le train, en train de lire un passage émotion comme lors de l’anniversaire de la mort de Susie, dans le champ de maïs.Ce qui m’a fait bizarre avec ce livre, c’est que d’un côté on sent que les années passent, que les gens vieillissent, on sent un peu la longueur de l’histoire qui pourrait s’avérer pénible au bout d’un moment et finalement on ne se lasse pas.Il y a réellement un rapprochement au niveau de la lecture et de l’histoire. Quand on commence à s’ennuyer, les proches de Susie entre en même temps dans une phase de latence et c’est là que la lecture se relance, qu’un indice est trouvé. On vit vraiment avec les personnages.Même si je me suis mise à lire ce livre parce que j’avais entendu parler du film, je ne le regrette pas. J’ai passé un réel bon moment rempli d’émotions.

Slay
01/07/10
 

Un livre qu'on lit d'une traite tant le sujet aussi bien que la façon dont il est abordé sont passionnants. Vous l'avez compris, Susie Salmon, une jeune adolescente, vient d'être assassinée et la police recherche son meurtrier, tandis que sa famille tente tant bien que mal de supporter la douleur de cette perte. Ce qui est vraiment original dans ce roman, c'est que Susie elle-même raconte son histoire. Elle est morte, au ciel, dans un espace entre le paradis et l'enfer, encore attachée à la terre qu'elle voit d'en haut. Elle peut suivre les faits et gestes de ses proches, mais ne peut pas communiquer avec eux, bien qu'elle essaye à tout prix de leur envoyer des messages d'amour et de réconfort. Elle raconte donc son meurtre, parle de celui qui lui a enlevé la vie et qu'on n'a jamais démasqué, de ceux qu'elle aime.Un livre poignant, qui nous parle de la mort, et de l'amour qu'on porte toujours aux disparus. Le fait de penser à eux, de chérir leur souvenir peut-il les maintenir encore dans un au-delà dans lequel ils sont encore présents pour nous ? Liliba

liliba
29/06/10
 

Si l'histoire de Susie n'était pas aussi triste, on pourrait presque croire à un rêve.Malheureusement, Susie est morte, elle est une ame au ciel maintenant, mais ne peut se résoudre à partir au paradis.Avant, elle veut rester encore un peu pour regarder en bas, sa famille, ses amis, son assassin.Malgré que l'on sait dès le début qui l'a tuée, on reste en haleine tout le long du livre, à se demander si oui ou non, son tueur sera démasqué.On suit également le deuil des personnes qui ont connues Susie de son vivant, on souffre et on sourit en même temps qu'eux, à l'évocation de certains souvenirs, ou dans les étapes de leur vie, qui continue coûte que coûte.Malgré ces abords qui pourraient paraître macabres, un peu morbides, je trouve au contraire que ce livre est une ode à la vie, il pointe le doigt sur ses petits bonheurs, ces petits riens qui sont pourtant si importants.C'est un livre qui se savoure, se déguste presque, à son rythme, et on le ferme avec, peut-être, une autre vision des petites choses qui nous entourent. http://archessia.skyrock.com/

Archessia
25/04/10
 

Trop de mal à finir cette histoire, entre inspiration fantastique et traque policière réflexion sur la mort et la nostalgie des êtres chers, sans que je parvienne à m'identifier au personnage. Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.Jules Renard

lucky44
21/03/10
 

En commençant ce livre, je ne savait pas trop à quoi j'allais avoir affaire (un policier, un mélo, ...). Et bien, très belle surprise, ce livre n'est rien de tout cela.Susie, qui vient d'être violée puis assassinée, nous raconte ce qu'elle voit du paradis : le choc de sa dispartion qui va ravager sa famille, la vie de son meurtrier, l'enquête de la police.Le récit s'échelonne sur plusieurs années et nous permet de voir comment la vie reprend peu à peu ses droits, malgré l'incompréhension, la colère, le déni.Et cet ange va doucement comprendre qu'elle ne peut en rien intervenir sur cette vie qui n'est plus la sienne, qu'elle peut continuer à être présente mais qu'elle doit les laisser grandir, qu'elle doit se détacher d'eux.Cette nostalgie très douce est décrite de manière pudique, la grande tristesse qui est toujours présente laisse place à de grands moments d'émotion et même à de beaux moments d'humour.Ce livre est un hymne à la vie, l'écriture est superbe et respectueuse. On est captivé par ce récit qui ne peut que nous parler tant il touche à des sujets universels (la vie, la mort, la souffrance, le deuil, la capacité à vivre malgré la perte subie et celle, différente pour tous, d'affronter une telle épreuve).Un très grand moment de lecture !!!

Argantel
14/12/09
 

Une jeune fille, Susie Salmon, assassinée le 6 décembre 1973 à l'âge de 14 ans... pourtant, c'est un peu elle qui nous raconte son histoire.Poignant... même un peu trop. Je ne suis jamais arrivée à la fin.

MissLili
25/01/09
 

Par nelson43 le 22/09/2013 Susie Salmon a été violée puis assassinée à l'âge de 14 ans ; elle est au paradis et , du ciel , elle observe la terre et plus particulièrement ses proches. Elle assiste au calvaire de ses parents qui n'arrivent pas à se parler , à l'enquête qui n'aboutit pas malgré les efforts des policiers , à l'entêtement de son père qui soupçonne le voisin mais n'arrive pas à rassembler des preuves , aux premiers émois amoureux de sa jeune sœur et à la vie de son amoureux. J'ai trouvé ce livre bien long , j'ai mis plusieurs jours à le parcourir et je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages

nelson43
22/09/13
 

Roman bouleversant présentant l'assassinat d'une jeune fille et de son destin du paradis où elle suit le combat de ses parents pour retrouver son meurtrier. Original et assez captivant.

J'avais énormément entendu parler de ce roman, sur les blogs littéraires, dans la presse, etc. et ce depuis des années. J'avais donc très envie de le lire, mais l'occasion ne s'étant pas présentée j'ai mis de côté cette lecture potentielle. Cependant il y a quelques temps j'ai entendu parler du nouveau film de Peter Jackson, j'ai vu la bande annonce et j'ai reconnu l'histoire de la Nostalgie de l'ange. Comme le film me tentait beaucoup, je me suis procuré le roman (à ma médiathèque anglaise) et me suis plongée dans la lecture avant d'aller voir le film.J'ai commencé ma lecture avec le moral à zéro et je dois dire que le roman ne m'a pas aidé à me sentir mieux. Dès le début on entre dans l'action : le viol et le meurtre et c'est dur, très dur même. Cependant j'ai beaucoup accroché à ce début, surtout que je trouvais l'idée de départ très originale (raconter son histoire du paradis) et je me suis dis que si tout le roman était dans la même verve j'allais vraiment aimé.Malheureusement j'ai vite déchanté. J'ai eu beaucoup de mal à dissocier les personnages au début. Je trouvais qu'ils se ressemblaient tous énormément et je n'arrivais pas à les distinguer les uns des autres. De plus, l'histoire m'a très vite ennuyé. Je m'explique....D'une part les personnages : comme je l'ai dis, au début je n'arrivais pas à voir qui était qui (problème n'est-ce pas quand on lit un roman !) et pourtant ils ne sont pas très nombreux dans le roman. Mais il y avait cette espèce d'uniformité dans la description de ces personnages qui m'a gêné. Par ailleurs, je ne me suis pas attachée du tout à aux personnages, sauf la grand-mère qui m'a vraiment paru apporter un touche de fraicheur dans l'ensemble des portraits de personnages, qui sont pour le moins ternes. Le père me fut indifférent, la soeur m'a agacé, le frère ne sert pas à grand chose et enfin j'ai trouvé la mère plus que détestable. Alors c'est vrai, quand on n'aime pas les personnages d'un livre, il y a peu de chance d'aimer le dit livre...Mais j'ai continué ma lecture en me disant (oui j'essaye toujours de me trouver des raisons pour finir un livre qui au final ne m'emballe pas plus que ça) que l'histoire pourrait compenser le fait que je trouvais les personnages sans personnalité, ternes, et inintéressants (oh la la je suis dure quand même). Mais non, l'histoire n'a pas relevé le niveau, au contraire, elle m'a limite ennuyé. Tout d'abord je m'attendais à plus de rythme. Je sais bien que la narratrice raconte l'histoire de sa famille qui essaye de se remettre de sa mort, mais j'attendais aussi un peu d'action en ce qui concerne l'enquête policière, et rien...Près de 400 pages de texte pour rien au final. Oui j'ai été déçue, j'ai trouvé le roman beaucoup trop contemplatif. De plus, la fin ne m'a pas plu, j'attendais quelque chose de spectaculaire ou tout du moins quelque chose qui viendrait clôturer le roman en beauté et je ne l'ai pas eu. Bien sûr, il y a quand même une scène qui sort de l'ordinaire pour la fin, mais elle ne m'a pas ému....Très honnêtement, je n'ai pas vu de l'intérêt d'écrire un livre sur un meurtre si c'est pour reléguer l'histoire criminelle au second plan. Si le but de ce roman était uniquement de faire voir une famille en deuil, alors c'est réussi, mais il y avait une histoire derrière, une enquête dont l'auteur a sous-estimé le potentiel. D'ailleurs ça se voit très bien quand on observe les passages dédiés à l'assassin, ils sont courts, confus, inachevés, bref ils manquent de développement et c'est bien dommage. Enfin, concernant l'histoire, je dois avouer que par moments, j'ai été perdu, je n'ai pas tout compris, et j'ai du m'y reprendre à deux fois sur certains passages pour comprendre le sens. Et ça n'aide pas du tout à faire apprécier un livre ce genre de chose...Autre (et dernier) point épineux de ce roman : le style. Je le dis tout de suite, je n'ai pas aimé. J'ai trouvé l'écriture froide, trop impersonnelle et mécanique. Malheureusement je n'ai rien ressenti à la lecture, ni envers les personnages ni envers l'histoire et je pense que c'est dû en grande parti à la plume de l'auteur. Tout ça pour dire que j'ai été déçue. Ce livre se lit vite, très vite, et la trame de départ était très originale, malheureusement je n'ai pas aimé. Cependant j'irai quand même voir le film par curiosité.

Evy26
05/12/12
 

J'ai été vraiment bouleversée par cette lecture, une jeune fille sans histoire se voit frapper par un funeste destin : un viol puis le meurtre. C'est un roman assez psychologique, on assiste à la reaction d'une famille face à un tel crime.Une question assez importante est posée implicitement comment une jeune soeur vit, se construit dans l'ombre de sa soeur décédée ? Sincèrement je n'en sais rien et j'espère ne jamais le savoir.Ce n'est pas un livre divertissant, mais pour moi c'est un très bon livre que je pense relire plus tard et que je pense ne pas oublié de si tôt car l'histoire m'a vraiment touchée.

clem73
20/09/12
 

Ma lecture de ce roman me laisse à bout de force, exténuée. Alice Sebold, avec une écriture magnifique nous entraîne en Pennsylvanie, à la rencontre de Susie Salmon.J'avais très peur de lire ce livre, car je savais qu'il m'emmènerait au-delà de mes peurs, dans un endroit que je ne voulais surtout pas voir. J'avais aussi honte, avant d'ouvrir ce roman, car j'allais épier la douleur d'une famille, d'amis. Mais il n'en fut rien. Dès l'ouverture du livre, Susie m'a prise par la main et m'a invité à la suivre. Elle voulait que je fasse la connaissance de ceux qu'elle aimait. Les mots qui défilaient sous mes yeux m'ont littéralement dépouillés de tout ce qui m'entourait ; je me suis retrouvée là, avec Susie et, j'ai écouté son coeur d'adolescente me parler. Susie est une de ces jeunes filles que tout le monde aime, même si en secret beaucoup la jalouse un peu, de part sa beauté, son intelligence et sa gentillesse.Tout le livre m'a bouleversé, mes larmes ont coulées plus d'une fois, mais Susie était là, me serrant la main et me conviant à continuer. La scène de son assassinat fut plus que douloureuse et éprouvante. Pendant ces quelques pages, j'ai vécu l'horreur, j'ai ressentie physiquement la peur et la douleur de Susie. Alice Sebold n'a pas fait de ce livre une galerie de l'horreur à montrer aux voyeurs avident de douleur, de sang et de larmes, comme je le redoutais et comme sûrement vous le redoutez. Non, Alice Sebold nous raconte brillament et intelligemment l'horreur de ce monde mais aussi ces petits moments de bonheurs qui donnent à la vie son caractère sacré : l'amour, l'amitié, le sourire de ses frères et soeurs, la construction de bateaux miniatures en bouteilles avec son père, ou bien la photo d'une mère prise à l'insu de celle-ci, magnifique.Alice Sebold met beaucoup de justesse dans son recit et ne montre pas l'horreur pour l'horreur. Elle nous montre la reconstruction d'une famille et d'amis après un évènement tragique. Elle nous montre l'amour et le courage avec sensibilité et poésie. Je ne regrette aucunement la lecture de cet ouvrage intense, cruel certes mais magnifique. Laissez Susie vous prendre par la main, suivez la et écoutez la. N'ayez pas peur. Lisez.

malorie
24/07/12
 

La Nostalgie de l'ange est l'histoire d'une adolescente de 14 ans, Susie, qui, après avoir été violée et tuée, observe depuis le ciel sa famille. Eux,sur terre, tentent de continuer à vivre. Susie, elle, essaie d'accepter sa propre mort. Comment dire les choses simplement? Et bien, je n'ai pas du tout aimé ce roman dans son ensemble.Le style d'abord m'a beaucoup dérangé; les paragraphes s'enchaînent parfois sans queue ni tête et sont par moments si peu clairs qu'il m'a fallu les relire plusieurs fois. Certains sont même restés totalement obscurs pour moi.L'histoire ensuite m'a plus convaincu en ce qui concerne les réactions suite à la mort de Susie. Le père accepte d'abord la mort de Susie, essaie de rassurer son épouse et ses deux autres enfants, puis il envisage et essaie de se venger et finalement capitule et continue à vivre. La mère, quant à elle, finit par s'enfuir pour essayer d'oublier. Le frère et la soeur auront chacun des comportements différents et c'est ce qui m'a le plus plu dans ce livre. Chacun réagit à sa façon et finira ou pas par "accepter" le deuil. Ceux qui ont déjà vécu un décès se retrouveront ici dans les attitudes si différentes vis-à-vis de la mort.Par ailleurs, certains épisodes sont restés pour moi mal exploités ou incompréhensibles: l'enquête n'est suivie qu'au tout début de la disparition et ensuite plus rien; Ruth vit apparemment une bizarre expérience avec l'esprit de Susie; Harvey le présumé assassin disparaît puis réapparaît... Je n'ai pas accroché.Même la narration, assurée par Susie depuis son paradis, semble changer au fil des pages. Au début, c'était clair, Susie nous parlait de ses parents et de ce qu'elle "vivait" au paradis avec Franny, son guide et Holly, son amie là-haut. Ensuite, j'avais l'impression que ce n'était plus Susie qui racontait mais l'auteur; il n'y avait plus cette implication qu'avait évidemment Susie quand elle racontait les souffrances de sa famille.Bref, une grosse déception pour moi malgré toutes les bonnes critiques qui entourent ce roman.

BenoitD
13/06/12
 

Difficile de commenter ce roman tant il est dérangeant et fascinant à la fois ! Il fait partie de ces romans bouleversants dont on ne sort pas indemne : qui pourrait aimer ce roman, aimer l'histoire de Susie, 14 ans, violée, assassinée, dont on ne retrouvera jamais le corps ?!... Commence alors un long travail de deuil, que chacun des membres de la famille de Susie vivra à sa façon. L'incompréhension, le déni, puis la douleur, la colère, la fuite même... Il y a tant d'émotions à surmonter pour renaître à la vie, pour réapprendre à vivre sans Susie ! J'aurais pu, à de nombreuses reprises (comme à la lecture de ces passages trop violents ou trop ésotériques à mon goût) choisir d'abandonner mais j'ai finalement dépassé l'horreur et la douleur pour aller jusqu'au bout de ma lecture. J'en ai parfois éprouvé une extrême lassitude mais je ne veux retenir que la beauté de cette intrigue qui s'illumine au fil des pages et ne conserver que le magnifique et apaisant message d'espoir que nous envoie l'auteure. Car oui, La Nostalgie de l'Ange est bien un roman d’amour. Déchirant, émouvant, surprenant, c'est un livre plein de grâce, d’une subtilité envoûtante. Un roman fantastique insolite et poignant. Une des plus étranges expériences de lecture que j'ai faites jusqu'ici...

ingridfasquelle
10/05/12
 

Ce roman aurait pu me plaire par la narration du personnage mort dès le début mais beaucoup trop de détails m'ont gênés : des passages trop longs, d'autres trop vite expédiés ainsi qu'une enquête et un meurtrier trop peu exploités...

RizDeuxZzZ
04/05/12
 

- “Susie est au Ciel et pourtant son aventure ne fait que commencer…” Cette dernière phrase de la 4ème de couverture sonnait très fantastique mais bizarrement, je n’ai pas entamer la lecture de ce livre avec ce genre en tête. Peut-être parce que ces premières lignes n’avait rien de fantastique…- Ces premières ligne, ce premier chapitre en particulier, était violent. J’ai lu ce chapitre d’une traite, en retenant presque mon souffle, le cœur battant en découvrant l’horreur infligé à la petite Susie. Rien ne nous est épargné de la violence de sa mort aux sentiments qu’elle éprouve… Ce premier chapitre est poignant, limite insoutenable.- On découvre la vie de Susie au paradis. C’est elle qui nous raconte son paradis. On vit à travers elle ses premiers pas dans l’Entre-deux, son observation du monde d’en bas. Elle nous fait partager ses émotions de voir ses proches endeuiller. J’ai été touchée par les réflexions de la jeune fille.- La particularité du roman, c’est de connaitre dès le début l’identité de l’assassin. Cela donne une toute autre dimension à l’histoire. On a envie de crier aux personnages “mais ne lui sourit pas, ne lui parle pas, c’est lui qui a tuer Susie”. L’un des fils conducteurs du récit est l’enquête policière qui piétine terriblement. C’est horriblement frustrant, et c’est ce qui donne ce côté très réaliste au récit. Comme dis précédemment, malgré le fait que l’on soit du côté de Susie lors de cette lecture, je n’ai jamais eu l’impression que ce bouquin touchait au fantastique. Le deuil de la famille Salmon est bien réel, le façon de réagir de chacun est différente mais normal.- Nous rencontrons une bonne dizaine de personnages dans ce bouquin: des personnages attachants, la famille Salmon en tête et les gens autour, l’inspecteur, les amis du lycée, les voisins, etc… Chaque personnage est décrit selon le ressenti de Susie, cela pourrait paraitre totalement inutile, mais chaque personne rencontrée est une anecdote que nous raconte la jeune fille. C’est ce qui permets de se sentir un peu plus proche du personnage, je trouve. Elle nous fait ressentir toute la nostalgie qu’elle éprouve, le manque des gens qu’elle aime.- Je m’attarderais sur 2 personnages qui m’ont extrêmement touchée dans ce livre. Le père de Susie en tout premier, qui s’accroche avec frénésie à la résolution de l’enquête. Lindsey est un personnage qui m’a aussi beaucoup touché, mais surtout parce que Susie vit au travers de sa sœur, les choses qu’elle ne connaitra jamais. Susie porte un regard attendrissant, remplit d’amour sur les gens qu’elle aime. Mais il y a parfois cette neutralité dans certains passages qui tiennent du divin ou d’une énorme sagesse: et oui comment peut-elle parler de son tueur sans avoir une pointe de colère ou de haine dans ses propos?- Tout le côté fantastique du roman (décrit comme fantastique?!?) apparait dans les derniers chapitres. Et cela m’a dérouté car malgré le fait de suivre Susie au Paradis, le livre s’inscrivait dans quelque chose d’ancré dans la réalité. Je dois avouer que, bien au delà du fantastique de la fin de bouquin, j’ai été un peu déçu par la fin. Par la résolution de l’enquête, par le destin du tueur… Tout s’enchaine extrêmement vite dans les dernières pages, alors que tout au long du bouquin, le rythme était plutôt lent.- Je terminerais en parlant d’Alice Sebold, une auteure que je ne connaissais pas… Son écriture n’a rien d’extraordinaire, mais elle sait décrire des situations délicate, y placer des mots simples mais percutants.

Nanieblue
01/03/12
 

Le sujet du livre, la disparition et le meurtre d'une petite fille, est évidemment très émouvant. Mais l'auteur a choisi de faire raconter cet évènement par la victime elle-même, depuis le paradis.Ce biais est en effet original et donne toute sa dimension au livre. Ce point de vue permet ainsi d'avoir plus de détachement par rapport à cet acte barbare et d'éviter le mélodramatique.Toutefois le récit est très pudique et moins profond. La jeune fille nous donne aussi une version un peu idyllique du paradis.J'ai aussi trouvé intéressant de suivre la manière de réagir des différents membres de la famille et amis.Dans ce cas, il est difficile d'affronter la réalité et chacun assume le drame comme il peut.Le père, inconsolable, s'investit dans l'enquête. Il veut trouver le coupable.La mère fuit dans une relation adultère. Il lui faut trouver une issue vers le bonheur.La soeur est sûrement le personnage le plus adulte de l'histoire puisqu'elle à la fois le besoin de trouver la vérité, de venger sa soeur qui lui manque énormément mais aussi celui de vivre sa vie.Le petit frère, que tout le monde veut protéger, même Susie depuis le paradis, se réfugie auprès de son père.Quant à la grand-mère, c'est l'occasion pour elle de reprendre pied dans le concret, d'abandonner sa frivolité au profit de cette famille en détresse.Puis, il y a les réactions des amis, des voisins et surtout celui de Ruth, une jeune fille un peu médium qui ressent les choses différemment.Le style littéraire est classique et sobre. Je n'ai pas été insensible à l'histoire mais j'aurais aimé une version plus intense.

jostein
15/11/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition