La passion brando

DE MARGERIE-D

livre la passion brando
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 02/04/08
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
14,70 €

SYNOPSIS :

Avant son renvoi, la narratrice avait été engagée par une famille pour s'occuper de jumeaux, Julien et Julie, et suppléer l'absence de parents trop pris (mère reporter réputée, beau-père totalement investi dans une biographie de Marlon Brando). A la mort de Julie, elle écrit à son ancien employeur pour lui révéler la complicité nouée entre elle et les 2 adolescents, mais aussi ce sentiment amoureux qu'elle éprouvait pour lui, obsédé par l'idole. Au fur et à mesure de cette lettre confession apparaissent les différentes constellations d'affects et de désirs qui lient enfants et adultes, et cette passion muette qui s'est nourrie de leur fascination commune pour Henry James et la ténébreuse
aura de Brando (inquiétant Peter Quint de The Ghosts, l'adaptation cinématographique du Tour d'écrou). Roman subtil et littéraire où l'admiration, l'humiliation, la tendresse, l'empathie, la frustration, le dépit, les secrets de famille, la jalousie sont tour à tour invoqués par celle qui a tenu une place de second rôle dans cette famille bourgeoise recomposée et qui du coup tient sa revanche de narratrice. Ce rôle de subalterne dont elle se défait pour donner son point de vue sur l'histoire familiale, ce rôle en creux de témoin invisible et influent, vibrant de passion muette est particulièrement fascinant, égrenant les vérités, les mensonges, l'insinuation venimeuse et le ressentiment.
1 personne en parle

Ce roman raconte, d'après le monologue d'une gouvernante renvoyée, les affres de la passion et de la jalousie. Agnès écrit à son ancien employeur une lettre coup-de-poing pour se venger. Condamnée par l'épouse d'avoir été trop proche des enfants qu'elle chérissait, elle prétend connaître mieux que la famille ce qui est arrivé à Julie, leur fille, qui a disparu. Non contente de détailler en long, en large et en travers sa complicité avec Julie et son frère jumeau, Agnès met aussi le doigt sur le dysfonctionnement du couple trop pris dans ses activités, la mère étant une reporter réputée et le père complètement absorbé dans sa biographie de Marlon Brando. Brando, l'Acteur mythique... Une carapace sans faille, une armure blindée et un mystère personnifié. Une déchéance, aussi. Agnès persifle et se moque de son employeur. Selon elle, il est imprégné de cet halo incandescent, il se brûle les ailes et passe à côté de sa vie. Dans ce livre, finalement, Brando n'est qu'un bouc émissaire, il renvoie à cette passion aveuglante derrière laquelle le biographe s'est calfeutré. "Vous vous abreuvez à l'image de votre Idole comme à une source, mais l'image reste entière, brumeuse comme un mythe, un mythe qui se nourrit de vous au lieu de vous nourrir. Vous ne saurez jamais qui est Marlon Brando faute de vraiment le devenir. Vous êtes condamné à n'être que vous-même." La narratrice reste, cependant, une énigme quant à sa réelle motivation en endossant ce rôle de Diane vengeresse. Est-ce la frustration, la jalousie ou la rancoeur et l'amertume qui l'animent ? Un roman chaotique, au charme subtil, qui clame une sentence affligeante : cet homme s'est planté sur toute la ligne. A voir.

Clarabel
20/02/09

Format

  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition