La petite fille qui aimait tom gordon

KING, STEPHEN

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 29/03/00
LES NOTES :

à partir de
19,40 €

SYNOPSIS :

Le monde a des dents, et quand l'envie le prend de mordre, il ne s'en prive pas. Trisha McFarland avait neuf ans lorsqu'elle s'en aperçut. Ce fut un matin, au début du mois de juin. A dix heures, elle était assise à l'arrière de la Dodge Caravan de sa mère, vêtue de son maillot d'entraînement bleu roi de l'équipe des Red Sox (avec 36 GORDON inscrit dans
le dos), et jouait avec Mona, sa poupée. A dix heures trente, elle était perdue dans la forêt. A onze heures, elle s'efforçait de ne pas céder à la panique, de ne pas se dire Je suis en danger, de chasser de sa tête l'idée que les gens qui se perdent dans la forêt s'en tirent quelquefois avec de graves blessures, que quelquefois même ils en meurent.
3 personnes en parlent

La diversité des talents de Stephen King ne cesse de m'impressionner, entre autre sa virtuosité à instaurer une tension constante pendant 280 pages avec un seul décor, une immense forêt et un seul personnage (ou presque!), une petite fille de 9 ans. J'ai vécu à ses cotés les peurs incontrôlables, l'épuisement, la faim, l'espérance, la détresse, les moments d'hallucination. J'ai été admirative de cette force vitale qui la pousse à agir pour s'en sortir et émue et amusée quand elle nous livre ses pensées intimes, ses considérations sur sa situation familiale, ses souvenirs.Son héros, Tom Gordon qui soulage sa solitude est une idée émouvante, j'aime beaucoup le titre de ce roman, c'est d'ailleurs ce qui m'a donnée envie de le lire. Ladybug

Ladybug
05/01/14
 

Un Stephen King fort sympathique et qui ne fait pas trop peur.Bon, encore une fois, je n'ai rien compris aux règles du base-ball, mais ce qui est important, c'est surtout le personnage de Tom Gordon, le joueur qui sauve toutes les parties des Sox.Bien sûr, il y a une bête qui rode dans la forêt, l'eau de la rivière qui rend malade et les baies parfois immangeables. Heureusement, la marque de piles au lapin est inusable et Trisha peut suivre les matchs de son joueur favori.L'image que je retiendrai :Celle de l'affrontement final avec « la bête ». Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
08/12/11
 

C’est l’histoire de ce livre est assez, une petite fille de 9 ans (Trisha ) qui se perd en forêt, pendant une ballade avec son frère et sa mère. Trisha est un personnage des plus attachant, petite fille intelligente et perspicace. Comme a son habitude Stephen King sait nous garder en haleine, Trisha va-t-elle s’en sortir ? La chose va-t-elle en finir avec la petite fille ? Ceci à vous de le découvrir en lisant le livre…Très rapidement j’ai su qui était la chose, ou du moins ce qu’était la chose, je ne spoilerai, car si on parle un peu trop de ce livre, il n’aurai plus beaucoup d’intérêts.Ce livre est un bon petit thriller, cependant je ne pense pas qu’il entrera dans l’histoire. On s’attend à autre chose pour du King, je me permettrais de dire que le livre est assez facile. Mais malgré mon ressenti assez mitigé, je vous invite à le lire. Je dirais même que mon avis est mitigé pour un livre de Stephen King on s’attend à mieux, mais il reste un bon petit thriller court et facile à lire.Quand je regarde l’œuvre de Stephen King, il est indubitable à mes yeux que les meilleurs périodes de Stephen King restent les décennies 70’s et 80’s…

Bouquinovore
30/10/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.45 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition