La promenade

WALSER, ROBERT

livre la promenade
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/02/07
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
6,90 €
nos libraires ont adoré la promenade

SYNOPSIS :

" Un matin, l'envie me prenant de faire une promenade, je mis le chapeau sur la tête et, en courant, quittai le cabinet de travail ou de fantasmagorie pour dévaler l'escalier et me précipiter dans la rue. Dans l'escalier, je fus croisé par une femme qui avait l'air d'une Espagnole, d'une Péruvienne ou d'une créole, et qui affichait quelque majesté pâle et fanée. Pour autant que je m'en souvienne, je me trouvai, en débouchant dans la rue vaste et claire, d'une humeur aventureuse et romantique qui m'emplit d'aise. Le monde matinal qui s'étalait devant moi me parut si beau que j'eus
le sentiment de le voir pour la première fois... " En racontant tout uniment une journée de flânerie, du matin jusqu'au soir, entre ville et campagne, Robert Walser donne là son texte le plus enjoué, le plus désinvolte et le plus malicieusement élaboré. Changeant sans cesse de perspective, sautant d'un style à l'autre, poussant parfois la parodie jusqu'à l'abnégation, ce petit journal sentimental et cocasse, avec son inimitable mélange de naïveté feinte et de vraie candeur, est non seulement une confession, mais un véritable art poétique, et un chef-d'oeuvre du nouvelliste.
Robert Walser, écrivain Suisse, ami de Robert Musil et adulé de Franz Kafka et de Stefan Zweig, est de manière incompréhensible resté méconnu du lectorat français. Car sa prose, si poétique, sans emphase, sa façon de décrire le vide des existences mais sans complaisance aucune, sa sincérité et son attachement manifeste à ses personnages, font de lui un auteur essentiel, qu'il nous faut découvrir ou redécouvrir sans modération. Et LA PROMENADE est sans doute le texte le plus évident pour intégrer son univers.
Journal bucolique, drôle et mélancolique, d'une flânerie, entre ville et campagne, un dimanche de printemps. Sensible, cocasse et spirituel.

benjamin (lille)
Robert Walser, écrivain Suisse, ami de Robert Musil et adulé de Franz Kafka et de Stefan Zweig, est de manière incompréhensible resté méconnu du lectorat français. Car sa prose, si poétique, sans emphase, sa façon de décrire le vide des existences mais sans complaisance aucune, sa sincérité et son attachement manifeste à ses personnages, font de lui un auteur essentiel, qu'il nous faut découvrir ou redécouvrir sans modération. Et LA PROMENADE est sans doute le texte le plus évident pour intégrer son univers.
Journal bucolique, drôle et mélancolique, d'une flânerie, entre ville et campagne, un dimanche de printemps. Sensible, cocasse et spirituel.
Benjamin ,
Librairie
(Lille)
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.60 cm
  • Poids : 0.13 kg
  • Langage original : ALLEMAND
  • Traducteur : BERNARD LOTHOLARY

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition