La princesse de babylone

VOLTAIRE

livre la princesse de babylone
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 03/12/04
LES NOTES :

à partir de
0,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Formosante est princesse de Babylone. Son père veut trouver un époux digne d'elle. Toute la noblesse de l'époque défile au palais: le pharaon d'Égypte et son boeuf Apis, le roi des Indes, le grand khan des Scythes... Et un bel inconnu. Il s'appelle Amazan. Il est berger. Porté par des licornes et escorté d'un phénix, il tombe éperdument
amoureux de la princesse, et le coup de foudre est réciproque. Mais l'idylle est vite interrompue par la mort du père d'Amazan. Obligé de quitter Babylone, il est rejoint par Formosante, et les amants tourmentés partent à la recherche de leur destin, entre un Orient fabuleux et un Occident funeste soumise à l'Inquisition.
1 personne en parle

Côté texte, Voltaire est toujours aussi divertissant. Il dénonce avec toujours autant d’humour et d’ingéniosité les dérives de nos sociétés ‘modernes’ entre cultes religieux étranges et culte de la technologie au mépris de la vie animale comme humaine. Et si les héros pensent s’en sortir indemnes, ils ont bien tort, car Voltaire est bien décidé à dresser le portrait de l’humanité avec ses forces et ses défauts. Derrière chaque critique, se cache néanmoins le ton bienveillant du sage un peu désabusé, pas très sûr de faire mouche, et malgré tout convaincu des bienfaits de l’éducation sur les jeunes, comme les vieux, esprits.Le ton est donné. La princesse de Babylone c’est avant tout une belle centaine de pages où on peut rire en lisant de jolis proverbes tels que « Quand on ne marie pas les filles, elles se marient elles-mêmes ». Puis surtout réfléchir à l’absurdité de certains comportements jugés normaux, car banals, quand d’autres semblants plus sains sont marginalisés. Et encore, réfléchir. Bref, développer son sens critique. ;) [plus sur :]

Belykhalil
08/11/14
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.10 kg