La philosophie dans le boudoir

SADE, D.A.F. DE

livre la philosophie dans le boudoir
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/01/05
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

Dolmancé : Ne me forcez pas à vous dévoiler mes fautes, leur nombre et leur espèce me contraindraient trop à rougir. Je vous les avouerai peut-être un jour. Mme de Saint-Ange, lui sautant au col : Homme divin... je vous adore, qu'il faut avoir d'esprit et de courage pour avoir, comme vous, goûté tous les
plaisirs ; c'est à l'homme de génie seul qu'est réservé l'honneur de briser tous les freins de l'ignorance et de la stupidité ; baisez-moi, vous êtes charmant. Dans un boudoir délicieux, trois libertins, pleins de santé et d'imagination, accueillent une jeune fille qui ne demande qu'à apprendre...
1 personne en parle

Sade, tout le monde connaît, bien sûr. Mais qui d'entre vous l'a lu ?Je me suis plongée dans La philosophie dans le boudoir, et c'est... euh, comment dire... instructif ? édifiant ? gore ? dégueulasse ? passionnant ? Tout cela à la fois, figurez-vous ! Ce qui en fait somme toute une lecture intéressante, même si j'avoue ne pas vraiment avoir envie d'en faire mon livre de chevet...Sadisme - nom masculin (de Sade, nom propre)Perversion dans laquelle la satisfaction sexuelle ne peut être obtenue qu'en infligeant des souffrances physiques ou morales au partenaire. (Pour S. Freud, le sadisme est le détournement sur un objet extérieur de la pulsion de mort.) Plaisir pris à faire souffrir, jouissance tirée du malheur des autres. (Larousse) Et en effet, on va parler dans cet ouvrage autant de plaisir que de souffrance... L'histoire en quelques mots : Mme de Saint Ange, une femme totalement dévergondée, n'ayant aucune morale, plus que légère, a rencontré récemment une jeune fille dont elle veut faire l'éducation. En un mot, lui apprendre toutes les perversités possibles. Pour cela, elle organise une rencontre avec son frère, le chevalier de Mirvel, tout aussi débauché qu'elle, avec lequel elle entretient d'ailleurs des relations incestueuses, et un immoral notoire (et même amoral), Dolmancé. Eugénie de Mistival, que son père envoie avec son approbation à cette séance d' "éducation" est certes vierge, mais se montrera bien vite peu innocente et même une élève révélant de très grandes dispositions pour ces affaires...Pour vous plonger dans l'ambiance, voici tout d'abord l'introduction du marquis de Sade lui-même :Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
04/12/11
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.09 kg