La passion selon juette

DUPONT-MONOD, CLARA

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 04/03/09
LES NOTES :

à partir de
6,10 €
nos libraires ont adoré la passion selon juette
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Juette naît en 1158 à huy, une petite ville de l'actuelle belgique. mariée à treize ans, elle est veuve cinq ans plus tard. juette est une femme qui dit non. non au mariage. non aux hommes avides. non au clergé corrompu. elle n'a qu'un ami et confident, hugues de floreffe, un prêtre. à quelles extrémités
arrivera-t-elle pour se perdre et se sauver ? car l'église n'aime pas les âmes fortes... De ce moyen âge traversé de courants mystiques et d'anges guerriers, qui voit naître les premières hérésies cathares, clara dupont-monoda gardé ici une figure singulière de sainte laïque.
Juette est née dans une famille d'artisans en 1158. Mariée à 13 ans, mère à 16 et veuve à 18, elle se révolte contre sa famille, les traditions et l'Eglise. Se tournant résolument vers le silence, Dieu, la réclusion et le service aux malades, elle fait de sa vie un destin de sainte rebelle.Entre hérésie et sanctification, refus de la sexualité et amour profane, c'est un roman parfumé de légende dorée.
Barbara ,
Librairie
(Lille)
6 personnes en parlent

La passion selon Juette Si le cadre de cette vie est celui des châteaux-forts, ce récit demeure intemporel tant il explore des questions universelles : le mal-être, la solitude ontologique de l'homme, la souffrance, la quête de sens, la recherche du salut. Avec une écriture élégante et une construction narrative originale, Clara Dupont-Monod délivre, à partir de cette histoire vraie, un roman plein de mélancolie.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Juette nait en 1158 à Huy, une petite ville de l'actuelle Belgique. Elle est mariée contre son gré à treize ans, elle est veuve cinq ans plus tard. Elle abandonne son enfant pour rentrer dans l'ordre des veuves et va soigner les lépreux. Juette est une femme qui dit non. Non au mariage, au clergé corrompu, aux hommes avides. Elle n'a qu'un ami et confident, Hugues de Florette, un prêtre. Par son action, elle s'opposera au clergé qui lui fera payé.C'est un roman a deux voix. On a en alternance la vision de Juette et celle de Hugues de Floreffe sur ce Moyen âge traversé de courants mystiques qui voit naître les premières hérésies cathares. L'auteur nous décrit avec justesse la condition des femmes au Moyen âge qui ne sont bonnes qu'a se marier et a procréer et elle restitue bien l'époque. C'est contre cela que Juette se bat. C'est en quelque sorte une féministe avant l'heure qui refuse la main mise des hommes sur les femmes. Juette est un personnage qui a vraiment existé. C'est formidablement écrit mais c'est le personnage de Juette qui m'a gêné: je l'ai trouvé a la limite de l'antipathie ce qui m'a empêché d'avoir de la compassion pour sa condition de femme bafoué. J'ai eu aussi du mal a comprendre toutes ses réactions que j'ai trouvé souvent disproportionnées.C'est livre qui se lit bien malgré son personnage principal qui n'est pas toujours facile. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
04/11/13
 

Huy, ville de Belgique au XIIème siècle.A dix-huit ans, à la mort de son mari auquel elle " a été mariée " à treize ans quand il en avait le double, Juette restera veuve après avoir mis deux enfants au monde dont un seul survivra.Révoltée contre le règne de la morale catholique d'un clergé corrompu dépravé et la domination des hommes, elle renoncera à tous ses biens pour se consacrer aux plus démunis, les lépreux.En alternant les récits de Juette et celui de son ami et confident de toujours le prêtre Hugues de Floreffe, Clara Dupont-Monod dresse un très attachant portrait de femme.

isabelleisapure
27/10/13
 

Voilà un livre comme je les aime! Nous sommes au XIIème siècle au bord de la Meuse. Juette semble une enfant fragile, de santé délicate. En la personne d’Hugues, elle trouve un ami qui lui narre des histoires dont elle se nourrit. Elle voudrait apprendre à lire mais sa mère refuse sous prétexte qu’une future épouse doit avant toute chose savoir coudre. Fille d’un bougeois, Juette est mariée à treize ans. Parodie sans amour où elle n’a pas son mot à dire. Juette subit le mariage et le sexe. Enceinte deux fois, elle donne naissance à un fils à qui elle ne voue aucun amour. A dix-huit ans, elle est veuve et prend le parti de refuser un remariage. Elle s’insurge contre le clergé et ses pratiques, contre le pouvoir des hommes. Elle n'hésite pas à scander la vérité même si c'est au prix de scandales qui ternissent l'image de l'Eglise toute puissante. Juette veut vivre sa foi telle qu’elle l’entend et non comme on le lui impose. Elle renonce à une vie de privilèges pour s’occuper des lépreux. Atteinte de visions mystiques, Juette attire de plus en plus l’attention ce qui déplait aux autorités religieuses. Je n’en dis pas plus…Au fil des pages, Juette est une femme qui prend de l’assurance, une féministe qui se battra pour sa vision de la justice et de la foi. Et, j'ai vibré à cette lecture riche et intense! Porté par une écriture magnifique, le roman alterne la voix de Juette et celle d’Hugues. Deux récits qui s’éclairent mutuellement et se complètent. Je suis sortie très troublée de ce livre car les personnages sont terriblement humains. Troublée et remplie d'un sentiment d'humilité envers Juette... http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
19/07/11
 

La passion selon Juette Si le cadre de cette vie est celui des châteaux-forts, ce récit demeure intemporel tant il explore des questions universelles : le mal-être, la solitude ontologique de l'homme, la souffrance, la quête de sens, la recherche du salut. Avec une écriture élégante et une construction narrative originale, Clara Dupont-Monod délivre, à partir de cette histoire vraie, un roman plein de mélancolie.

Juette naît au milieu du XIIème siècle dans une petite ville de l'actuelle Belgique, au moment des premières hérésies cathares. C'est une enfant solitaire et rêveuse, qui se sent incomprise, mal aimée par sa mère, et qu'on marie à treize ans suivant la tradition de l'époque. Elle ne peut pas exprimer ses sentiments, mais s'évade en se remémorant les récit sur la chevalerie d'un prêtre ami, Hugues de Floreffe, une oreille attentive, et bientôt plus même : un ami et un confident.Ce mariage, le sexe, la grossesse, l'accouchement et la maternité sont vécus par Juette comme des agressions permanentes à son être, une violence faite à sa chair, à son coeur. Cinq ans plus tard, elle est veuve. Ses parents veulent la remarier. Mais Juette cette fois-ci ne se laisse plus faire et se libère des conventions. Elle dit non. Non au mariage, à son hypocrisie, à son joug. Non aux hommes avides et lubriques. Non au clergé corrompu, voleur, menteur et forniqueur. Elle se voue alors aux lépreux, et n'a d'autre souhait que de rester auprès d'eux pour soulager leurs peines. Mais elle a des visions mystiques, elle acquiers un auditoire, et très vite sa notoriété de presque sainte du début fait place à la haine grandissante des puissants qu'elle dérange, des hommes qu'elle choque.Suite sur les lectures de Lili Liliba

liliba
22/12/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg

Dans la même catégorie