La nuit tombe ; tirez sur le pianiste ; cauchemar

GOODIS, DAVID

livre la nuit tombe ; tirez sur le pianiste ; cauchemar
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/10/88
LES NOTES :

à partir de
21,34 €
1 personne en parle

Il m’arrive parfois de me retourner sur les lectures passées, présentes et à venir et je me dis qu’heureusement ma vie promet d’être longue! Car c’est en prenant du recul qu’on se rend souvent compte que le temps passe à une vitesse folle et que les immanquables, les incontournables et les essentiels sont très subjectifs et très très nombreux. Qui n’a point rêvé d’avoir un panel de films vus, de livres lus et de musiques entendues suffisants pour en savoir un bon petit bout ? Oui, mais là encore tout est sub-jec-tif. C’est pourquoi, j’ai eu envie de lire ce vieux bouquin sorti de la réserve de la médiathèque (estampillé 1984!) et compléter (et le chemin est encore long!) ma culture Gé en policier. Pas du policier qui reflète notre société actuelle et nos attentes. Plutôt celle du début su 20ème, dans l’Amérique profonde qui me semblait loin de moi, de toi, de nous. Et en tournant les pages, à force de comprendre, lire et mieux appréhender les situations de ce court roman, il en a été tout autrement. La littérature est anachronique. Elle a ce don de vous faire vous sentir citoyen américain, coréen ou andalou. Ici et ailleurs à la fois, maintenant et hier en même temps. Cette manipulation ne peut se faire que grâce au talent d’un auteur qui met à l’œuvre ses astuces et ses talents au service du lectorat d’hier et d’aujourd’hui et s’il s’y prend avec ferveur et passion, ça donne souvent de bonnes petites pépites. David Goodis est un des pionniers du roman noir des années 40, un auteur qui a connu le succès grâce aux traductions et à l’apparition du livre de poche. Un homme de son temps qui aimait écrire sur son époque et les vices de l’humain. Adaptés au cinéma, certains de ses romans lui ont permis de se faire un nom dans le milieu. La nuit tombe n’est ni plus ni moins l’histoire d’un gars ordinaire qui perd la mémoire et n’a aucun souvenir des jours qui ont passé et qui l’ont fourré dans un sale pétrin. Avec quelques milliers de dollars en poche, fruit d’un hold-up dans lequel il a été pris en otage, il tente d’échapper aux gangsters à ses trousses et aux minces indices qui lui reviennent en mémoire. Un roman noir qui joue avec les nerfs des lecteurs. Bercé par un style minutieusement calculé qui oscille entre poésie et implacabilité, vous serez surement charmé par la prose de Goodis qui décrit avec réalisme et authenticité l’Amérique qui bouge, qui fume, qui jongle entre faux semblants et honnêteté. Et même si vous n’avez jamais été à New York, vous sentirez le frisson qui peut parcourir votre échine à la vue de la grosse pomme. Inutile de vous dire que bien des thèmes qui restent actuels y sont dépeints avec brio. Corruption, identité, est-ce que tout cela a bien changé ? Un excellent narrateur, un écrivain hors pair pour narrer une intrigue qui ne paie pas de mine mais qui prend de l’ampleur avec un texte fluide et très bien foutu. Merci David!http://achacunsaverite.wordpress.com/2013/10/14/la-nuit-tombe-de-david-goodis/#more-2016

deedoux
18/10/13
 

Format

  • Hauteur : 21.30 cm
  • Largeur : 14.70 cm
  • Poids : 0.82 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition