La promesse de l'ange

LENOIR-F+CABESOS-V

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 10/05/06
LES NOTES :

à partir de
7,90 €

SYNOPSIS :

Rocher battu par les tempêtes, lieu de cultes primitifs sanctifié par les premiers chrétiens, le Mont-Saint-Michel est loin d'avoir révélé tous ses secrets. Au début du XIe siècle, les bâtisseurs de cathédrales y érigèrent en l'honneur de l'Archange, prince
des armées célestes et conducteur des âmes dans l'au-delà, une grande abbaye romane. Mille ans plus tard, une jeune archéologue passionnée par le Moyen Age se retrouve prisonnière d'une énigme où le passé et le présent se rejoignent étrangement.
4 personnes en parlent

Construit autour d'une intrigue qui se déploie alternativement sur deux siècles, aux XIe et XXIe siècles, "La Promesse de l'ange" est le fruit de la collaboration entre Frédéric Lenoir, entre autres philosophe, sociologue et historien des religions, et Violette Cabesos, romancière.XIe siècle. Frère Roman, moine bénédictin, est chargé de la construction du sanctuaire destiné à honorer l'archange saint Michel sur le mont Tombe, ancien lieu de culte celte. Mais sa rencontre avec Moïra, jeune chrétienne fidèle aux croyances celtes de ses ancêtres, va bouleverser sa vie et faire peser sur lui une malédiction le poursuivant jusqu'à nos jours.Dix siècles plus tard. Johanna, jeune archéologue médiéviste participant à un chantier de fouilles à l'abbaye de Cluny, est hantée depuis son enfance par un rêve étrange impliquant un moine décapité qui lui dit : "Ad accedendum ad caelum, terram fodere opportet" ("Il faut fouiller la terre pour accéder au ciel"). Lors d'un séjour au Mont-Saint-Michel, elle se rend compte que ce rêve, qui a débuté lorsqu'enfant elle a visité ce lieu saint avec ses parents, est lié à l'histoire du Mont-Saint-Michel. Grâce à un concours de circonstances, elle prend la direction du chantier de fouilles du Mont-Saint-Michel, bien décidée à découvrir ses secrets et à trouver une explication à son rêve.Deux histoires à deux périodes différentes mais qui se rejoignent progressivement dans un rythme qui s'accélère de plus en plus au fil des pages jusqu'au dénouement final…L'intrigue, mêlant passé et présent, est bien construite et maîtrisée, notamment par la présence de chapitres longs permettant au lecteur de bien s'imprégner de l'atmosphère de chaque époque. Certes, le récit met un peu de temps à se mettre en place, mais ce démarrage un peu long se justifie par la nécessité de bien poser les fondations de ce thriller qui repose sur l'histoire riche et complexe du Mont-Saint-Michel (lieu sacré pour les Celtes, puis pour les chrétiens). Ensuite, ce roman devient véritablement captivant et nous tient en haleine jusqu'au bout, la tension et le rythme allant crescendo. Le climat qui règne tout au long de ce roman, fait à la fois d'ombre et de lumière, n'est pas pour rien dans le fait qu'on n'arrive plus à le lâcher : on est littéralement sur le Mont-Saint-Michel, où règne le mystère, le silence, la pénombre, bien loin des boutiques de souvenirs et des buvettes touristiques… bref, une atmosphère improbable de nos jours !La grande force de ce roman est qu'il fourmille d'informations sur l'histoire du Mont-Saint-Michel, les rites et croyances celtes, l'archéologie, l'architecture, la vie des moines au Moyen Âge, la technique des bâtisseurs de cathédrales... Les férus d'histoire ne pourront qu'apprécier ! Personnellement, j'ai adoré la discussion entre Johanna et Patrick à propos de la symbolique dans l'art roman et gothique, sur la révolution apportée par l'arc brisé (pages 248 et 249)... : c'est passionnant et brillant ! En revanche, cette qualité peut aussi se révéler être un défaut pour le lecteur peu familier de l'histoire et de l'art du Moyen Âge, surtout s'il recherche uniquement de l'action. En effet, les descriptions historiques peuvent parfois gêner le lecteur dans la progression du récit. Mais les auteurs ont réussi à mêler de façon remarquable l'histoire et le romanesque, donc tout le monde peut y trouver son compte.Un bémol toutefois sur le rendu inégal entre les deux périodes : autant les personnages de l'époque de Roman sont fouillés, complexes et ont du relief, autant ceux de l'époque de Johanna sont stéréotypés et insipides : une héroïne fragile mais tout de même forte ; Isabelle, la meilleure amie, mère de famille ; François, l'amant attaché mais distant ; l'archéologue homosexuel dépressif, l'archéologue éternel adolescent… De la même manière, si les pages décrivant l'amour impossible qui lie Roman et Moïra, sont magnifiques – on ressent la souffrance des personnages tiraillés entre leurs désirs et leur culpabilité –, autant les amours de Johanna semblent superficielles et inintéressantes. Est-ce une marque de la superficialité de nos temps ?!Pour résumer : un thriller historique mêlant adroitement contenu historique, intrigue policière, suspense, romantisme… À conseiller à tous les amateurs d'histoire !Un conseil : prenez la précaution d'avoir la suite, La Parole perdue, sous la main, car ce volume s'arrête sur une fin ouverte, à savoir sur une route qui se sépare en deux voies distinctes… quelle voie suivra l'héroïne ?

Hypatia
13/04/14
 

C'est un roman ambitieux, qui alterne un chapitre se déroulant au XIe s. narrant l'histoire d'amour impossible entre un moine bénédictin chargé de bâtir le nouveau sanctuaire dédié à Saint-Michel sur le mont et Moïra une descendante directe des celtes et un chapitre se déroulant au XXIe s. durant une campagne de fouille archéologique.Grâce à l'érudition de l'auteur (journaliste au Monde des religions) on évite les écueils des "légendes urbaines" sur le Moyen-âge et sur les Celtes. La quête de Johanna, archéologue médiéviste, tente de surmonter son traumatisme d'enfance en fouillant tout d'abord le site de Cluny en Bourgogne puis la crypte romane du Mont-St-Michel afin d’exorciser le fantôme du moine sans tête qui la poursuit depuis toujours.L'histoire est palpitante même si certains passages auraient pu être plus courts.

toutatys
18/03/13
 

Agréable découverte. Merci Nounette du forum Looneo. Je ne suis habituellement pas très fan des thrillers ou des polars en général ; mais celui-ci est bien mené et se déroule dans un lieu mythique et magique. De plus, deux histoires se déroulent en parallèle, par l'intermédiaire des chapitres, une au XXIème siècle auprès d'une jeune archéologue (parfois énervante) ; et l'autre, mil ans auparavant, auprès du Frère Roman et de sa bien-aîmée Moïra. Le suspens est présent jusqu'au bout et la plume est fluide. Cependant, quelques passages peuvent paraître ennuyeux aux non-initiés à l'architecture, car de nombreuses descriptions sont faites du lieu (alors préparez-vous aux mots : nef, travée, contre-butement, arc boutant, crypte,...).

DameMeli
15/05/11
 

L'intrigue est plutôt bien ficelée et, tout comme dans L'oracle della Luna, les références historiques et religieuses sont extrêmement fines et précises. Est-il à ce propos nécessaire de rappeler que Frédéric Lenoir est un spécialiste des religions ? Quant à Violette Cabesos, il semble qu'elle soit plutôt auteur de romans policiers... Autant dire que le mélange des deux donne une teinte très particulière à ce polar. L'énigme est fort bien construite, le suspense bien géré, même si le lecteur en sait plus que Johanna du fait de nos allers et retours dans le passé. Et dans le même temps, le langage, relativement châtié, ainsi que l'ensemble des références historiques, théologiques, légendaires en font un roman fort intéressant du point de vue de la culture générale. D'ailleurs, il me fut bien vite donné de me rendre compte de la véracité des propos historiques de ce roman puisque l'abbaye du Mont-Saint-Michel fut très longtemps habitée par des bénédictins, même ordre religieux que celui dans lequel Guillaume de Baskerville résout l'enquête dans Le nom de la rose.Le petit bémol est la vision de la culture et des légendes celtes qui sont présentées comme morbides et mortifères... Ceci dit, il n'est pas faux que beaucoup de contes bretons font intervenir l'Ankou, cette faucheuse d'âme représentant la mort... Alors, réalité ou chauvinisme de lectrice ? Bizarrement, je me dis que la seconde hypothèse est peut-être la bonne ! En tout cas, Breton ou pas, ce roman permet de découvrir une belle page d'Histoire et de voir d'un œil différent la 8e merveille du monde ! Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition